Thierry la Fronde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Thierry la fronde)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (octobre 2014).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Thierry la Fronde
Titre original Thierry la Fronde
Genre Série d'aventures
Production RTF (1963-1964)
ORTF (1964-1966)
Musique Jacques Loussier
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine RTF Télévision (1963-1964)
Première chaîne de l'ORTF (1964-1966)
Nb. de saisons 4
Nb. d'épisodes 52
Durée 25 minutes
Diff. originale

Thierry la Fronde est une série télévisée d'aventures française en 52 épisodes de 25 minutes, diffusée du au sur RTF Télévision puis sur la première chaîne de l'ORTF, chaque dimanche soir, à partir de 19 h 30[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Générique du premier épisode :

« Quand Édouard, roi d'Angleterre, déclara la guerre au roi de France Philippe VI, il lui donna, dans le défi qu'il lui envoya, le simple nom de Philippe de Valois. Il considérait en effet que la couronne de France lui revenait de droit.

Pour déclarer cette guerre qui devait durer plus de cent ans, on prit prétexte de l'exécution de Seigneurs Bretons vassaux du roi Édouard. Mais pour ses possessions de Guyenne, le roi d'Angleterre était vassal du roi de France et lui devait hommage. La lutte fut sanglante.

1346 : Crécy, première grande défaite française.

1356 : Jean II a succédé à son père sur le trône de France... Il est battu à Poitiers et fait prisonnier par Édouard, Prince de Galles, dit le Prince Noir. Le Dauphin Charles devient Régent du Royaume, lutte contre l'envahisseur et contre les troubles fomentés par son cousin, le roi de Navarre, Charles le mauvais.

1359 : La Sologne n'a pas été épargnée. Sous la conduite du connétable Chandos les troupes du Prince noir pillent, ravagent, occupent cette contrée déjà pauvre. Et dans la France meurtrie et que ne peut sauver une trêve qu'aucun des partis n'entend respecter, de jeunes chevaliers tentent ce qui parait impossible : secouer le joug de la domination anglaise... »

Florent de Clouseaules, l'ambitieux intendant de Thierry de Janville, un jeune noble de la région, souhaite se venger d'un séjour en prison auquel l'avait condamné le père de Thierry. Profitant de la fougue, de la jeunesse, et du patriotisme de celui-ci, il lui souffle l'idée exaltante d'aller en Angleterre délivrer le roi Jean.

Mais dans le même temps, il dénonce ce complot au Prince Noir et réclame à celui-ci, en échange de sa délation, les châteaux et terre de son maitre. Ce dernier est alors fait prisonnier dans son propre château, promis à la mort pour trahison.

Mais Thierry est très apprécié de ses sujets. L'un d'eux, Jehan le larron, habile voleur à la tire, se rend au château et s'y fait emprisonné. Pendant que les gardes l'emmènent en cellule, il leur dérobe la clé des fers de Thierry et ils parviennent à s'évader du château.

Il prend alors le maquis en se cachant dans les grandes forêts de la région. Il se constitue, au hasard de ses rencontres, une bande de compagnons prêts à tout pour l'aider dans sa tâche : Bertrand, Jehan, Pierre, Judas, Martin, Boucicault et Isabelle. Et comme son arme favorite est la fronde, il se fait désormais appeler « Thierry la Fronde ».

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (1963)[modifier | modifier le code]

  1. Hors-la-loi
  2. Les Compagnons de Thierry
  3. Le Sabot d'Isabelle
  4. Le Fléau de Dieu
  5. Le Trésor du Prince
  6. Le Filleul du Roi
  7. La Trahison de Judas
  8. Thierry et le Fantôme
  9. La Trêve de Pâques
  10. Ogham
  11. Le Duel des chevaliers
  12. Prisonniers
  13. Les Compagnons à Paris

Deuxième saison (1964)[modifier | modifier le code]

  1. Les Reliques
  2. L'Héritage de Pierre
  3. Le Royaume des enfants
  4. Pierre précieuse et perle fine
  5. Nous irons à Pontorson
  6. Thierry contre les compagnons
  7. Thierry et l'Archiprêtre
  8. Les Espions
  9. La Chronique oubliée
  10. L'Enfant d'Édouard
  11. La Bague du Dauphin
  12. Une journée tranquille
  13. Brétigny

Troisième saison (1965)[modifier | modifier le code]

  1. Le Retour de Thierry
  2. Les Héros
  3. Le Château mystérieux
  4. Le diable ne meurt jamais
  5. Toque y si gausse
  6. La Mission secrète de Taillevent
  7. Les Tuchins
  8. Le Signe du sagittaire
  9. Thierry mourra demain
  10. La Chanson d'Isabelle
  11. Les Secrets du prieur
  12. La Ville morte
  13. La Route de Calais

Quatrième saison (1966)[modifier | modifier le code]

  1. Fausse Monnaie[Note 3]
  2. Arsenic et Damoiselle
  3. L'Échafaud
  4. La Dent de Saint-Liphard
  5. Moi, le roi !
  6. L'Ogre de Brocéliande
  7. Jouets dangereux
  8. Échec au roi
  9. La Fourche du Diable
  10. Le Trésor des Templiers
  11. Ces Dames de Pontorson
  12. Le Drame de Rouvres
  13. La Fille du Roi

DVD[modifier | modifier le code]

  • 9 octobre 2006 : Thierry la Fronde, l'intégrale 4 DVD - Disponible aussi en volumes séparés

Autour de la série[modifier | modifier le code]

  • Le scénario est explicitement inspiré de l'histoire de Robin des Bois. La série apparaît au moment où la série télévisée Ivanhoe rencontre un grand succès dans les émissions enfantines du jeudi.
  • La série a été parodiée dans un sketch en noir et blanc du groupe d'humoristes Les Inconnus, intitulé Thierry la France[2].
  • Si le paysage de la série est bien un paysage de Sologne, Janville est une commune de la Beauce.
  • Le château du Moulin à Lassay-sur-Croisne a servi de décor pour la série.
  • Le scénariste se réserva l'interprétation du rôle ingrat de Messire Florent.
  • Le thème musical au cor a un rythme évoquant le galop d'un cheval.
  • L'humour n'est pas absent de la série. Dans l'un des épisodes, par exemple, un cuisinier se laisse délibérément capturer par les Anglais, afin que ses compatriotes déjà prisonniers ne soient pas astreints à être nourris de cuisine britannique (ce qui n'est bien sûr pas vraisemblable puisque, même en supposant qu'il y ait eu à l'époque des différences notables entre les cuisines des diverses armées, la très grande majorité des troupes des Plantagenêt durant la guerre de cent ans provenait de leurs possessions en France, et non de Grande-Bretagne).
  • L'association de son personnage au Moyen Âge marquera Jean-Claude Drouot, peut-être plus qu'il ne l'aurait souhaité. Le film Le bonheur dans lequel il tourna, se passant aux temps contemporains, ne rencontra qu'un succès d'estime. En revanche le feuilleton Gaston Phébus fut un succès, et c'est encore à cette époque historique qu'on le retrouvera, plus âgé, dans Les Rois maudits.
  • Le quatrième épisode de la première saison de (Le Fléau de Dieu) est centré sur deux médecins qui voyagent jusqu'à Oxford. L'un est musulman et se nomme « Zakaria Muhammad »[Note 4]. L'autre est juif et se nomme... « Rabbi Jacob »[Note 5]. L'année suivante, dans le film Le Gendarme de Saint-Tropez, l'acteur Louis de Funès reprend dans une scène parodique le costume et la fronde de Thierry La Fronde pour arrêter des malfrats et, dix ans plus tard, il se nommera Rabbi Jacob dans la comédie Les Aventures de Rabbi Jacob.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Michel Decaix (1934-1987), peintre et homme de théâtre, fondateur de la troupe de théâtre Les Coquillards de Trappes[réf. nécessaire]
  2. Le générique original était purement instrumental, mais il existe aussi une version chantée par John William et une autre par Jean-Claude Drouot, sur des paroles de Jean-Claude Deret.
  3. Diffusé le 24 décembre 1965. Cf. Télé 7 jours no 300, p. 84 : « Voici un épisode exceptionnel du feuilleton Thierry la Fronde qui reprendra de façon régulière, chaque dimanche, à partir du 9 janvier. »
  4. Nom sous toutes réserves (le nom de famille ne figure pas au générique et il est difficilement compréhensible dans l'extrait sonore).
  5. Passage vers 3 minutes et 30 secondes dans l'épisode.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de la série, sur Toute la télé.com (consulté le 23 juin 2016).
  2. lesinconnusVEVO (vidéo officielle), « Les Inconnus - Thierry la France », sur YouTube (consulté le 12 janvier 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages de référence
  • Richard Utz, « Robin Hood, Frenched », dans Medieval Afterlives in Popular Culture de Gail Ashton et Daniel T. Kline, Palgrave Macmillan, New York, p. 145-58, 2012.
  • Jean-Claude Deret, Thierry la Fronde, Hachette, 1964.
Livres illustrés

Plusieurs livres en couleurs, reprenant une histoire illustrée de photos de la série, sont parus vers 1965 aux éditions des Deux coqs d'or :

  • Une aventure de Thierry la Fronde
  • La Chanson d'Isabelle
  • Isabelle aux sabots
  • Le Secret du prieur
  • Les Chevaliers de Sologne
  • Le Filleul du Roi
  • Le Drame de Rouvres
  • Les Premières Armes de Thierry la Fronde

Lien externe[modifier | modifier le code]