Traité de Versailles (1783)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité de Versailles (homonymie).

Le traité de Versailles de 1783, appelé aussi Paix de Paris[1], est signé par la France, l'Espagne et la Grande-Bretagne. Il est le pendant du traité de Paris de 1783 signé par les Britanniques et les représentants des Treize colonies américaines qui met un terme à la guerre d'indépendance des États-Unis, à laquelle Français et Espagnols avaient pris part aux côtés des insurgés.

Lors du traité de Versailles, la Grande-Bretagne restitue une partie des possessions qu'elle avait acquises lors du traité de Paris de 1763 :

  • L'Espagne récupère Minorque et les deux Floride (mais la Grande-Bretagne garde Gibraltar),
  • La France récupère ses comptoirs en Inde, huit loges (Balassore, Kassimbazar, Yougdia, Dacca, Patna, Mazulipatam, Calicut et Surat).

La France garde l'île de Gorée et le Sénégal et quelques îles des Antilles (Martinique, Guadeloupe, Sainte-Lucie) ainsi que Saint-Pierre-et-Miquelon. Aux Antilles, en outre, elle récupère Tobago et la Trinité. Elle recouvre, sans aucune restriction, la pleine souveraineté sur Dunkerque. Elle obtient un droit de pêche étendu sur les Grands Bancs de Terre-Neuve, sur les côtes nord-est et ouest, depuis le cap Saint Jean jusqu'au Cap Raye.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Vincent, Louis XVI, Galimmard Folio Biographie, 2006, page 172.