François Civil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François Civil
Description de cette image, également commentée ci-après
François Civil lors du Festival de Cannes 2019.
Naissance (31 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur
Films notables Five
Ce qui nous lie
Le Chant du Loup
Mon inconnue
BAC Nord
Séries notables Hard
Dix pour cent

François Civil, né le à Paris (Île-de-France), est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Né dans le 12e arrondissement de Paris, aux Diaconesses, fils de Françoise Moulin Civil, professeur des universités et rectrice, originaire d'Avignon, et de Pierre Civil, professeur des universités, né à Tahiti[1].

Il commence le théâtre par hasard pour impressionner une fille mais tombe finalement amoureux du jeu[2]. Après une représentation scolaire, une des parents d'élève, directrice de casting l'encourage à poursuivre dans cette voie.

Alors qu'il démarre des études de théâtre au studio Le Magasin[3], François Civil décroche un rôle dans la comédie populaire Le Cactus, réalisé par Michel Munz et Gérard Bitton.

Son deuxième tournage a été un épisode de Louis la Brocante. Il joue également le rôle de Dread dans la série de Disney Channel France Trop la classe !, qui dure de 2006 à 2010.

Puis Laurence Ferreira Barbosa lui confie le premier rôle de son film indépendant, Soit je meurs, soit je vais mieux. Il y joue un jeune collégien tombant amoureux de sœurs jumelles. Sa prestation, à l'âge de 18 ans, lui vaut une nomination au César de la révélation masculine en 2009[4].

Il continue alors ses études de théâtre tout en tournant pour le cinéma et la télévision, notamment avec un second rôle dans Dans nos veines, réalisé par Guillaume Senez, pour lequel il obtient le Prix d'interprétation au Brussels Short Film Festival et le double Prix d'interprétation (Prix du Jury Jeune Espoir et Prix du Public) au 15e Festival Jean Carmet de Moulins[3].

En 2010, Il fait aussi partie du jeune casting de la chronique Bus Palladium, réalisée par Christopher Thompson. Cette même année, il ne va pas en cours de toute sa terminale car il savait qu'il voulait poursuivre le métier d'acteur. Il se présente finalement aux épreuves du Bac et l'obtient par chance. Il sera resté au total 5 ans au lycée étant donné qu'il a triplé sa seconde.

Il tient également le premier rôle du drame historique Nos résistances réalisé par Romain Cogitore, sorti en 2011. Il reçoit une nouvelle nomination au César de la révélation masculine. L'année 2012 est marquée par la sortie de Elles réalisé par Małgorzata Szumowska.

En 2013, il obtient le prix Premier Rendez-vous au Festival du film de Cabourg pour sa performance dans le rôle principal de la comédie Macadam Baby, écrite et réalisée par Patrick Bossard[3]. Il s'aventure aussi à jouer en anglais pour le film indépendant Frank réalisé par Lenny Abrahamson[5]. Il participe aussi à l’audition de la mini-série Rosemary's Baby[3].

Après plusieurs apparitions dans des séries françaises, il décroche un second rôle dans la populaire série Dix pour cent, créée par Fanny Herrero. Il avoue d'ailleurs lors d'une interview qu'il n'a pas encore vu la série.

Révélation au grand public (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

L'année 2016 lui permet de se faire connaître du grand public : il fait partie de la bande d'amis réunis par Igor Gotesman autour de Pierre Niney pour la comédie Five. Il tient aussi un second rôle dans le thriller Made in France, de Nicolas Boukhrief.

L'année suivante, il joue le benjamin de la fratrie formée par Cédric Klapisch pour le drame Ce qui nous lie. Il y a pour partenaires Ana Girardot dans le rôle de la cadette et Pio Marmaï dans celui de l'aîné. Il est aussi la tête d'affiche du film d'action français Burn Out co-écrit et réalisé par Yann Gozlan.

Lors du Festival du film de Cabourg 2018, il est membre du jury des courts-métrages.

Lors du Festival du cinéma américain de Deauville 2018, il est membre du jury de la Révélation, présidé par Cédric Kahn.

L'année 2019 lui permet d'enchaîner les projets de premier plan : d'abord le thriller géopolitique Le Chant du loup, d'Antonin Baudry ; puis la comédie dramatique Celle que vous croyez, de Safy Nebbou, où il seconde Juliette Binoche ; puis il partage l'affiche de la romance fantastique Mon inconnue avec Joséphine Japy, sous la direction d'Hugo Gélin ; enfin, il retrouve Cédric Klapisch et Ana Girardot pour la comédie romantique Deux moi.

Cette année-là, il est membre du jury du 9e Nikon Film Festival[6], présidé par Marjane Satrapi. Toujours en 2019, il est membre du jury des longs métrages lors du 11e Festival international du film policier de Beaune, présidé par le réalisateur Benoît Jacquot.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Années 2020[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Fictions audio[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [vidéo] Konbini, « François Civil - Fast Life », YouTube,
  2. Par franceinfo-Radio France Mis à jour le 18/08/2021 | 14:52 – publié le 18/08/2021 | 14:52, « François Civil : "BAC Nord" est "un film qui cherche à trouver la nuance" », sur Franceinfo, (consulté le ).
  3. a b c et d Vincent Formica, « Burn Out : pilote de circuit le jour, go-faster la nuit, focus sur François Civil », sur Allociné, (consulté le ).
  4. a et b « Académie des César, Révélations 2009 », sur Académie des Césars.
  5. (en) Vic Barry, « First image from Lenny Abrahamson's Frank », sur The Movie Bit, (consulté le ).
  6. https://www.lesinrocks.com/2019/03/29/cinema/le-nikon-film-festival-offre-un-9e-palmares-sous-le-signe-du-partage-111176407/
  7. « Festival de l'Alpe d'Huez : Azuelos et Kiberlain couronnées », sur Le Figaro, (consulté le ).
  8. « Académie des César, Révélations 2012 ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :