Femelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la biologie
Cet article est une ébauche concernant la biologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cet article traite uniquement des aspects humains alors que le sujet est plus large, il s’agit d’anthropocentrisme. (mai 2016).

Discutez-en ou améliorez-le ! Pour de plus amples informations, voir le Guide contre l'anthropocentrisme.

Une poule est la femelle adulte de l'espèce Gallus gallus.

En biologie, femelle (du latin femella : « petite femme, jeune femme ») est une notion de reproduction sexuée anisogame (c'est à dire avec dissymétrie de fonction dans les gamètes).

Mécanismes[modifier | modifier le code]

Contrairement à la reproduction isogame, il existe deux types de gamètes dans la reproduction anisogame :

  • un gamète doué d'une certaine motilité (ex : Pollen(gamétophyte), anthérozoïde) ;
  • un gamète plutôt végétatif ayant souvent de grandes réserves nutritives (ex : oospore).

L'organe ou organisme produisant la contrepartie végétative de la reproduction sexuée est désigné comme femelle. L'organe ou organisme produisant la contrepartie motile de la reproduction sexuée est désigné comme mâle.

Reproduction anysogame[modifier | modifier le code]

Article détaillé : anisogamie.

Le gamète mâle doit se déplacer jusqu'au gamète femelle pour que s'effectue la fécondation. Diverses stratégies se sont fait jour au cours de l'évolution, comprenant aussi bien l'hermaphrodisme simultané ou dioïque, l'hermaphrodisme successif ou encore la sexuation individuelle.

Exemples de sexuation individuelle[modifier | modifier le code]

Chez l'espèce humaine et beaucoup d'autres mammifères, la femelle est caractérisée par le couple de chromosomes sexuels XX.

Chez les oiseaux, certains insectes (papillons) et poissons, la femelle est caractérisée par le couple de chromosomes sexuels WZ.

Chez d'autres insectes (sauterelles, criquets, blattes, entre autres), la femelle est caractérisé par l'appariement du chromosome sexuel X.

Enfin chez d'autres animaux (hyménoptères, coléoptères, acariens, rotifères...), la femelle est caractérisé par le fait qu'elle est diploïde.

Métazoaires[modifier | modifier le code]

L'ovule, produit par l'ovaire, se transformant, après fécondation par un spermatozoïde produit par un individu mâle, en embryon qui donnera naissance à un jeune directement (en passant parfois par un stade larvaire) chez les espèces vivipares ou par l'intermédiaire d'un œuf pondu chez les espèces ovipares. Chez certaines espèces, notamment les poissons, la fécondation se fait dans le milieu naturel, les œufs fécondés n'étant pas portés par la femelle.

Linguistique[modifier | modifier le code]

Chez les espèces animales les plus familières, le mâle et la femelle sont souvent désignés par des noms distincts : on a ainsi, la vache et le taureau, la truie et le verrat, la brebis et le bélier, la poule et le coq, etc. Chez les espèces moins familières on utilise les adjectifs « mâle » et « femelle » pour distinguer les deux sexes ; exemple : une taupe (mâle ou femelle), un hérisson (mâle ou femelle), le nom de l'espèce pouvant d'ailleurs être du genre masculin ou féminin.

Femelle en tant qu'adjectif caractérise les organes et les fonctions liés à la reproduction et au sexe femelle. Il est utilisé tant en zoologie qu'en botanique.

Représentation[modifier | modifier le code]

Le symbole conventionnel du sexe féminin est le plus souvent celui associé à la déesse et à la planète Vénus : .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :