Léon Stypès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Léon Stypès (en grec : Λέων Στυππής ), mort en janvier 1143, est patriarche de Constantinople de mai 1134 à janvier 1143[1].

Le patriarche Léon Stypès est connu pour les pénitences sévères infligées à sa demande aux laïcs reconnus coupables de pratiques magiques. En 1140, il préside un synode qui condamne comme empreint de bogomilisme les écrits mystiques laissés par un théologien laïc récemment décédé, Constantin Chrysomallos. Il disparaît trois mois avant l’empereur Jean II Comnène.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grumel 1958, p. 436.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Venance Grumel, « La chronologie des patriarches de Constantinople de 1111 à 1206 », Études byzantines, vol. 1,‎ , p. 250-270 (lire en ligne).
  • Venance Grumel, Traité d'études byzantines, vol. I : La chronologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Bibliothèque byzantine »,‎ .
  • (en) Paul Magdalino, The Empire of Manuel I Komnenos, 1143-1180, Cambridge University Press,‎ (1re éd. 1993) (ISBN 0521305713).