Amours chiennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amours chiennes (Amores perros) est un film mexicain réalisé par Alejandro González Iñárritu, sorti en 2000.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film commence par un tragique accident de la circulation dans la capitale mexicaine mais cet accident va mettre en relation les trois héros de cette histoire bien mouvementée : Octavio, le jeune sans foi ni loi, Valéria, mannequin célèbre, et El Chivo, vieux révolutionnaire clochardisé, tous trois punis par la fatalité.

Le film est composé de trois histoires parallèles qui se rejoignent à la faveur d'un accident. Il s'agit de trois histoires d'amour vouées à l'échec : amour d'Octavio pour sa belle-sœur, amour de Valéria pour Daniel, amour d'El Chivo pour sa fille. L'unité du film repose sur la présence des chiens, qui reflètent les tensions que vivent les personnages ou les mènent à leur perte.

Épisode 1[modifier | modifier le code]

Octavio, un adolescent vivant à Mexico chez sa mère avec son frère et sa belle-sœur, mène une existence banale. Mais il a un gros problème : il déteste son frère Ramiro, un petit caïd, caissier de supermarché le jour et braqueur la nuit, et aime en secret sa jolie belle-sœur, Susana, qu'il ne supporte plus de voir maltraitée. Pour se faire de l'argent facilement et la séduire, il participe aux combats de chiens clandestins du samedi avec son chien Cofi qui surpasse tous ses adversaires. Mais Susana tombe de nouveau enceinte de Ramiro et le pire est à craindre pour elle. Ne supportant plus cette situation, Octavio échafaude un plan pour s'échapper de son quotidien avec Susana et se construire une nouvelle vie à deux dans le nord. Mais son amour de l'argent et sa convoitise pour sa belle-sœur sont bientôt punis.

Épisode 2[modifier | modifier le code]

Le top model Valéria mène l'existence feutrée et superficielle des mannequins célèbres. Elle s'installe à Mexico, dans un somptueux appartement où elle peut recevoir dignement son nouvel amant, Daniel, un quadragénaire qui vient de quitter pour elle femme et enfants. Tout bascule après l'accident de voiture qui la cloue sur un fauteuil roulant. Le chien de Valeria disparaît dans un trou de plancher sous les yeux de sa maîtresse affolée et se retrouve pris au piège. Dès lors, le grand appartement devient la maison de l'angoisse où les rats font la loi. Le couple commence alors une lente descente aux enfers…

Épisode 3[modifier | modifier le code]

Le vieux El Chivo (« Le Cabri »), un prof de fac devenu guerillero communiste, puis tueur à gages à sa sortie de prison, vit aussi à Mexico, dans le quartier populaire de Colonia Popotlá. Il est au bout de sa vie. Fringuant gangster et même guerillero du temps de sa splendeur, il est devenu aujourd'hui un clochard que personne ne remarque plus dans la rue. Il exécute quelques contrats pour survivre. Seuls ses chiens lui servent d'interlocuteurs. Cependant, l'amour pour sa fille qu'il était censé oublier, l'empêche de ne pas la revoir ...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est déroulé à Mexico.
  • Durant la scène de l'enlèvement, El Chivo crie à Luis « Vous êtes si intelligent. Vous devriez faire journaliste ». Juste avant de tourner Amours chiennes, Jorge Salinas interprétait un journaliste dans Sexo, pudor y lágrimas, réalisé par Antonio Serrano en 1999.
  • À la fin du film, El Chivo appelle son chien Negro. C'est également le surnom du cinéaste.
  • Dans la scène où Octavio refuse de prendre le bus, le chauffeur est interprété par le père de l'acteur.
  • Quand El Chivo lit le journal, on peut voir l'affiche du film Tesis, réalisé par Alejandro Amenábar en 1996, imprimée sur l'une des pages.
  • Alejandro González Iñárritu fait une petite apparition en tant que journaliste travaillant dans le même bureau que le personnage principal du deuxième épisode.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]