Vélitul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vélitul
Image illustrative de l'article Vélitul

Situation Drapeau de la France Laval
Type Vélos en libre service
Entrée en service
Stations 9
Exploitant Transports urbains lavallois (TUL)
Réseaux connexes TUL, Réseau Pégase, TER Pays de la Loire

Vélitul est le service de vélos en libre-service mis en place par la communauté d'agglomération de Laval, en Mayenne. Inauguré le , le service offre de la location courte durée (une demi-heure, une heure, un jour, une semaine) et longue durée (un an)[1].

Le Vélitul est exploité par les Transports urbains lavallois (TUL), la société qui gère le réseau de transports en commun de la ville.

Système[modifier | modifier le code]

Le service Vélitul, lancé en septembre 2010, remplace l'opération de louage de vélos Véloci'Tul, mise en place en 2007. Il compte cent vélos munis d'un panier, d'un antivol et de trois vitesses. Les vélos peuvent être empruntés puis rapportés dans n'importe laquelle des neuf stations réparties dans la ville. Afin d'emprunter un vélo, il faut souscrire un abonnement pour 24 heures, une semaine ou un an. Ensuite, le vélo est gratuit la première demi-heure d'utilisation, puis les tarifs d'utilisation augmentent progressivement. Les stations sont munies de bornes électroniques qui contrôlent l'accès aux vélos ; une carte spécifique ou un code fourni avec l'abonnement sont nécessaires pour effectuer un emprunt. Les vélos sont accessibles 24 heures sur 24 et sept jours sur sept[2],[1].

Stations[modifier | modifier le code]

Les neuf stations sont réparties dans la ville et comptent chacune une quinzaine de vélos[1].

  • 1 : Gare des TUL (Place du 11-Novembre)
  • 2 : Préfecture (Place Jean-Moulin)
  • 3 : Boulevard Félix-Grat

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Les résultats de fréquentation sont restés faibles depuis le lancement du système. En 2011, la ville ne comptait qu'une centaine d'abonnés annuels, soit un pour mille habitants. Laval se place donc parmi les dernières villes de l'Ouest en termes de fréquentation, loin derrière Caen et son V'eol, qui totalise 18 utilisateurs réguliers pour mille habitants. À Rennes, LE vélo STAR compte environ 16 utilisateurs pour mille habitants. Néanmoins, d'autres villes ont aussi des résultats faibles, comme Nantes et son Bicloo, avec 6 utilisateurs pour mille habitants, et Vannes et son Vélocéa, qui obtient le même chiffre que Laval[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]