Patriarche de Constantinople

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le titre de Patriarche de Constantinople est porté par le chef de la première juridiction autocéphale de l'Église orthodoxe qu'est le Patriarcat œcuménique de Constantinople. Le titre de « patriarche » est traditionnellement porté par l'Archevêché orthodoxe de Constantinople (actuelle ville d'Istanbul). Ce diocèse est l'un des plus anciens et des plus prestigieux de la Chrétienté.

Le Patriarche de Constantinople soutint diverses dissidences théologiques telles que le nestorianisme de Nestorius en 431 ou encore le monothélisme de Serge Ier de Constantinople en 616. La qualification d'hérésie de ces courants ne reflète que le point de vue a posteriori de ses adversaires[1]. Durant le Grand Schisme de 1054, le premier acte du Patriarche, Michel Ier Cérulaire, qui se considérait à juste titre de son point de vue comme le véritable chef spirituel de la Chrétienté était de fulminer l'anathème, une excommunication, contre l'évêque de Rome, c'est-à-dire le pape[2].

Aujourd'hui, deux chefs d'Église portent le titre de Patriarche de Constantinople.

Les Patriarches de Constantinople actuellement en fonction sont :

Jusqu'en 1964, date de sa suppression, il a également existé un Patriarche latin de Constantinople instauré à l'époque des Croisades.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Dierkens, Anne Morelli, Collectif, "Sectes" et "hérésies" de l'Antiquité à nos jours, Bruxelles, ULB, coll. « Problèmes d'histoire des religions »,‎ 1er avril 2004 (ISBN 2800413018)
  2. Voir E. Gibbon, Le déclin et la chute de l'empire romain.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]