Stade Pierre-Fabre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Stade Pierre-Antoine)
Aller à : navigation, rechercher
Stade Pierre-Fabre
Stade Pierre Fabre.jpg

Stade Pierre-Fabre lors du match Castres-Montpellier le .

Généralités
Noms précédents
stade Pierre-Antoine (jusqu'en 2017)
Adresse
rue de Bisséous
81100 Castres
Construction et ouverture
Ouverture
Octobre 1907
Extension
De 2005 à 2017
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Ville de Castres
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité
12 500
Tribunes
4
Affluence record
Castres-Montpellier le (12022 personnes)
Dimensions
120x70m
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le stade Pierre-Fabre est un stade de rugby à XV situé à Castres (Tarn) et qui accueille les matchs du club du Castres olympique depuis octobre 1907.

Description[modifier | modifier le code]

Le stade Pierre-Fabre est composé de quatre tribunes couvertes : La tribune Rui à l'ouest, la tribune Sud, la tribune Nord et la tribune Gabarrou. Les tribunes Nord et Sud n'ont qu'un seul étage. La tribune Rui possède un étage avec ascenseur avec plusieurs loges dont un espace réceptif de 1 100 m2 pour les partenaires et VIP. La tribune Gabarrou dispose de 2 étages avec 2 ascenseurs et 24 loges. Une bodega de plus de 500 m2 sous chapiteau est à disposition des supporters à proximité de la tribune RUI. Les pesages se trouvent au pied de la tribune Rui et aux extrémités de la tribune Gabarrou. La pelouse est entourée d'écrans publicitaires numériques sauf au niveau de la tribune Rui . Le stade est également équipé de deux écrants géants dont l'un est situé entre la tribune Rui et la tribune Nord et l'autre entre la tribune Gabarrou et la tribune Sud.

L'entrée principale du stade est située entre la tribune Nord et la tribune Gabarrou. Elle a des gichets et une boutique. Il y a 3 autres entrées situées toutes entre les tribunes tout comme les buvettes.

Tribunes[modifier | modifier le code]

Tribunes Nombre de places
Tribune Rui 3724 places
Tribune Gabarrou 2776 places
Tribune Nord 2000 places
Tribune Sud 2050 places
Pesage 2000 places


Histoire[modifier | modifier le code]

Le rugby existe depuis la fin du XIXe siècle ; il était joué autrefois à Castres sur le parc de Bouriatte, construit au même endroit que le stade actuel. Le stade aurait été inauguré en 1907[1].

Situé en plein cœur du quartier de Bisséous, le stade Pierre-Fabre a été depuis l'après-guerre propriété du Castres olympique. En 1989, il est racheté par la ville qui l'aménage, le rénove. En 1993, une tribune de 1 400 places est construite, En 1999, une tribune de 1 532 places est ajoutée. Depuis, la capacité d'accueil est passée de 4 000 à 7 000 places. En août 2005, la tribune de 1 532 places est déplacée au nord et remplacée à partir du mois d'octobre par une tribune de 2 000 places. Une nouvelle tribune Sud a été achevée en 2008. En octobre 2014 la tribune Gabarrou est refaite passant de 1 400 places à 2 776. Fin août 2017 un étage a été rajouté à la tribune Rui qui lui ajoute 1 300 places afin d'être dans les critères du Label stade fixé par la Ligue nationale de rugby. La capacité globale d'accueil est depuis le de 12500 places dont 10500 assises couvertes. La meilleure affluence est établie le jour de son inauguration contre Montpellier Hérault Rugby avec un total de 12022 spectateurs.

En 1999, le stade a accueilli un test-match de l'équipe de France, gagné 62-8 contre la Roumanie[2].

Le , le lendemain de la victoire du Castres olympique face au RC Toulon en finale du Top 14, les supporters se réunissent au stade pour célébrer la victoire du CO qui remporte le bouclier de Brennus

Depuis le , le CO lance un kop pour les jeunes de 6 à 12 ans qui peuvent assister gratuitement aux matchs, avec des places en tribune Sud qui leur sont réservées. Le but étant de développer leur passion pour ce sport et de laisser les parents profiter pleinement de la rencontre[3].

Depuis le , les supporters ne peuvent plus payer leurs consommations avec de la monnaie dans les buvettes du stade. Il faut payer maintenant avec des jetons baptisés tokens que l'on peut acheter à des vendeurs ambulants[4].

Dénomination[modifier | modifier le code]

Anciennement nommé stade Pierre-Antoine, il portait le nom de Jean Pierre-Antoine depuis septembre 1957, joueur du club décédé à l'âge de 35 ans d'une blessure a la tête lors d'un match, le à l'issue d'une rencontre disputée au stade des Ponts Jumeaux à Toulouse contre l'US Montréjeau[5].

Il a été renommé stade Pierre-Fabre le en hommage au fondateur du groupe pharmaceutique et président du club décédé en 2013, sans qui le club n'aurait pas existé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « CO : du Parc olympique au stade Pierre-Fabre », Le Journal d'Ici, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  2. « France – Roumanie : Une vieille histoire - FFR », sur www.ffr.fr (consulté le 9 mars 2016).
  3. « Castres : Une nouveauté au Stade Pierre Antoine ! », sur www.actu-rugby.fr (consulté le 15 avril 2014).
  4. « Des jetons pour payer aux buvettes », sur ladepeche.fr (consulté le 4 septembre 2017).
  5. « Qui était Jean Pierre-Antoine ? », sur www.castres-olympique.com, Castres olympique (consulté le 23 juillet 2012).