Viane (Tarn)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viane.
Ne doit pas être confondu avec Vianne.

Viane
Viane (Tarn)
Vue générale.
Blason de Viane
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Castres
Canton Les Hautes Terres d'Oc
Intercommunalité Communauté de communes des Monts de Lacaune et de la Montagne du Haut Languedoc
Maire
Mandat
Francine Blavy
2014-2020
Code postal 81530
Code commune 81314
Démographie
Gentilé Vianais
Population
municipale
538 hab. (2016 en diminution de 9,27 % par rapport à 2011)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 44′ 16″ nord, 2° 35′ 02″ est
Altitude Min. 475 m
Max. 904 m
Superficie 38,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte administrative du Tarn
City locator 14.svg
Viane

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Viane

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Viane

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Viane

Viane (en occitan, Viana) est une commune française située dans le département du Tarn, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Vianais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte.

Commune du Massif central située dans les monts de Lacaune, en vallée du Gijou, entre Lacaune et Vabre. Elle fait partie du parc naturel régional du Haut-Languedoc.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Viane
Le Masnau-Massuguiès Saint-Salvi-de-Carcavès Senaux
Lacaze Viane Escroux
Espérausses Berlats, Gijounet Lacaune

Histoire[modifier | modifier le code]

Église.

Une paroisse : Notre-Dame de Pierre-Ségade.

  • 1818, le hameau du Pujol passe de Viane à Lacaze. La limite est fixée au Gijou.
  • Le , la paroisse de Notre-Dame de Fraysse est rétablie.

La commune possède un cartulaire de 87 feuillets, contenant 54 chartes et titres. Le document le plus ancien date de 1274 et émane de Jean de Montfort qui fait remise à ses sujets d'une partie de la quête.

Le consulat de Viane a été établi en 1304, accompagné par un conseil de dix prudhommes choisis par les habitants et investis par le représentant du seigneur. Il y avait quatre consuls investis pour un an. Les sortants constituaient une liste de huit candidats, quatre issus de la ville et quatre issus de la campagne. Le jour de la circoncision, cette liste était présentée au seigneur (ou à son représentant), qui choisissait quatre noms (deux de la ville et deux de la campagne).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Viane

Son blasonnement est : De sinople à la bande componée d'or et de sable.

Politique et administration[modifier | modifier le code]


Liste des maires successifs, depuis 1955
Période Identité Étiquette Qualité
1955 1971 René Veaux    
1971 mars 1983 Robert Oulès    
mars 1983 mars 1989 Louis Dausse    
mars 1989 mars 2008 Jean-Paul Mialhe DVG Conseiller général (1988-2001)
mars 2008 mars 2014 Pierre Azaïs    
mars 2014 En cours Francine Blavy[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4]. En 2016, la commune comptait 538 habitants[Note 1], en diminution de 9,27 % par rapport à 2011 (Tarn : +2,32 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 0301 7161 8061 8832 2152 3572 3882 2742 255
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 1192 1462 1382 1772 1872 0742 1092 0642 097
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9171 9061 7981 5931 4501 4301 3811 3471 162
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 1241 046885817624582608611613
2013 2016 - - - - - - -
549538-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Temple.
  • Source de Pratmayou (ancien lieu de fête des conscrits devenu lieu de pèlerinage pour une partie du village).
  • Rocher de Viane, point surplombant la commune.
  • Fontaine de Recoules.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Associations[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nommé maire par intérim en 1870. Élu en 1871.
  2. Alain Fritsch, « Viane. Francine Blavy, première femme maire de la commune », La Dépêche du Midi, 8 avril 2014 [1]
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :