Au nom de la loi (série télévisée, 1958)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Au nom de la loi.

Au nom de la loi

Description de cette image, également commentée ci-après

Steve McQueen dans le rôle de Josh Randall

Titre original Wanted: Dead or Alive
Genre Série western
Création Thomas Carr
Musique Herschel Burke Gilbert
Rudy Schrager
William Loose
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine CBS
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 94
Durée 26 minutes
Diff. originale 6 septembre 195829 mars 1961

Au nom de la loi (Wanted: Dead or Alive) est une série télévisée américaine en 94 épisodes de 26 minutes, en noir et blanc, créée par Thomas Carr et diffusée entre le 6 septembre 1958 et le 29 mars 1961 sur le réseau CBS.

En France, la série a été diffusée à partir du 25 mai 1963 sur RTF Télévision, puis sur la première chaîne de l'ORTF ; il s’agit alors de la première série américaine diffusée à 20h30[1].

La série connut un franc succès, aux États-Unis et en France notamment, et a lancé la carrière de Steve McQueen. Néanmoins, elle a été stoppée suite aux innombrables querelles au niveau de la production qui ont empoisonné le tournage ; McQueen préféra jeter l'éponge et passer à autre chose.

Le film Mort ou Vif, sorti en 1987, est une suite d'Au nom de la loi se déroulant dans un cadre moderne. Le titre original du film est d'ailleurs le même que celui de la série : Wanted: Dead or Alive. Rutger Hauer y interprète Nick Randall, petit-fils de Joss, ancien agent de la CIA et lui aussi chasseur de primes (on y voit d'ailleurs la Winchester à canon scié de Joss Randall exposée dans le bureau de son petit-fils).

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série raconte les aventures de Josh Randall, chasseur de primes dans le Far West, armé de sa redoutable Mare's Leg, une Winchester calibre 44/40 modèle 1892 à crosse et canon sciés.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (1958 - 1959)[modifier | modifier le code]

  1. Les Deux, sinon rien (The Martin Poster)
  2. Faux et usage de faux (Fatal Memory)
  3. La Contreprime (The Bounty)
  4. Signe de piste (Dead End)
  5. Coup de poker (Shawnee Bill)
  6. Une curieuse habitude (The Giveaway Gun)
  7. La Novice (Ransom for a Nun)
  8. Le Procès (Miracle at Pot Hole)
  9. Ange ou démon (The Fourth Headstone)
  10. Le Mort vivant (Til Death Do Us Part)
  11. Service rendu (The Favor)
  12. Ricochet (Ricochet)
  13. Le Shérif de Red Rock (Sheriff of Red Rock)
  14. La Diligence (Die by the Gun)
  15. Le Désert (Rawhide Breed)
  16. Huit cents de récompenses (Eight Cent Reward)
  17. Le Courrier (Drop to Drink)
  18. Justice sommaire (Rope Law)
  19. Le Voyage (Six-Up to Bannach)
  20. Les Éperons (The Spur)
  21. L'Évasion (Reunion for Revenge)
  22. Les Chasseurs de primes (Competition)
  23. Le Vieux gabe (Call Your Shot)
  24. Campagne électorale (Secret Ballot)
  25. L'Accusation (The Corner)
  26. Le Marché (Eager Man)
  27. La Légende (The Legend)
  28. Le Train (Railroaded)
  29. La Jeune fille disparue (Double Fee)
  30. L'Affaire Kovack (The Kovack Affair)
  31. La Fiancée (Bounty for a Bride)
  32. Carrefour (Crossroads)
  33. Les Anges de la vengeance (Angels of Vengeance)
  34. Une petite cliente (Littlest Client)
  35. Les Conquérants (The Conquerers)
  36. Une vieille querelle (Amos Carter)

Deuxième saison (1959 - 1960)[modifier | modifier le code]

  1. Le Petit joueur (Montana Kid)
  2. La Guérisseuse (The Healing Woman)
  3. Le Prétendant (The Matchmaker)
  4. Le Tunnel (Breakout)
  5. Estralita (Estralita)
  6. L'Otage (The Hostage)
  7. La Cellule vide (The Empty Cell)
  8. Un commerçant honnête (Bad Gun)
  9. Le Tyran (The Tyrant)
  10. Sans pitié (Reckless)
  11. Un étrange garçon (Desert Seed)
  12. Douze heures de voyage (Twelve Hours to Crazy Horse)
  13. Piste sans retour (No Trail Back)
  14. Chez les Indiens (Man on Horseback)
  15. Chain Gang (Chain Gang)
  16. L'Illusionniste (Vanishing Act)
  17. Qui est cet homme ? (Mental Lapse)
  18. Angela (Angela)
  19. Le Monstre (The Monster)
  20. La Plus belle fille du monde (The Most Beautiful Woman)
  21. Jason (Jason)
  22. L'Apprenti (The Partners)
  23. Le Gang Bender (Tolliver Bender)
  24. Affaire de famille (A House Divided)
  25. Le Joueur (Triple Vice)
  26. Le Chinois (Black Belt)
  27. Le Paria (The Pariah)
  28. Vengeance (Vendetta)
  29. Une femme dangereuse (Death Divided by Three)
  30. L'Héritier (The Inheritance)
  31. La Route de la prison (Prison Trail)
  32. Le Banquier (Pay-Off at Pinto)

Troisième saison (1960 - 1961)[modifier | modifier le code]

  1. Cour martiale (The Trial)
  2. Cure sans alcool (The Cure)
  3. La Prisonnière (Journey for Josh)
  4. La Ville de la terreur (The Looters)
  5. Le Journaliste (The Twain Shall Meet)
  6. L'Évadé (The Showdown)
  7. Le Témoin (Surprise Witness)
  8. Jusqu'à la victoire (To the Victor)
  9. Le Voleur (Criss-Cross)
  10. Le Charlatan (The Medicine Man)
  11. Une mère, mais aussi une grand-mère (One Mother Too Many)
  12. Le Choix (The Choice)
  13. Les Otages (Three for One)
  14. La Sorcière (Witch Woman)
  15. Baa-Baa (Baa-Baa)
  16. Le Lâche (The Last Retreat)
  17. Carol (Bounty on Josh)
  18. Les Deux frères (Hero in the Dust)
  19. Épitaphe (Epitaph)
  20. La Voix du silence (The Voice of Silence)
  21. El Gato (El Gato)
  22. L'Enlèvement (Detour)
  23. Lundi matin (Monday Morning)
  24. La Japonaise (The Long Search)
  25. Le Télégramme (Dead Reckoning)
  26. Barney et fils (Barney's Bounty)

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Le cheval utilisé de manière récurrente par l'acteur s'appelait Ringo. L'acteur l'imposa malgré le peu de prédisposition de l'animal à évoluer de manière satisfaisante devant une caméra à ses débuts.
  • Trois Winchester ont été fabriquées et spécialement modifiées pour pouvoir être dégainées rapidement par McQueen et faciliter leur mise à feu. Entre deux tournages, ce dernier n'hésitait pas à s'entraîner dans son jardin avec son arme chargée à balles réelles. Après l'arrêt de la série, le chanteur Gilbert Bécaud a longtemps possédé l'une de ces Mare's Leg.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Au nom de la loi », sur Toutelatele.com (consulté le 15 décembre 2012)

Lien externe[modifier | modifier le code]