Guy Arcizet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guy Arcizet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Grand maître du Grand Orient de France
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (80 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Guy Arcizet, né le 23 juin 1939 à Paris, est un médecin généraliste français. Il est grand maître et président du conseil de l’ordre du Grand Orient de France, de septembre 2010 à septembre 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guy Arcizet est né le 23 juin 1939 à Paris[1]. Il fut élevé au Maroc. Sa mère était une suffragette, militante pour le droit de vote des femmes[2]. Guy Arcizet a commencé sa carrière de médecin comme interne aux Hôpitaux de Paris. De 1965 à 2005, il tient un cabinet médical à Bagnolet, dans le 93 - Seine-Saint-Denis. Ayant exercé la profession de médecin de quartier durant quarante ans en banlieue parisienne, l'homme est souvent remarqué par son expérience de terrain des problèmes sociaux[3].

En 1985, Guy Arcizet est initié au Grand Orient de France. Il a été vénérable maître de sa loge et président du congrès des loges de la région Ile-de-France. Au sein du conseil de l’ordre, pouvoir exécutif du Grand Orient de France, il a exercé la fonction de grand secrétaire aux affaires intérieures puis grand maître[4]. De 2011 à 2012, il est président du Conseil de l’Ordre du Grand Orient de France[5].

En septembre 2010, au cours du convent de Vichy, il a été élu grand maître par dix huit voix contre dix sept à Jean-Paul Bouche, qui était soutenu par son prédécesseur, Pierre Lambicchi[6]. En 2011, Guy Arcizet est réélu par 30 voix sur 35[7]. Un an plus tard, en août 2012, Arcizet clôture positivement son second mandat puisqu’il obtient plus de 90% en faveur de son rapport moral (1 023 pour, 109 contre)[8]. Lors du convent régional de Nice, José Gulino, seul candidat à se présenter, lui succède[9].

Le 15 février 2013, quelques mois après avoir quitté la présidence de l'obédience française, il publie Poétique et ascèse, un parcours maçonnique. L'ouvrage, dont la préface est écrite par Jean Verdun, étudie la dignité humaine et le principe de revenu minimum d'existence[10].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Au niveau politique et religieux, Guy Arzicet se déclare membre du Parti socialiste et agnostique[11].

Son arrivée, en septembre 2010, à la présidence du Grand Orient de France est marquée par l'adoption d'un article prévoyant l’initiation des femmes au sein de l'obédience, qui compte alors 50 000 membres strictement masculins[11],[12]. En octobre 2011, Guy Arzicet dû aussi faire face à l'affaire de mœurs du Carlton de Lille, impliquant Dominique Strauss-Kahn et des francs-maçons. Il prit la décision immédiate de suspendre de l'obédience tous les frères concernés[13],[14].

En juin 2013, Guy Arcizet est l'un des 48 signataires d'un texte visant à l’ouverture du Grand Orient de France aux femmes atteignant les hauts grades du Rite écossais ancien et accepté[15]. Le 1er juin 2013, le Suprême Conseil Grand Collège du Rite écossais ancien et accepté rend une décision positive. Ainsi, une nouvelle loge des hauts grades du R.E.A.A acceptant les sœurs est fondée le 12 septembre 2013. Cette loge mixte de perfection (travaillant du 4e au 14e degré) est intitulée « L’Humanité Réunie ».

Publications[modifier | modifier le code]

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Jean-Michel Ducomte et Guy Arcizet, De l'identité maçonnique, Paris, Vega, coll. « L'univers maçonnique », , 360 p. (ISBN 978-2-85829-696-5)
  • Yves Bannel et Guy Arcizet, La crise identitaire, révélateur de la société contemporaine, Paris, Télètes (Editions), , 136 p. (ISBN 978-2-906031-91-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Guy Arcizet, nouveau Grand Maître du Grand Orient », sur http://www.lavoixdunord.fr,
  2. Stéphanie Le Bars, « Guy Arcizet, une figure ancrée à gauche pour le Grand Orient de France », Le Monde,‎ .
  3. « Guy Arcizet élu nouveau grand maître du Grand Orient », sur http://www.lefigaro.fr, .
  4. « Révélations sur les 10 nouveaux membres du Conseil de l’ordre du GODF », sur http://blogs.lexpress.fr
  5. « A propos de Guy Arcizet », sur http://guyarcizet.godf.org.
  6. « Le nouveau grand maître du GODF s’appelle Guy ARCIZET », sur http://blogs.lexpress.fr.
  7. « Nouveau grand maître pour le Grand-Orient. », sur http://www.lepoint.fr, .
  8. « José Gulino élu Grand Maître du GODF dans un fauteuil », sur http://blogs.lexpress.fr,
  9. « Francs-maçons: Joseph Gulino remplace Guy Arcizet à la tête du Grand Orient », sur http://www.lepoint.fr, .
  10. « GO : le livre d’Arcizet pour le revenu d’existence », sur http://blogs.lexpress.fr, .
  11. a et b « La mixité entre au Grand Orient », sur http://www.lejdd.fr, .
  12. « GODF et Mixité : « Les loges restent souveraines » », sur blogs.lexpress.fr
  13. « Guy Arcizet : « L’affaire du Carlton rejaillit sur le GODF » », sur http://blogs.lexpress.fr,
  14. « GODF : Guy Arcizet s’exprime sur l’Affaire du Carlton », sur http://www.gadlu.info,
  15. « GODF : le REAA s’ouvre enfin aux femmes », sur http://blogs.lexpress.fr, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]