Pio Marmaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie « Marmaï » redirige ici. Pour l’article homophone, voir Marmaille.
Pio Marmaï
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance (34 ans)
Strasbourg, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Acteur
Films notables Le Premier Jour du reste de ta vie
Un heureux événement
Toute première fois
Ce qui nous lie
Santa et Cie

Pio Marmaï, né le à Strasbourg, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et révélation critique (années 2000)[modifier | modifier le code]

L'acteur à l'avant-première parisienne de Le Premier Jour du reste de ta vie, en juillet 2008.

Issu d'un milieu artistique (sa mère est ancienne chef costumière à l'Opéra de Strasbourg et son père, immigré italien, est scénographe), Pio Marmaï a suivi les cours de la Scuola Commedia dell'Arte Antonio Fava, de l'École de théâtre Les Enfants Terribles de Paris, du conservatoire de Créteil et de l'École de la Comédie de Saint-Étienne[1].

Il se fait connaître entre 2006 et 2007 par sa performance dans les pièces Les Temps difficiles, d'Édouard Bourdet, mis en scène par Jean-Claude Berutti, à la Comédie-Française ; et Andrea del Sarto d'Alfred de Musset, mis en scène par Nathalie Mauger, cette fois en Belgique.

Il est révélé en 2008 par le film culte Le Premier Jour du reste de ta vie, réalisé par Rémi Bezançon. Sa prestation lui vaut une nomination au César du meilleur espoir masculin.

La même année, il est au casting de la romance Didine, de Vincent Dietschy, menée par Christopher Thompson et Géraldine Pailhas.

L'année 2009 est marquée par la sortie de deux longs-métrages beaucoup plus confidentiels, mais dont il tient les premiers rôles masculins : Bazar, de Patricia Plattner et La Loi de Murphy, de Christophe Campos.

En 2010, il partage l'affiche de la romance indépendante D'amour et d'eau fraiche, avec Anaïs Demoustier. Sa prestation dans ce film écrit et réalisé par Isabelle Czajka lui vaut une seconde nomination au César du meilleur espoir masculin. Par ailleurs, il seconde Kristin Scott Thomas pour le thriller psychologique Contre toi, écrit et réalisé par Lola Doillon.

Confirmation (années 2010)[modifier | modifier le code]

Pio Marmaï en juillet 2012.

En 2011, il retrouve Rémi Bezançon pour le premier rôle masculin de la comédie dramatique Un heureux événement. Avec Louise Bourgoin, il forme un jeune couple confronté à la maternité. Mais il prête aussi ses traits au mari de l'héroïne incarnée par Audrey Tautou dans La Délicatesse, co-réalisé par Stéphane et David Foenkinos.

L'année suivante, il s'essaie à un registre moins commercial et plus sombre en étant la tête d'affiche des drames Alyah, d'Elie Wajeman mais aussi Les Nuits avec Théodore, de Sébastien Betbeder.

En 2013, il partage l'affiche de la comédie dramatique Grand Départ, de Nicolas Mercier, avec Jérémie Elkaïm et Eddy Mitchell.

L'année 2014 est marquée par la sortie de plusieurs films : il tient des seconds rôles dans les comédies dramatiques Dans la cour, de Pierre Salvadori, portée par le tandem Catherine Deneuve / Pierre Salvadori, et La Ritournelle, de Marc Fitoussi, avec Isabelle Huppert et Jean-Pierre Darroussin. Mais surtout, il tient les premiers rôles masculins de la comédie dramatique Des lendemains qui chantent, de Nicolas Castro et de l'acclamé Maestro, de Lea Fazer.

Enfin, il est membre du jury du 6e Festival international du film policier de Beaune.

L'année 2015 est marquée par deux échecs : la comédie romantique Toute première fois, de Maxime Govare et Noémie Saglio et sa troisième collaboration avec Rémi Bezançon, Nos futurs. de Rémi Bezançon. Il y a pour partenaire Pierre Rochefort. Cependant, l'acteur revient sur les planches pour la pièce Roberto Zucco, de Bernard-Marie Koltès, mise en scène de Richard Brunel.

En 2016, il revient au drame pour Vendeur, de Sylvain Desclous, où il est opposé à Gilbert Melki.

L'année suivante lui permet de défendre Ce qui nous lie, de Cédric Klapisch, où il forme une fratrie avec Ana Girardot et François Civil ; le thriller psychologique K.O., de Fabrice Gobert, porté par Laurent Lafitte ; et enfin la comédie familiale Santa et Cie, de et avec Alain Chabat, pour laquelle il retrouve Audrey Tautou.

En 2018, c'est Pierre Salvadori qu'il retrouve pour En liberté !, mais cette fois pour un premier rôle.

Il est en couple avec la danseuse, coryphée de l'opéra de Paris, Charlotte Ranson[réf. nécessaire].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AlloCine, « Pio Marmai », sur AlloCiné (consulté le 29 mai 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :