Grand-duché de Transylvanie (1711–1867)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Principauté de Transylvanie.

Grand-duché de Transylvanie

17111867

Drapeau Blason
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

L'empire d'Autriche entre 1816 et 1867.

Informations générales
Statut Principauté

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Grand-duché de Transylvanie (allemand : Großherzogtum Siebenbürgen ; hongrois : Erdélyi Nagyhercegség ; roumain : Arhiducatul Transilvaniei), puis, à partir de 1765, grande-principauté de Transylvanie (allemand : Großfürstentum Siebenbürgen ; hongrois : Erdélyi Nagyfejedelemség ; roumain : Marele Principat al Transilvaniei) est l'une des composantes de la monarchie de Habsbourg (Empire d'Autriche après 1804). Ses capitales sont tour à tour Nagyszeben/Hermannstadt/Sibiu et Kolozsvar/Klausenburg/Cluj. Elle succède à la Principauté de Transylvanie (dont la capitale était Gyulafehérvár/Karlsburg/Alba Iulia), mais avec moins d'autonomie : il n'y a plus de voïvode/prince/grand-duc élu par la Diète transylvaine comme auparavant, mais des gouverneurs nommés par les Habsbourg, empereurs d'Autriche (le dernier, Louis Folliot de Crenneville, est un fils d'émigré français[1]). La diète devient une simple chambre d'enregistrement des décisions impériales, et en 1867, sous le règne de François-Joseph de Habsbourg, la grande-principauté de Transylvanie est supprimée ainsi que toutes ses institutions propres, et rattachée à la Hongrie au sein de l'empire d'Autriche-Hongrie.

Note et références[modifier | modifier le code]

  1. Fils de Louis Charles Folliot de Crenneville, Louis de Crenneville, dernier gouverneur de Transylvanie, est né le 22 janvier 1813 à Vienne et mort le 21 avril 1876 à Montreux.

Articles connexes[modifier | modifier le code]