André Morellet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morellet.
André Morellet

André Morellet, né le 7 mars 1727 à Lyon et mort le 12 janvier 1819 à Paris, est un homme d'Église, écrivain, encyclopédiste et traducteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie au sein de l'université de la Sorbonne où il a pour condisciples Loménie de Brienne, Jérôme Champion de Cicé et Turgot et fréquente les salons de Mesdames du Deffand, de Brienne et Necker.

Ami des philosophes, il contribue à l'Encyclopédie en rédigeant six articles de critique littéraire, de théologie et de philosophie, parmi lesquels l'article « foi ». Son esprit mordant lui vaut d'être appelé « l'Abbé Mords-les » par Voltaire[1].

Il est emprisonné pendant deux mois à la Bastille pour avoir écrit un pamphlet insultant[2] contre Les Philosophes, une comédie de Charles Palissot de Montenoy. Suite aux remous suscités par cette affaire, d'Alembert et Voltaire cesseront eux aussi de contribuer à l'Encyclopédie.

Il est élu membre de l'Académie française en 1785 et participe à la rédaction du Dictionnaire. Dans la préface de la cinquième édition de 1798, il écrit : « Le Dictionnaire de l'Académie est un témoin de l'usage qui gouverne la langue française, de celui qui est le plus général parmi les personnes qui parlent correctement et purement. » Pendant la Terreur, il sauve les archives de l'Académie mais perd tous ses bénéfices ; il devra, pour supplémenter ses ressources, se mettre à traduire des ouvrages de l'anglais.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Théorie du paradoxe (1775)
  • Éloges de Madame Geoffrin, contemporaine de Mme Du Deffand, par MM. Morellet, Thomas et d'Alembert, suivis de lettres de Mme Geoffrin et à Mme Geoffrin, et d'un Essai sur la conversation (1818)
  • Mélanges de littérature et de philosophie du XVIIIe siècle (1818)
  • Mémoires de l'abbé Morellet, de l'Académie française, sur le dix-huitième siècle et sur la Révolution (1821). Réédition : Mercure de France, Paris, 1988. Texte en ligne (extraits annotés) : c18.net
  • Lettres inédites de l'abbé Morellet, sur l'histoire politique et littéraire des années 1806 et 1807, pour faire suite à ses Mémoires (1822)

Traductions de l'anglais et de l'italien[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. "L’abbé Morellet" in Biographie universelle ancienne et moderne. 45 tomes. Michaud, J. Fr. et Michaud, Louis Gabriel. (Graz, Austria: Akademische Druck und Verlagsanstalt, 1966-68 [réimpression])
  2. L'abbé insultait Mme de Robecq, maîtresse de Choiseul, et mesdames de Villeroi et du Deffand.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :