Fiesole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fiesole
Blason de Fiesole
Héraldique
Fiesole
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Toscane Toscane 
Ville métropolitaine Provincia di Firenze-Stemma.svg Florence  
Code postal 50014
Code ISTAT 048015
Code cadastral D575
Préfixe tel. 055
Démographie
Gentilé Fiesolane
(it) fiesolane
Population 14 044 hab. (2019[1])
Densité 334 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 48′ 00″ nord, 11° 18′ 00″ est
Altitude Min. 295 m
Max. 295 m
Superficie 4 200 ha = 42 km2
Divers
Saint patron Saint Romulus
Fête patronale 6 juillet
Localisation
Localisation de Fiesole
Géolocalisation sur la carte : Toscane
Voir sur la carte administrative de Toscane
City locator 14.svg
Fiesole
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Fiesole
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Fiesole
Liens
Site web (it) www.comune.fiesole.fi.it

Fiesole (/ˈfjɛ.zo.le/) est une commune italienne située dans la ville métropolitaine de Florence, en Toscane. En octobre 2019, on y compte 14 044 habitants[1].

Depuis le XIVe siècle elle est un lieu de promenade ou de séjour pour les habitants de Florence, du fait de sa proximité géographique et de son climat plus doux.

Les universités américaines Harvard et de Georgetown y entretiennent des centres d'études de la Renaissance, respectivement à la villa I Tatti[2] et à la villa Le Balze (it)[3].

La commune est généralement comptée parmi les zones de villégiatures les plus prisées par l'élite italienne et spécialement par celle de Florence. Fiesole était la plus riche municipalité de toute la Toscane, détrônée depuis 2017 par Lajatico[réf. nécessaire].

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se situe à une altitude d'environ 300 mètres sur une double colline surplombant les vallées de l'Arno et de Mugnone, et son centre se trouve à environ 5 km au nord-est du centre de Florence.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fiesole fut peut-être fondée par les Étrusques (rien ne permet de penser que le site est occupé depuis plus longtemps[Selon qui ?]) et nommée Vipsul ou Visul : il reste de cette époque les vestiges du mur d'enceinte étrusque, ainsi que les ruines d'un temple étrusco-romain dans la zone archéologique de la ville.

En 225 av. J.-C. eut lieu la bataille de Fiesole entre une armée gauloise et une armée romaine.

En 90 av. J.-C., la ville se rebella lors de la Guerre sociale, puis fut prise par Lucius Porcius Cato. Elle devint une colonie pour les anciens combattants de Sylla et fut nommée Faesulae.

Après qu'en 59 av. J.-C. Florentia fut fondée par les Romains cinq kilomètres plus loin dans la plaine de l'Arno, Fiesole perdit de son importance tout en conservant une certaine prospérité.

Le 22 août 406 elle fut le théâtre d'une bataille entre les forces de Stilicon et celles du Goth Radagaise[4].

À partir de 492 et la domination lombarde, elle amorça un réel déclin coïncidant avec la montée en puissance de Florence, dont elle devint un des satellites. En 1325 les Florentins restaurèrent ses murailles; en 1399 y fut fondé un monastère franciscain.

Lors de l'occupation napoléonienne, Fiesole subit des spoliations napoléoniennes (vols organisés d'œuvres d'art), dont celui du tableau Le Couronnement de la Vierge, toujours visible au musée du Louvre.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, à la fin août 1944, les troupes allemandes abandonnèrent la ville, et une brigata partigiana (it) (« brigade de partisans ») y entra le . Cependant, avant leur départ les soldats du Reich minèrent la ville et ses environs, ce qui occasionna des dommages à de nombreux bâtiments, et une insécurité pendant plusieurs mois[réf. nécessaire].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

La villa médicéenne villa I Tatti, aménagée à partir de 1905 par Bernard Berenson et Mary Berenson, elle est propriété du Centre de l'histoire de la Renaissance de l'université Harvard[5]

Événement commémoratif[modifier | modifier le code]

Fêtes, foires[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
25 mai 2014 En cours Anna Ravoni Cittadini per Fiesole Maire
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Pian di San Bartolo, Pian' di Mugnone, Caldine.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bagno a Ripoli, Borgo San Lorenzo, Florence, Pontassieve, Sesto Fiorentino, Vaglia.

Culture[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Fiesole[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Fiesole est célèbre pour son panorama sur la ville de Florence (symétrique de celui de San Miniato al Monte), depuis la promenade sous le couvent Saint-François, ou depuis la terrasse de la place principale, au centre ville.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (it) « Bilancio demografico e popolazione residente per mese », sur istat.it, Istituto nazionale di statistica, (consulté le 11 mars 2020).
  2. (en) « The Harvard University Center for Italian Renaissance Studies – About », sur itatti.harvard.edu, Université Harvard (consulté le 11 mars 2020).
  3. (en) « About Villa Le Balze », sur villalebalze.georgetown.edu, Université de Georgetown (consulté le 11 mars 2020).
  4. István Bóna, Les huns : le grand empire barbare d'Europe (IVe-Ve siècles), Errance, (présentation en ligne)
  5. (en) William Weaver, A Legacy of Excellence : The Story of Villa I Tatti, New York, Harry N. Abrams, , 152 p., 29 cm (ISBN 0810935872, EAN 9780810935877, OCLC 35086160).
  6. Nominis : Sainte Brigide


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]