Paraceratherium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Paraceratherium (Paraceratherium bugtiense) était un genre de gigantesque rhinocéros sans cornes, dont les fossiles ont été trouvés dans la formation Chitarwata des Collines de Bugti, au Baloutchistan. Il vivait au Miocène inférieur, quand cette région d'Asie centrale était recouverte d'une luxuriante forêt tropicale humide.

On ne discute pas pour savoir s'il s'agit ou non d'une espèce distincte mais il y a désaccord sur le placement de cet animal dans le même genre qu'Indricotherium transouralicum (connu également sous le nom de Baluchitherium grangeri). S'il s'agit du même genre, Indricotherium et Baluchitherium deviendraient des synonymes de Paraceratherium, puisque, selon les règles de classification scientifique, c'est la première publication qui détermine la priorité et le nom de genre Paraceratherium précède de plus d'une décennie les deux autres.

Espèces de Paraceratherium[modifier | modifier le code]

Lucas et Sobus, dans leur étude en 1989 de la famille des indricotheriinae reconnaissent quatre espèces de Paraceratherium ; il s'agit de :

  • Paraceratherium transouralicum (Pavlova, 1922), également connu sous le nom d'Indricotherium, c'est la plus connue et la plus largement répandue des espèces. On la trouve à partir de l'Oligocène moyen et supérieur au Kazakhstan, en Mongolie et en Mongolie Intérieure (Nei Monggol) dans le Nord de la Chine. Lucas et Sobus donnent les espèces suivantes comme synonymes : Indricotherium asiaticum Borissiak, 1923, Indricotherium minus Borissiak, 1923 et Baluchitherium grangeri Osborn, 1923 ;
  • Paraceratherium orgosensis (Chiu, 1973) constitue la plus grande espèce, les dents étant au moins d'un quart plus grandes que celles de P. transouralicum (voir Lucas et Sobus p.363/fig.19.2) connu à partir de l'Oligocène moyen et supérieur à Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine. Les trois synonymes sont Dzungariotherium orgosensis Chiu, 1973 et (chacun des suivants nommés d'après un crâne isolé) Dzungariotherium turfanensis, Xu 1978 et un Paraceratherium lipidus Wang, 1978. Alors qu'il y a quelque variation dans les détails des proportions du crâne (peut-être en raison du dimorphisme sexuel), tous ont été retrouvés dans des régions géographiques proches et portent aux molaires supérieures un premier et un deuxième crochet distinct ;

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]