Șimleu Silvaniei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Șimleu Silvaniei
Blason de Șimleu Silvaniei
Héraldique
Vue panoramique de Șimleu Silvaniei
Vue panoramique de Șimleu Silvaniei
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Sălaj
Maire
Mandat
Septimiu-Cătălin Țurcaș PD-L
2008-2012
Code postal 455 300
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 16 248 hab. (2007)
Densité 261 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 13′ 49″ N 22° 48′ 06″ E / 47.230158, 22.801681 ()47° 13′ 49″ Nord 22° 48′ 06″ Est / 47.230158, 22.801681 ()  
Altitude 208 m (max. : 597 m)
Superficie 6 226 ha = 62,26 km2
Divers
Cours d'eau Crasna
Fondation 1251
Localisation
Localisation de Șimleu Silvaniei dans le județ de
Localisation de Șimleu Silvaniei dans le județ de

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Șimleu Silvaniei

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Șimleu Silvaniei
Liens
Site web http://www.simleusilvaniei.ro

Șimleu Silvaniei (en hongrois Szilágysomlyó, en yiddish שאַמלוי, en allemand Schomlenmarkt) est une ville roumaine du județ de Sălaj, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Șimleu Silvaniei est située dans l'ouest du județ, sur les rives de la rivière Crasna, dans les collines Silvaniei (Dealurile Silvaniei), à 29 km à l'ouest de Zalău.

La municipalité est composée de la ville elle-même et des villages suivants (population en 2002)[1] :

  • Șimleu Silvaniei (13 547) ;
  • Bic (62) ;
  • Cehei (1 033) ;
  • Pusta (1 454).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite de la ville date de 1251 sous le nom de Vathașomlya. Cependant, le peuplement de l'endroi est beaucoup plus ancien, on a retrouvé lors de fouilles archéologiques de nombreux témoignages des époques dace et romaine, notamment deux trésors monétaires du Ve siècle que l'on peut voir dans les Musées d'histoire de Vienne et de Budapest.

L'histoire de Șimleu Silvaniei est intimement liée à celle de la très puissante famille de la noblesse hongrois des Báthory qui, en 1351, s'y installa et en fit le centre de ses possessions transylvaines.

La ville, qui appartenait au royaume de Hongrie, faisait partie de la Principauté de Transylvanie et elle en a donc suivi l'histoire. Șimleu Silvaniei eut à souffrir en 1600 de l'invasion turque.

Après le compromis de 1867 entre Autrichiens et Hongrois de l'Empire d'Autriche, la principauté de Transylvanie disparaît et, en 1876, le royaume de Hongrie est partagé en comitats. La ville de Șimleu Silvaniei était le chef-lieu de l'ancien comitat de Kraszna qui disparaît pour former le comitat de Szilágy (Szilágymegye), dont le chef-lieu est Zilah.

À la fin de la Première Guerre mondiale, l'Empire austro-hongrois disparaît et Șimleu Silvaniei rejoint la Grande Roumanie.

En 1940, à la suite du Second arbitrage de Vienne, elle est annexée par la Hongrie jusqu'en 1944. En 1944, les Juifs du județ de Sălaj (environ 8 500 personnes) sont regroupés dans un ghetto dans le village de Cehei avant d'être déportés à la fin du mois de mai vers le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.

Șimleu Silvaniei réintègre à la Roumanie après la Seconde Guerre mondiale.

Politique[modifier | modifier le code]

Le Conseil Municipal de Șimleu Silvaniei compte 17 sièges de conseillers municipaux. À l'issue des élections municipales de juin 2008, Septimiu-Cătălin Țurcaș (PD-L) a été élu maire de la commune[2].

Élections municipales de 2008[3]
Parti Nombre de conseillers
Parti démocrate-libéral (PD-L) 7
Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) 4
Parti national libéral (PNL) 3
Parti social-démocrate (PSD) 2
Parti de la Nouvelle Génération - Chrétien-démocrate 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la ville était la suivante[4] :

Démographie[modifier | modifier le code]

Șimleu Silvaniei comtait, au début du Ve siècle, une forte majorité hongroise, qui, dès les années trente, s'était considérablement réduite, situation qui s'est encore aggravée de nos jours. D'autre part, l'importante communauté juive a presque entièrement été détruite pendant la Shoah. la ville est aujourd'hui très majoritairement roumaine.

En 1910, à l'époque austro-hongroise, la ville comptait 1 651 Roumains (20,94 %), 6 110 Hongrois (77,48 %) et 21 Allemands (0,27 %)[1].

En 1930, on dénombrait 3 472 Roumains (40 %), 3 478 Hongrois (40,1 %), 1 545 Juifs (17,80 %), 19 Allemands (0,22 %), 17 Slovaques (0,20 %) et 128 Tsiganes (1,47 %)[1].

En 1956, après la Seconde Guerre mondiale, 5 353 Roumains (53,48 %) côtoyaient 4 357 Hongrois (43,53 %), 265 Juifs (2,65 %) et 17 Slovaques (0,17 %)[1].

En 2002, la ville comptait 10 553 Roumains (65,68 %), 4 010 Hongrois (24,95 %), 1 425 Tsiganes (8,86 %) et 39 Slovaques (0,24 %)[4].

Évolution démographique
1850 1880 1900 1910 1920 1930 1941 1956 1966
4 027 4 890 6 553 7 886 7 954 8 682 10 353 10 009 12 324
1977 1992 2002 2007 - - - - -
14 575 17 642 16 066 16 248[5] - - - - -


Économie[modifier | modifier le code]

Șimleu Silvaniei est un centre économique important pour tout l'ouest du județ qui a des fonctions administratives, commerciales et industrielles. On y trouve des entreprises de l'industrie textile, de l'industrie de transformation du bois et des industries alimentaires (on y élabore notamment un vin mousseux le Silvania réputé dans tout le pays).

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Șimleu Silvaniei est située sur la route nationale DN1H qui rejoint Zalău à l'est par la route nationale DN1F (Route européenne 81). Vers le sud-ouest par la nationale DN1 (Route européenne 60), elle atteint Aleșd et Oradea et vers l'ouest, par la nationale DN19B, elle rejoint Marghita. en fin, un eorute régionale se dirige vers le nord et Sărmășag.

Voies ferrées[modifier | modifier le code]

Șimleu Silvaniei est desservie par la ligne de chemin de fer (Satu Mare)-Sărmașag-Săcueni-(Oradea).

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

  • Ruines du château Báthory (XIIIe siècle).
  • Palais Báthory datant de 1592.
  • Église catholique romaine de 1532.
  • Musée de l'Holocauste, ouvert en 2005 à la mémoire des quelque 160 000 personnes exterminées par les Nazis, le premier du genre en Roumanie, installé dans l'ancienne synagogue de la ville, construite en 1876.
  • Cehei, église orthodoxe en bois des Sts Apôtres datant de 1700[6].
  • Bic, église orthodoxe en bois de la Dormition de la Vierge datant de 1778[6].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :