Germain V de Constantinople

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Germain V.

Germain V de Constantinople (en grec Γερμανός Ε', né en 1835 à Balata du Phanar à constantinople et mort en 1920) est patriarche de Constantinople du 10 février 1913 au 25 octobre 1918.

Biographie[modifier | modifier le code]

Encyclique de 1920[modifier | modifier le code]

Germain V est l’auteur d'une encyclique qui, parue en 1920, fait figure de jalon fondamental pour le mouvement œcuménique[1]. Il y évoque évoque la notion d'une « fraternité d'Églises » à créer, une « union bénie » des églises pour laquelle il invite les différentes traditions à concourir en s'engageant dans l'étude conjointe des questions essentielles autour de la notion de réunion[1]. Pour le Patriarche, la promotion des contacts entre les églises est le premier pas essentiel qui doit être suivi de « l'abolition de tout la méfiance et mutuelle et de l'amertume » afin de que « l'amour [soit] relancé et renforcé entre les Églises »[2]. Il énumère ensuite onze points fondamentaux comme proposition de travail pour une future collaboration entre les Églises, une liste qui devient la base du travail programmatique du Conseil œcuménique des Églises au moment de sa création en 1948, ce qui fera dire à Willem Visser’t Hooft, premier secrétaire du COE, que l'« encyclique de 1920 a sonné la cloche de notre rassemblement »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Tamara Grdzelidze, « Ecumenism, Orthodoxy and », dans John Anthony McGuckin (éd.), The Encyclopedia of Eastern Orthodox Christianity, vol. I, Blackwell Publishing,‎ 2011, p. 208
  2. (en) « Patriarchal and Synodical Encyclical of 1920 », sur Orthodox Voice (consulté le 11 août 2014)
  3. Tamara Grdzelidze, « Ecumenism, Orthodoxy and », dans John Anthony McGuckin (éd.), The Encyclopedia of Eastern Orthodox Christianity, vol. I, Blackwell Publishing,‎ 2011, p. 209

Articles connexes[modifier | modifier le code]