Liste des dirigeants du Grand Orient de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les dirigeants du Grand Orient de France portent, selon les époques ou durant certaines périodes de vacances, des titres différents comme : « grand maître, grand vénérable, grand conservateur, grand maître adjoint, président du Conseil de l'Ordre ».

Première Grande Loge de France[modifier | modifier le code]

Grand-maître de la première Grande Loge de France qui devient le Grand Orient de France en 1773[1]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Avant 1871, 1er Empire, Restauration, IIe République, Second Empire[modifier | modifier le code]

Dirigeants du Grand Orient de France avant 1871[2] :

1815-1852. Vacance de la grande maîtrise[n 2].

  • 1815-1821. Grand conservateur, puis grand maître adjoint en 1815, Pierre de Riel, marquis de Beurnonville.
  • 1821-1833. Grand maître adjoint, Jacques Alexandre Mac Donald 1er duc de Tarente.
  • 1833-1835. Grand conservateur, Antoine-Guillaume comte Rampon, général et pair de France.
  • 1835-1842. Grand maître adjoint, Alexandre Louis Joseph, comte de Laborde, député.
  • 1842-1846. Grand maître adjoint, Emmanuel Pons Dieudonné, comte de Las Cases, député.
  • 1847-1849. Grand maître adjoint, Laurent Bertrand, président du tribunal de commerce de la Seine.
  • 1849-1850. Représentant du grand maître, Marie-Auguste Desanlis, avocat à la cour de Paris.
  • 1851-1852. Grand maître adjoint, Saint-Albin Berville, avocat général à la cour d'appel de Paris.

En 1852. La grande maîtrise est rétablie.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

1871-1940, IIIe République[modifier | modifier le code]

En 1871, le titre de grand maître est remplacé par celui de président du Conseil de l'Ordre[3].

Dirigeants du Grand Orient de France sous la IIIe République[2] :

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Depuis 1944, IVe et Ve République[modifier | modifier le code]

Dirigeants du Grand Orient de France depuis 1944[4] :

1945 : le titre de grand maître est rétabli

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est durant le 1er empire à la direction effective de la totalité des obédiences et ordres maçonniques français.
  2. Le GODF, constate la vacance de la grande maîtrise de Joseph Bonaparte en 1815, qui n'a pas démissionné de sa fonction après son départ en exil.
  3. Le convent ayant propulsé une motion de censure à l’encontre du conseil de l'ordre de par l'élection anormale de Christian Hervé[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif (préf. Daniel Keller), Les grands maîtres du Grand Orient de France : Du XVIIIe siècle à nos jours, Conform Edition, , 125  p. (ISBN 978-2-917075-72-2), p. 3Voir et modifier les données sur Wikidata.
  2. a et b Alain Bauer et Pierre Mollier, 2012, p. 111-114
  3. André Combe 2007, p. 133.
  4. Alain Bauer et Pierre Mollier, 2012, p. 111-114, référence utilisée jusqu'en 2012.
  5. François Devinat, « Le Grand Orient se déchire pour son grand maître », sur liberation.fr, (consulté le ).
  6. François Koch, « Un frère chasse l'autre », sur lexpress.fr, (consulté le ).
  7. François Koch, « José Gulino élu Grand Maître du GODF dans un fauteuil », sur blogs.lexpress.fr, (consulté le ).
  8. François Koch, « Daniel Keller élu Grand Maître du GODF », sur blogs.lexpress.fr, (consulté le ).
  9. François Koch, « Christophe Habas nouveau GM du GODF », sur blogs.lexpress.fr, (consulté le ).
  10. François Koch, « Philippe Foussier nouveau Grand maître du GODF », sur blogs.lexpress.fr, (consulté le ).
  11. François Koch, « Jean-Philippe HUBSCH, nouveau GM du GODF », sur blogs.lexpress.fr, (consulté le ).
  12. Geplu, « JGeorges Sérignac nouveau Grand Maître du Grand Orient de France », sur hiram.be, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Dirigeant du Grand Orient de France.