Independence Hall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Independence Hall
Vue de l'Independence Hall
Vue de l'Independence Hall
Présentation
Période ou style Style Géorgien
Date de construction 1732
Protection UNESCO 1979
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Localité Philadelphie
Localisation
Coordonnées 39° 56′ 56″ N 75° 09′ 00″ O / 39.948811, -75.15006939° 56′ 56″ Nord 75° 09′ 00″ Ouest / 39.948811, -75.150069  

Géolocalisation sur la carte : Pennsylvanie

(Voir situation sur carte : Pennsylvanie)
Independence Hall

Géolocalisation sur la carte : Philadelphie

(Voir situation sur carte : Philadelphie)
Independence Hall
Independence Hall *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Subdivision Pennsylvanie
Type Culturel
Critères (vi)
Numéro
d’identification
78
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1979 (3e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

L’Independence Hall ou Pennsylvania State House est le bâtiment à Philadelphie (Pennsylvanie, États-Unis) où fut signée la Déclaration d’indépendance et fut adoptée la Constitution américaine. L’Independence Hall est classé sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1979.

Description[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

Independence Hall est un bâtiment construit en briques rouges entre 1732 et 1753. Son plan fut conçu dans le style géorgien par l’architecte Edmund Woolley et l’avocat Andrew Hamilton. Il fut construit pour abriter l’assemblée coloniale de Pennsylvanie avant la Révolution. Il est encadré par deux autres bâtiments politiques : à l’est le vieil hôtel-de-ville (Old City Hall) et à l’ouest la salle du Congrès (Congress Hall). Ensemble, les trois édifices qui occupent un bloc de la ville forment le « square de l’indépendance » (Independence Square) avec le Philosophical Hall, où se réunissait l’American Philosophical Society.

Intérieur[modifier | modifier le code]

La Déclaration d’indépendance et la Constitution des États-Unis ont été toutes deux signées dans ce bâtiment de Philadelphie, respectivement en 1776 et 1787. Les principes universels de liberté et de démocratie énoncés dans ces documents sont fondamentaux pour l’histoire américaine et ont eu un profond impact sur les législateurs à travers le monde depuis leur adoption.

Comme son nom l’indique, ce bâtiment est celui dans lequel ont été rédigés et signés la Déclaration d’indépendance des États-Unis d’Amérique (auparavant sous domination britannique) ainsi que la constitution. On peut visiter ce bâtiment dans lequel deux pièces ont été réaménagées avec du mobilier d’époque pour reconstituer ce moment historique où les représentants de douze des treize colonies se sont réunis pour modifier les Articles de la Confédération. Les travaux étaient présidés par George Washington, parmi les treize colonies, Benjamin Franklin représentait la colonie de Pennsylvanie.

Après la signature de la constitution, Benjamin Franklin pointa la chaise présidentielle de George Washington, qui avait un soleil gravé sur le dossier. Il dit éloquemment à tous les représentants : « Je l'ai souvent… au cours de cette session… regardé… sans être capable de dire s’il se couchait ou se levait ; mais maintenant, enfin, je suis content de savoir qu’il est le lever et non pas le coucher du soleil »[réf. nécessaire].

Les deux pièces réaménagées peuvent être visitées, avec visite guidée :

  • la première pièce, fut celle qui servit à la rédaction et aux concertations ;
  • la seconde pièce, celle où les signatures ont été apposées.

Dans une autre aile du bâtiment, on peut voir quelques feuilles de l’original de la première constitution, avec quelques notes manuscrites faites à la plume dans les marges. Ambiance feutrée où les photos sont interdites dans cette pièce aux documents précieux.

C’est dans une autre aile du bâtiment que l’on retrouve le premier Sénat des États-Unis et la première Chambre des représentants. Philadelphie étant alors la capitale des États-Unis

Devant le bâtiment, une statue représente George Washington déclarant l’indépendance au peuple américain.

En face de ce bâtiment, dans un nouveau pavillon, on peut apercevoir la « cloche de la liberté » (Liberty Bell). Cette cloche s'est brisée le 18 juillet 1776, le jour où elle a retenti la première fois pour annoncer la première lecture publique de la déclaration d'indépendance. Elle fut cependant reforgée par John Pass et John Stow et se brisa à nouveau. Aujourd'hui dans le clocher se trouve la cloche du centenaire.

L'Indepedance Hall est dessiné au dos des billets de 100 Dollar US à l'effigie de Benjamin Franklin. Il figure également au revers de la pièce d'un demi dollar.

Une longue séquence du film Benjamin Gates et le Trésor des Templiers est tournée à l'intérieur du bâtiment.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]