As de la gâchette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Attaque à main armée, scène du film Le Vol du grand rapide, 1903

L'as de la gâchette est un stéréotype généralement masculin de la conquête de l'Ouest utilisé au cinéma et dans la littérature. Il s'agit d'un expert du tir au révolver.

Présentation[modifier | modifier le code]

Souvent le héros d'un western rencontre son « double » négatif, un miroir de son côté maléfique qu'il doit détruire[1]. Les as de la gâchette sont souvent des hommes de loi (US Marshal, shérif), des officiers de l'armée, des cow-boys solitaires, etc. dotés de fortes valeurs morales (courage, droiture, honneur). Ils sont décrits comme des chevaliers errants sans but particulier, faisant face à des ennemis et en délivrant des individus ou des communautés, selon leur propre sens de la chevalerie. Le héros de western est seul face au danger et contre l'anarchie, et démontre ses aptitudes physiques (lasso, tir au pistolet, dressage, etc.)[1].

Dans les films, les as de la gâchette sont dotés d'une vitesse surhumaine pour dégainer un révolver (Fast Draw (en)) et de capacités étonnantes pour faire des moulinets (gunspinning (en)). Cependant, dans la réalité, ceux qui s'adonnaient à l'esbroufe et à l'épate ne survivaient pas très longtemps, les vrais tireurs tiraient pour tuer, et non pour désarmer ou impressionner leur opposant[2].

Auréolé d'une réputation qui bien souvent le précède, l'as de la gâchette est un tireur hors pair, sorti victorieux de nombreux duels et combats armés.

Le terme sert à désigner plusieurs personnages stéréotypés du Far West : le franc-tireur, tueur à gages ou bien encore chasseur de primes. Billy the Kid était quant à lui un hors-la loi, d'autres sont du côté de la justice, comme Pat Garrett ou Wyatt Earp.

Un as de la gâchette peut ainsi être tour à tour un bandit, un voleur, ou même un meurtrier qui sévit du côté civilisé de la Frontière et qui trouve refuge de l'autre côté, échappant encore à toute règle. Il peut également être un homme de loi, tantôt un justicier solitaire, tantôt un shérif, chargé de mettre les hors-la-loi hors d'état de nuire.

Mais les as de la gâchette apparaissent le plus souvent sous les traits d'un cow-boy. Dans les westerns, ce dernier porte le révolver à la ceinture, bas sous la hanche, saisit son arme rapidement, tire et rengaine d'un seul geste, non sans avoir fait tourner son arme autour de l'index auparavant.

Origine lexicale[modifier | modifier le code]

Le terme gâchette couramment utilisé dans la langue française et dans de nombreuses expressions populaires est en fait un abus de langage. La gâchette est une des pièces internes constitutives du mécanisme de percussion des armes. Elle est souvent confondue avec la queue de détente, pièce sur laquelle l'index appuie pour déclencher le tir[3]. L'expression la plus conforme devrait donc être "As de la détente".

Personnages historiques[modifier | modifier le code]

Gangs célèbres[modifier | modifier le code]

Personnages de fiction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Tim Rirks, « Westerns Films, Part 1 », sur www.filmsite.org (consulté le 17 avril 2012).
  2. (en) Henry Gaudet, « What Is a Gunslinger? », sur www.wisegeek.com (consulté le 17 avril 2012).
  3. Gâchette ou queue de détente : sur quel mécanisme appuie-t-on pour tirer au pistolet ?

Voir aussi[modifier | modifier le code]