Athénagoras Ier de Constantinople

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Patriarche Athénagoras (1967)

Athénagoras Ier de Constantinople (en grec Αθηναγόρας Α') est né Aristokles Spyrou à Vasilikón (en), près de Ioánnina, dans la région de l'Épire en Grèce, le . Il est mort à Istanbul le . Il fut patriarche de Constantinople du au .

Son enfance et sa formation[modifier | modifier le code]

Il était fils du médecin du village de Vassilikon. Sa mère meurt alors qu'il n'avait que treize ans. À l'âge de suivre des études supérieures, il s'inscrit à l'École patriarcale de théologie de Halki (Istanbul, îles des Princes) dont il obtient le diplôme en 1910. Il est ensuite tonsuré moine, il reçoit le nom d'Athénagoras et il est ordonné diacre.

Au service d'évêques influents[modifier | modifier le code]

Il devient ensuite l'archidiacre de l'évêque de Pélagonia, puis, un peu plus tard, le secrétaire de l'archevêque Mélétios d'Athènes qui est devenu patriarche œcuménique de Constantinople en 1919.

Évêque de Corfou[modifier | modifier le code]

Il est sacré évêque de Corfou en décembre 1922 avant d'avoir eu le temps d'exercer un ministère comme simple prêtre. En 1930, le métropolite Damaskinos, futur régent du trône de Grèce, effectue une visite pastorale en Amérique. À son retour, il recommande au patriarche Photios II la désignation de l'évêque de Corfou pour remplacer l'archevêque Alexandre sur le siège d'archevêque d'Amérique.

Archevêque d'Amérique[modifier | modifier le code]

Le 30 août 1930, cette nomination est effective. Le 24 février 1931, Athénagoras prend ses fonctions. Durant son archiépiscopat, il s'adonne à de nombreuses tâches et son action est rendue difficile par les dissensions qui opposent les Grecs d'Amérique entre royalistes et partisans d'Elefthérios Venizélos. Il a le mérite de fonder l'École de théologie de la Sainte-Croix à Brookline.

Archevêque de Constantinople et patriarche œcuménique[modifier | modifier le code]

Groupe sculpté commémorant la rencontre de Paul VI et d'Athénagoras

Le 1er novembre 1948, il est élu patriarche de Constantinople et le président Harry Truman, président des États-Unis, met à sa disposition son avion personnel pour lui permettre de se rendre à Istanbul.

Il rencontra le pape Paul VI à Jérusalem en 1964. C'était la première rencontre des primats des Églises de Rome et de Constantinople depuis 1439 (concile de Florence). Les deux primats se rencontrent encore à Istanbul en 1967, puis une nouvelle fois cette même année lors de la visite du patriarche au Vatican. En 1965, ils s'étaient accordés sur la révocation des décrets d'excommunication mutuelle de 1054 : le cardinal Humbert et le patriarche Michel Cérulaire s'étaient mutuellement excommuniés à Sainte-Sophie et il s'en était suivi une rupture durable de communion entre les deux Églises.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Précédé par Athénagoras Ier Suivi par
Maxime V
Patriarche orthodoxe de Constantinople
1948-1972
Dimitri Ier