Athos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Athos.
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homophones, voir Atos.

Athos

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait d'Athos sur une pièce de monnaie

Nom de naissance Armand de Sillègue d'Athos d'Autevielle
Naissance 1615
Béarn
Décès 21 décembre 1645
Nationalité Français
Pays de résidence Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Profession
Militaire
Activité principale
Formation

Athos, de son nom complet Armand de Sillègue d'Athos d'Autevielle, est un mousquetaire du roi, né en 1615 en Béarn et mort le 21 décembre 1645. Il a inspiré à Alexandre Dumas le personnage fictif d'« Athos », ou « comte de la Fère » dans le roman Les Trois Mousquetaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Athos tient son nom du petit bourg d'Athos-Aspis sur le gave d'Oloron, près de Sauveterre-de-Béarn et près d’Autevielle. Fils d'Adrien de Sillègue, seigneur d'Athos et d'Auteville, il ne pouvait espérer, en tant que cadet de famille, recevoir les seigneuries d’Athos et d’Autevielle qui reviendraient à son aîné. Il eut donc le choix d'entrer dans l’armée ou dans les ordres. Il était cousin au deuxième degré de Monsieur de Tréville, dont la protection lui permit d’entrer dans le régiment des Mousquetaires en 1640, à la même époque que Porthos. On sait seulement de lui qu'il était béarnais, et qu'il disparut jeune, sans doute tué au cours d'un duel comme l'indique le registre des décès de l’église Saint-Sulpice à Paris à la date du 21 décembre 1645 « Convoy, service et enterrement du deffunct Armand, Athos d'Autebielle mousquetaire de la garde du Roy, gentilhomme de Béarn, pris proche la halle du Pré au Clercs. »

Le Pré au Clercs étant un lieu réputé pour être le rendez-vous des duellistes, il est probable que ce soit ainsi qu'il soit mort[1].

Personnage de roman[modifier | modifier le code]

De même que pour d'Artagnan, il n'existe pas un mais trois Athos : le personnage historique, le personnage fictif de Courtilz, et celui d'Alexandre Dumas.

Selon Courtilz, Athos, comme ses frères d'armes Porthos et Aramis, est un cadet de Gascogne. Il apparaît peu dans Les Mémoires dont le personnage principal reste d'Artagnan.

Né à Villers Côtterets dans l'Aisne, Alexandre Dumas père s'est inspiré de la vie d'Anne d'Autriche (qui séjourna au château de La Fère dans l'Aisne en 1643) : il y eut bien des Gouverneurs (César de Bourbon fils de Gabrielle d'Estrées et d'Henri IV) et Comtes de La Fère (Jacques Colas), mais les archives du syndicat d'initiative de La Fère n'en retrouvent aucun du nom de Athos.

Du véritable Athos, personnage ayant mené une vie brève et sans grand intérêt, Dumas a fait un homme d’une illustre naissance, de son nom comte Olivier de la Fère : il lui donne des aïeux glorieux (l'un d'entre eux aurait servi François Ier), des terres dans le Berry, un château, un passé plein de secrets. Dumas en fait l'aîné des Mousquetaires ; il a ainsi vingt-sept ans au début du roman, d'Artagnan tout juste dix-huit, Aramis et Porthos entre vingt-deux et vingt-trois. Il le fait mourir en 1661, soit dix-huit ans après la date réelle de sa disparition.

Alexandre Dumas donne à Athos un fils, Raoul, Vicomte de Bragelonne, qu'il aurait eu hors mariage avec la belle duchesse de Chevreuse, ancienne confidente et amie de la reine Anne d'Autriche.

Athos est fait membre de trois ordres de chevalerie : il est membre de l'Ordre de la Jarretière, par Charles Ier Stuart, roi d'Angleterre ; membre de l'Ordre du Saint-Esprit grâce à Porthos et au Cardinal Mazarin dans Vingt ans après et finalement membre de l'Ordre de la Toison d'or par Charles II, roi d'Angleterre et fils du premier, qu'il a aidé à reprendre son trône.

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Vestiges du château d'Athos-Aspis, où vécut le mousquetaire Athos

Le rôle d'Athos est interprété par :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le nom d'ATHOS a été également porté par deux paquebots de la Compagnie des messageries maritimes

Références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Joseph Miqueu, Le Béarn des Mousquetaires et des soldats du Roi, Éditions: Cercle Historique de l'Arribère à Navarrenx, 2012, sur [bearndesgaves.fr/char].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :