Gilbert Melki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gilbert Melki
Description de cette image, également commentée ci-après
Gilbert Melki en 2010
Naissance (61 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur
Films notables La Vérité si je mens !
La Vérité si je mens ! 2
La Vérité si je mens ! 3
Séries notables Kaboul Kitchen

Gilbert Melki est un acteur français, né le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un antiquaire et d'une couturière[1], Gilbert Melki est le neveu de l'acteur Claude Melki, vedette du film L'Acrobate[2]. Il est issu d'une famille de notables juifs de Khenchela . Son père, Prosper, arrive d'Algérie et s'installe à Paris en 1936 avec tous les siens. Sa mère Andrée est née en France. Ses parents se cachent durant l'occupation : son père à Lyon, sa mère en Normandie[3].

Dans son adolescence, son père lui fait suivre une formation en ébénisterie[1]. Il décide cependant de s'orienter vers le métier de comédien, malgré l'inquiétude de ses parents qui redoutent de le voir subir les mêmes déboires que son oncle[2]. Il effectue des stages de théâtre, tout en vivant de petits boulots[1]. C'est après une rencontre avec l'acteur Serge Hanna, qu'il décide de se tourner vers le cinéma.

Après une première apparition au cinéma en 1992 dans le film Betty, Gilbert Melki connaît le succès en 1997 grâce à La Vérité si je mens ! de Thomas Gilou, où il incarne Patrick Abitbol, un grand homme d'affaires milliardaire et « mégalo ». Il reprend ce rôle dans les deuxième et troisième volets de cette comédie à succès. Il commence à jouer des rôles dramatiques à partir de 2001 avec Reines d'un jour.

Il a interprété le rôle de Jacky dans la série télévisée Kaboul Kitchen diffusée sur Canal+ durant les deux premières saisons. Il a quitté la série en raison d'un désaccord sur son cachet[4],[5].

Il a un fils né en 1993, Steven, né de son union avec Sonia.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Gilbert Melki en à l'avant-première de La Vérité si je mens ! 3.

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Gilbert Melki, libre épris, Libération, 27 mars 2017
  2. a et b Un Martien nommé Melki, Télérama, 7 septembre 2007
  3. Gilbert Melki : juste jouer, Les Inrockuptibles, 19 janvier 2005
  4. Marilou Duponchel, « Stéphane de Groodt rejoint Kaboul Kitchen », sur LesInrocks.com, (consulté le 10 février 2017)
  5. Daniel Psenny, « Kaboul Kitchen, sans Jacky », sur lemonde.fr, (consulté le 10 février 2017)
  6. http://www.lesinrocks.com/2005/01/19/cinema/actualite-cinema/gilbert-melki-juste-jouer-1184042/ ; https://www.imdb.com/title/tt1253277/fullcredits/