Revolver Ocelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ocelot (homonymie).
Revolver Ocelot
Sexe Masculin
Espèce Humain
Activité(s) Membre de Fox Hound et travaille pour les Patriotes
Arme(s) favorite(s) Colt Single Action Army
Famille The Boss, sa mère

The Sorrow, son père


Créé par Hideo Kojima
Voix Totani Koji (version originale)
Série(s) Metal Gear
Première apparition Metal Gear Solid

Revolver Ocelot est un personnage de jeu vidéo dans la série Metal Gear. Il fait son apparition dans Metal Gear Solid, Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, Metal Gear Solid 3: Snake Eater, Metal Gear Solid: Portable Ops, Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots et dans Metal Gear Solid V: The Phantom Pain.

Il est né le 6 juin 1944. On le nomme aussi Ocelot, Major Ocelot, Shalashaska, Adamska, ADAM et Liquid Ocelot.

Revolver Ocelot est un personnage récurrent, il est d'ailleurs le seul personnage à être présent dans tous les épisodes de la série Metal Gear Solid, mis à part Metal Gear Solid: Peace Walker où il n'est que mentionné (cependant, aucun personnage n'apparaît dans tous les épisodes de la saga Metal Gear).

Spécialiste de l'interrogation et un tireur hors-pair, c'est aussi un ancien Spetsnaz russe qui a servi durant l'invasion soviétique de l'Afghanistan, période durant laquelle il se montra comme un sadique et où on le surnomme Shalashaska (synonyme de prison en russe).

Revolver Ocelot est un fan de westerns spaghettis, d'où son nom de code, son style vestimentaire et c'est aussi pourquoi son arme de prédilection est le revolver Colt Single Action Army[1].

Ce personnage est inspiré de l'acteur Lee Van Cleef qui a notamment joué dans les films le Bon, la Brute et le Truand et New York 1997[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1942, The Boss créé l'Unité Cobra dont elle sera un des membres. En 1943, The Boss tombe enceinte de The Sorrow. L'enfant nait le 6 juin 1944 lors du débarquement en Normandie. Très peu de temps après, l'enfant est enlevé à sa mère par les Philosophes. C'est le colonel Volgin membre du GRU, le service de renseignement militaire directement affilié au ministère de la défense soviétique, qui va l'élever et le baptisera Ocelot. Cependant, Ocelot travaillera toujours pour les Philosophes.

Opération Snake Eater[modifier | modifier le code]

À 20 ans, Ocelot est déjà membre du Spetsnaz avec le grade de major et il est le leader de son propre groupe de combat, l'unité d'élite « Ocelot ». Cependant, il joue le rôle d'un casseur de code de la NSA ayant trahi les États-Unis pour le compte du KGB sous le nom de code « ADAM » mais travaille toujours pour la CIA et la branche américaine des Philosophes, sa mission étant de retrouver l'héritage des Philosophes avec l'aide de The Boss.

Durant la Mission Vertueuse, il devait rencontrer The Boss qui infiltrait les rangs de Volgin mais il rencontra Naked Snake dont la mission était de ramener le scientifique Nikolai Stephanovich Sokolov du côté occidental. Durant l'affrontement, Snake prend le dessus sur Ocelot et sur les membres de son groupe. Il lui fait alors remarquer qu'il devrait utiliser un revolver au lieu d'un pistolet automatique.

Une semaine plus tard, pendant l'opération Snake Eater, Ocelot rencontre de nouveau Naked Snake. Cette fois-ci, Ocelot se bat avec un Colt Single Action Army finement gravé. Une fois de plus, Snake parvient à maîtriser Ocelot. Il lui explique alors que la gravure ne lui offre aucun avantage tactique, et que son arme sied donc davantage à un collectionneur qu'à un soldat. Depuis ce moment-là, l'arme de prédilection d'Ocelot est le revolver Colt Single Action Army.

Avant la fin de l'opération, Snake et Ocelot se rencontrent de nouveau à plusieurs occasions. Il semble que Ocelot commence à se lier d'amitié avec Snake à cette époque bien qu'il soit accidentellement à l'origine de la blessure qui le rendit borgne.

Metal Gear Solid: Portable Ops[modifier | modifier le code]

En 1970, c'est Ocelot qui récupère l'autre partie de l'Héritage des Philosophes, alors en possession de la CIA. En effet, il en aborde le directeur alors que celui-ci allait se protéger de la supposée attaque nucléaire qui allait avoir lieu contre le Pentagone, et le tue ainsi que tous ses hommes, faisant passer le meurtre pour un suicide. Ocelot prend alors la valise de ce dernier qui contient l'emplacement des fonds de l'héritage, ainsi que les noms des Philosophes. Il trahit donc ces derniers, pour le compte d'un informateur inconnu du joueur mais qu'il semble bien connaitre.

Avec Big Boss, Eva, Major Zero, Para-Medic et Sigint, il utilise les fonds de l'Héritage des Philosophes pour créer les Patriotes, le rêve de The Boss. Cependant, un clivage apparait dans le groupe, Big Boss, Eva et Ocelot militant pour la paix et la liberté alors que les trois autres cherchent à trouver un moyen de contrôler l'extérieur depuis l'intérieur[2].

L'incident sur l'île de Shadow Moses[modifier | modifier le code]

En 2005, Ocelot quitte la Russie pour rejoindre le groupe Fox Hound, prétendant que le nouveau régime lui déplaît.

Mené par Liquid Snake, le groupe FoxHound se révolte et prend le contrôle des installations nucléaires de l'île de Shadow Moses. Ocelot est alors le bras droit de Liquid ; il prétend vouloir restaurer la grandeur de la Mère Russie avec le colonel Sergei Gurlukovitch, du Spetsnaz, mais travaille en réalité pour le président des États-Unis, George Sears / Solidus Snake. Il tue « accidentellement » le chef du Darpa, qui n'est autre que Sigint, au cours d'une séance de torture afin que ce dernier ne révèle pas ses véritables intentions. Il empêche ainsi Liquid Snake d'obtenir les codes des armes nucléaires et élimine un des ennemis de Big Boss. Il combat Solid Snake alors qu'il détient le président d'ArmsTech. Au court du combat, il prononce une phrase apparaissant dans de nombreux jeux Metal Gear Solid, « You're pretty good ». Il est également amputé de sa main droite par Gray Fox. Il est le seul survivant de l'unité rebelle, fuyant l'île avec les données de l'exercice nucléaire de Metal Gear Rex.

Après l'incident, Ocelot se fait greffer le bras droit de Liquid Snake (par un chirurgien français de Lyon[3]), puis vend sur le marché noir des données sur le Metal Gear qu'il avait réussi à voler.

Le naufrage du Tanker[modifier | modifier le code]

Ocelot, toujours allié à Sergei Gurlukovich, monte une opération afin de voler le nouveau prototype de Metal Gear RAY aux US Marines qui le transportent en bateau. Il prétend toujours le faire pour le compte de la Russie, mais juste avant de prendre possession du Metal Gear, il dévoile sa trahison à Gurlukovich et le tue avec le sergent Scott Dolph, commandant de l'unité de Marines chargée de convoyer RAY. Il fait ensuite couler le tanker en déclenchant des explosions de Semtex et fuit le navire à bord du RAY. En même temps, il prend des photos de Snake grâce à un Cypher faisant croire que c'est ce dernier qui a fait couler le bateau.

On apprend à ce moment que l'esprit de Liquid Snake tente de prendre le contrôle de l'esprit d'Ocelot. On apprendra plus tard que Liquid Snake (enfermé dans le bras droit de Ocelot) ne peut se manifester et prendre contrôle de l'esprit d'Ocelot seulement en présence de Solid Snake.

La révolte sur la Big Shell[modifier | modifier le code]

Pendant la révolte sur la Big Shell, Ocelot aide apparemment Solidus Snake dans son combat contre les Patriotes, le groupe qui possède véritablement le pouvoir et le contrôle sur le gouvernement américain. Cependant, Ocelot révèle à la fin que toute cette révolte avait été fomentée par les Patriotes, afin d'acquérir des données pour créer une simulation permettant d'entraîner des futurs soldats, et les rendre aussi doués que l'est Solid Snake. Alors qu'Ocelot s'apprête à effacer les dernières preuves restantes (Solidus Snake, Solid Snake, Raiden, et Fortune), Liquid Snake parvient à prendre le contrôle de son esprit. Il part alors avec le Metal Gear RAY dans le but d'éliminer les Patriotes.

Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots[modifier | modifier le code]

En réalité, la « possession » de Liquid est une chose nécessaire dans le plan d'Ocelot. On apprend ainsi qu'il a délibérément recréé artificiellement l'âme de Liquid. Il utilise la nanotechnologie pour avoir ses talents et ses réactions et agir comme lui. Les nanomachines ne permettant pas de transformer son âme mais juste d'agir comme Liquid, insuffisant pour leurrer les Patriotes. Aussi, il subit une psychothérapie pour « devenir » Liquid et utilise l'auto-suggestion hypnotique pour bien avoir conscience d'être Liquid. Ainsi, Ocelot se sacrifie presque pour accomplir son objectif : détruire les Patriotes. Il est alors nommé Liquid Ocelot.

Liquid enclenche son plan, poussant à l'action Solid Snake et Otacon : prendre le contrôle du système de contrôle des nanomachines. Le plan se déroule exactement comme prévu et Solid Snake peut détruire les IA des patriotes au moment où Liquid allait détruire le JD. À la fin du combat, Liquid Ocelot vaincu, redevient Revolver Ocelot et reconnait en Snake le double de Big Boss avant de mourir. Il meurt d'une crise cardiaque à l'age de 70 ans, causée par le nouveau virus FoxDie en disant « You're pretty good ».

Notes et anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Ocelot utilise un Single Action Army depuis que Naked Snake (Big Boss) lui a fait une remarque, lors de leur première rencontre, sur le fait qu'il plie son coude pour absorber le recul de son arme, une technique plus adaptée à un revolver. Lors de leur seconde rencontre Ocelot est parvenu à se procurer un colt. Mais Ocelot n'ayant pas l'habitude d'utiliser cette arme, oublie que celle-ci ne contient que 6 balles et non 8 comme son précédent pistolet Makarov. De ce fait Snake fait une fois de plus la morale à Ocelot et lui dit qu'avec le temps ce dernier saura combien de balles il reste dans son chargeur. Snake lui dit aussi que le SAA qu'il s'est procuré est une arme de collection et pas une arme à utiliser sur un champ de bataille.
  • Dans MGS3, Ocelot possédera au total quatre SAA qu'il perdra l'un après l'autre dans le jeu. Au début, il en a trois, et en perdra un près du lac durant la première tentative d'évasion de Sokolov (durant le « test de chance » de ce dernier, The Boss le démontera par la suite). Dans la salle de torture, il en possède de nouveau trois (nous ne savons pas si il est parvenu à réparer le premier ou à s'en procurer un nouveau), et le second sera dérobé par The Boss pour être donné à Naked Snake. Il en perdra un troisième dans un ravin en s'arrêtant brusquement pour ne pas chuter lors de la poursuite de Snake en moto (à ce moment-là, il en a deux sur lui). À la toute fin dans l'avion, Ocelot n'en a plus qu'un, plus celui gardé par Big Boss (le second SAA perdu, celui-là même prêté à EVA quand elle a été blessée suite à l'accident en moto lors de leur fuite).
  • Dans le combat final de MGS4, le combat comporte trois parties : la première oppose Solid Snake à Liquid. La deuxième oppose Snake à Liquid Ocelot. Et enfin la dernière oppose Naked Snake à Ocelot. Ces trois parties différentes sont en quelque sorte des reconstitutions des anciens combats qu'a pu faire Snake ou Big Boss auparavant. MGS1: Solid-Liquid, MGS2: Solid-Liquid Ocelot et MGS3 (en 1964): Naked-Ocelot.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Précisé dans MGS1 lorsque Solid Snake rencontre Ocelot http://www.youtube.com/watch?v=5sny3RfMYMU
  2. Eva à Solid Snake dans Metal Gear Solid 4
  3. précisé dans Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, lorsque Raiden surprend sa discussion avec Solidus Snake, dans la salle des otages

Voir aussi[modifier | modifier le code]