Armand de Roquelaure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roquelaure.

Armand de Roquelaure, connu aussi sous le nom de Jean-Armand de Bessuéjouls Roquelaure (24 février 1721 à Lassouts - 23 avril 1818 à Paris), est un évêque français.

Conseiller d'état, chanoine du chapitre royal de Saint-Denis, commandeur de l'Ordre du Saint-Esprit et officier de la Légion d'honneur.

Abbé de Saint-Germer-de-Fly, premier aumônier de Louis XV et de Louis XVI, il est le dernier évêque de Senlis (de 1754 à 1801) et il est élu membre de l'Académie française en 1771.

Il a prononcé les oraisons funèbres de Marie-Amélie de Saxe en 1761 et de Louis XV en 1774, et il est l'auteur d'une Histoire poétique tirée des poètes français publiée en 1763.

Après avoir été incarcéré à Arras sous la Terreur, il est archevêque de Malines de 1802 à 1808, pendant la période où la Belgique fait partie de l'Empire français.

Inhumé dans le caveau de l'église paroissiale de Senlis le 8 juin 1818.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Bessuejouls de Roquelaure.svg Armes sous l'Ancien Régime

Écartelé : aux I et IV, d'argent à deux lions de gueules affrontés contre-rampants sur le fût d'un arbre terrassé de sinople ; aux II et III, d'azur à trois rocs d'échiquier d'or, qui est de Roquelaure ancien.[1]

Ornements extérieurs Comtes Archevêques de l'Empire français.svg
Blason à dessiner.svg
Armes du comte de Roquelaure et de l'Empire

Écartelé : au I, du quartier des Comtes-Archevêques de l'Empire ; aux II et III, d'azur à trois rocs d'échiquier d'or, qui est de Roquelaure ancien ; au IV, d'argent à deux lions de gueules affrontés contre-rampants sur le fût d'un arbre terrassé de sinople.[2]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]