Viviez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Aveyron
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Aveyron.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Viviez
Retenue d'eau de l'ancien moulin.
Retenue d'eau de l'ancien moulin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Villefranche-de-Rouergue
Canton Lot et Dourdou
Intercommunalité Communauté de communes Decazeville Communauté
Maire
Mandat
Jean-Louis Denoit
2014-2020
Code postal 12110
Code commune 12305
Démographie
Gentilé Viviézois
Population
municipale
1 298 hab. (2014)
Densité 199 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 33′ 26″ nord, 2° 13′ 00″ est
Altitude Min. 178 m – Max. 440 m
Superficie 6,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative de l'Aveyron
City locator 14.svg
Viviez

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Viviez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Viviez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Viviez
Liens
Site web Site officiel

Viviez est une commune française située dans le département de l'Aveyron, en région Occitanie. Dans cette commune, on parle communément de Viviez-Bourg (où se trouvent notamment la mairie, la gare, l'église et le château) et de Viviez-Pont, qui jouxte la commune voisine de Decazeville en direction de Rodez.

La commune de Viviez a été associée quelques années (de 1975 à 1978) à la commune voisine dite Les Albres.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bouillac Boisse-Penchot Rose des vents
Les Albres N Decazeville
O    Viviez    E
S
Aubin

Site[modifier | modifier le code]

Pollution[modifier | modifier le code]

En novembre 2016, l'association ADEBA 12 (Association de Défense Environnementale du Bassin et de ses Alentours) a été créée afin d'informer et sensibiliser la population du Bassin de Decazeville-Aubin sur le projet SOLENA (SOLutions ENvironnementales en Aveyron).

SOLENA, le projet du SYDOM 12 (Syndicat Départemental des Ordure Ménagères de l'Aveyron), projet de tri, valorisation et enfouissement des ordures, est à l'origine d'une polémique sur le secteur du Bassin de Decazeville-Aubin car il semble s'opposer à la poursuite de l'exploitation de la solution existante en Société d'Économie Mixte, le site TRYFIL situé à Labessière-Candeil dans le Tarn.

Décrié par ADEBA 12, le projet SOLENA du SYDOM 12 envisage d'exploiter, sur la commune de Viviez (Igue du Mas et lieu-dit Dunet), un ancien site industriel dont le dépollution devait se terminer en 2016-2017, afin de laisser la concession aux groupes privés Séché et Sévigné qui avaient mené les actions de dépollution de ce site industriel appartenant à la société UMICORE.

Pour ADEBA 12, l'exploitation non retenue par le SYDOM 12, de la solution alternative au travers de la Société d'Économie Mixte TRYFIL entrainerait un cout de 4€/tonne traitée par la société TRYFIL (il est à noter que, en 2016, le SYDOM 12 travaillait depuis plus de 10 ans avec la société TRYFIL).

À l'opposé, la projet SOLENA défendu par le SYDOM 12 se traduirait par un surcout d'environ 10€/tonne traitée par les groupes privés Séché & Sévigné, entrainant une hausse d'environ 600 000 €/an pour le contribuable aveyronnais.

Après des promesses et des actions de dépollution menées depuis plusieurs années par la société UMICORE (anciennement Vieille Montagne, production de zinc), les habitants de Viviez, Aubin, Decazeville, Firmi et Cransac, qui estiment avoir payé individuellement et depuis plusieurs générations un lourd tribu à la pollution, voient d'un mauvais œil ce projet aux impacts environnementaux non négligeables.

Fin 2011, l'InVS a restitué les résultats d'une enquête sanitaire relative à l'impact de la pollution industrielle sur la population qui révélait une sur-imprégnation au cadmium des habitants de Viviez ayant participé volontairement à cette étude.

Compte tenu de sa riche histoire minière et industrielle, le Bassin de Decazeville-Aubin est un secteur frappé par la pollution industrielle depuis plusieurs générations et depuis la fermeture des mines dans les années 1990, la population est devenue très sensible à ces préoccupations environnementales.

De nombreuses améliorations environnementales sont d'ailleurs déjà à l’œuvre.

ADEBA 12 estime que ce projet pourrait également avoir des impacts négatifs sur l'attractivité économique, démographique, immobilière, environnementale et touristique du territoire du Bassin de Decazeville-Aubin, sur la Vallée du Lot et ses alentours et plus précisément sur l'activité du thermalisme de la ville de Cransac, commune voisine de quelques kilomètres.

ADEBA 12 demande une meilleure information de la population locale sur ce projet par les élus locaux.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Du latin vivarium (« vivier »).

Histoire[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jean-Louis Denoit DVG Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 298 habitants, en diminution de -6,28 % par rapport à 2009 (Aveyron : 0,57 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
516 585 746 735 754 912 852 1 014 1 149
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 557 2 104 2 062 2 200 1 754 1 361 1 524 1 521 1 725
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 040 2 231 3 334 3 309 3 614 3 385 2 917 2 961 3 165
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
2 974 2 650 2 162 1 889 1 662 1 502 1 427 1 375 1 298
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006 [4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sports[modifier | modifier le code]

Rugby à XV

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Puech
    Né à Viviez en 1942, Jean Puech a été ministre de 1993 à 1995. Il fut aussi sénateur, président du Conseil général de l'Aveyron (1976-2008) et maire de Rignac.
  • Guy Brunet Né à Viviez en 1945, cinéaste autodidacte il réalise des films d'animation inspiré du cinéma hollywoodien des années 1930.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Château.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Soulié, Guy Derruau, Georges Garrigou et André Bras, Viviez : balade au cœur de la cité du zinc, Viviez, Mairie de Viviez, , 187 p., ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 28 cm (ISBN 978-2-7466-4127-3, notice BnF no FRBNF42582853)
  • Marie-Line Montbroussous, Histoire d'une intégration réussie : les Espagnols dans le bassin de Decazeville, Rodez, Ed. du Rouergue, , 199 p., ill., couv. ill. ; 23 cm (ISBN 2-905209-99-2, notice BnF no FRBNF36685891)
  • Gérard Pertus et Michel Herranz, Bassin de Decazeville, Aubin, Cransac, Firmi, Viviez : usines et métallos. Tome 1, Decazeville, Association de sauvegarde du patrimoine industriel du Bassin de Decazeville, , 238 p., ill., couv. ill. ; 31 cm (ISBN 978-2-9531052-3-0, notice BnF no FRBNF42307098)
  • Gérard Pertus et Michel Herranz, Bassin de Decazeville, Aubin, Cransac, Firmi, Viviez : usines et métallos. Tome 2, Decazeville, Association de sauvegarde du patrimoine industriel du Bassin de Decazeville, , 237 p., ill., couv. ill. ; 31 cm (ISBN 978-2-9531052-4-7, notice BnF no FRBNF43520392)
  • Gérard Pertus et Michel Herranz, Mines et mineurs : Bassin de Decazeville : Aubin, Cransac, Firmi, Viviez, Decazeville, Association de sauvegarde du patrimoine industriel du Bassin de Decazeville, , 211 p., ill., couv. ill. ; 31 cm (ISBN 978-2-9531052-1-6, notice BnF no FRBNF41420313)
  • Gérard Pertus et Michel Herranz, Puits de mines : Bassin de Decazeville : Aubin, Cransac, Firmi, Viviez, Decazeville, Association de sauvegarde du patrimoine industriel du Bassin de Decazeville, , 117 p., ill., couv. ill. ; 31 cm (ISBN 978-2-9531052-0-9, notice BnF no FRBNF41184324)
  • (oc+fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Pierre Beffre), Aubinh : Cransac, Firmin, Vivièrs / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton d'Aubinh, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 247 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-38-6, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF36708370)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]