Ana Girardot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Girardot.
Ne doit pas être confondu avec Annie Girardot.
Ana Girardot
Description de cette image, également commentée ci-après

Ana Girardot en 2016 à l'ouverture du Printemps du cinéma

Naissance (29 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables Le beau monde
Un homme idéal
Ce qui nous lie

Ana Girardot, née le à Paris, est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et révélation[modifier | modifier le code]

Ana Girardot est la fille d'Hippolyte Girardot et d'Isabel Otero, et la petite-fille des peintres Antonio Otero et Clotilde Vautier (1939-1968)[1]. Elle n'a aucun lien de parenté avec la comédienne Annie Girardot.

Elle choisit d'être comédienne contre l'avis initial de son père[2] et, durant deux ans, prend des cours de théâtre à New York[3]. Après quelques rôles secondaires à la télévision et au cinéma, elle obtient un rôle principal particulièrement remarqué par la critique dans le film Simon Werner a disparu... de Fabrice Gobert présenté lors du Festival de Cannes 2010[4].

La même année, elle fait une apparition à la télévision dans la série policière de TF1, Diane, femme flic, dont le rôle-titre est interprété par sa propre mère, Isabel Otero. Elle poursuit l'année suivante sur le petit écran en jouant cette fois le rôle principal de l'épisode Yvette, de la série Chez Maupassant, sous la direction d'Olivier Schatzky. Fabrice Gobert lui propose alors d'intégrer la distribution principale de sa première série télévisée, Les Revenants. La fiction est diffusée en 2012 et connait un succès critique et commercial international.

L'actrice au Festival de Deauville 2012.

La même année, elle s'installe au cinéma, en étant à l'affiche de deux films également remarqués : elle joue dans le très attendu biopic Cloclo, de Florent Emilio Siri, et tient un rôle secondaire dans la comédie dramatique Radiostars, de Romain Levy.

Progression[modifier | modifier le code]

En 2013, elle joue la fille de l'un des quinquagénaires menant la comédie dramatique Amitiés sincères, de Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie.

L'année suivante sera plus riche : elle est la tête d'affiche du discret Le beau monde, de Julie Lopes-Curval, fait partie de la distribution internationale de la co-production Paradise Lost, écrite et réalisée par Andrea Di Stefano, lui permettant de donner la réplique à Benicio del Toro ; enfin, elle évolue dans le thriller La prochaine fois je viserai le cœur, de Cédric Anger, porté par un Guillaume Canet à contre-emploi.

L'année 2015 est marquée par deux projets : la sortie de la seconde saison des Revenants, qui cette fois, indiffère tout le monde, et le long métrage Un Homme Idéal, de Yann Gozlan, dont l'actrice tient le premier rôle féminin, face à Pierre Niney.

En 2016, elle joue des jumelles dans Saint Amour, de Gustave Kervern et Benoît Delépine, et est membre du jury du 42e Festival du cinéma américain de Deauville.

En 2017, elle incarne la soeur cadette de la comédie dramatique Ce qui nous lie, de Cédric Klapisch. Elle fera ensuite face à la star Omar Sy pour Knock, de Lorraine Lévy.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :