NGC 2397

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 2397
Image illustrative de l’article NGC 2397
La galaxie spirale NGC 2397.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Poisson Volant
Ascension droite (α) 07h 21m 20,0s[1]
Déclinaison (δ) −69° 00′ 05″
Distance 19,0 ± 1,4 Mpc (∼62 millions d'a.l.) [2]
Magnitude apparente (V) 11,9 [3]
12,7 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 12,9 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 2,5 × 1,2[3]
Décalage vers le rouge 0,004546 ± 0,000033[1]
Angle de position 123°[3]
Vitesse radiale 1 363 ± 10 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Poisson volant

(Voir situation dans la constellation : Poisson volant)
Volans IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie SAB(rs)b[1] Sb[3],[5]
Dimensions 45 000 a.l.[6]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel [5]
Date 21 février 1835[5]
Désignation(s) PGC 220766
ESO 58-30
IRAS07214-6854 [3]
Liste des galaxies spirales

NGC 2397 est une galaxie spirale (intermédiaire?) située dans la constellation du Poisson volant à environ 62 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome britannique John Herschel en 1835[5].

NGC 2397 ainsi que les galaxies NGC 2434 et NGC 2442 forment le groupe de NGC 2442[7].

La classe de luminosité de NGC 2397 est II et elle présente une large raie HI[1].

Plusieurs mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 22,000 ± 3,717 Mpc (∼71,8 millions d'a.l.) [8], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [2].

Les galaxies PGC 20754 et PGC 20813 étant près de NGC 2397 sont parfois désignées comme NGC 2397A et NGC 2397B. Ces galaxies ne font cependant pas partie du catalogue élaboré par John Dreyer.

Les galaxies PGC 20754 et PGC 20813.

La supernova SN 2006bc[modifier | modifier le code]

En mars 2006, R. Martin de l'observatoire de Perth en Australie a rapporté la découverte dans NGC 2397 d'une supernova sur les images prises dans la nuit du 24 au 25 mars[9]. Des analyses subséquentes ont révélé qu'il s'agissait d'une supernova à effondrement de cœur (type II) produite par l'explosion d'une étoile massive[10]. Cette supernova est d'ailleurs visible sur la photo captée par le télescope spatial Hubble alors qu'elle était dans son dernier stade[11].

NGC 2397 et la supernova SN 2006bc par le télescope spatial Hubble.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2397 (consulté le 6 mars 2018)
  2. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e f et g (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 6 mars 2018)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 6 mars 2018)
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  7. « Une liste des groupes de galaxies proches » (consulté le 5 juillet 2018)
  8. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 6 mars 2018)
  9. (en) « Electronic Telegram No. 446 » (consulté le 6 mars 2018)
  10. Joseph F. Gallagher, B.E.K. Sugerman, Geoffrey C. Clayton, J. E. Andrews et al., « Optical and Infrared Analysis of Type II SN 2006BC », Astrophysics, Cornell U. Library,‎ (DOI 10.1088/0004-637X/753/2/109, lire en ligne)
  11. (en) « Exploding star in NGC 2397 » (consulté le 6 mars 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2389  •  NGC 2390  •  NGC 2391  •  NGC 2392  •  NGC 2393  •  NGC 2394  •  NGC 2395  •  NGC 2396  •  NGC 2397  •  NGC 2398  •  NGC 2399  •  NGC 2400  •  NGC 2401  •  NGC 2402  •  NGC 2403  •  NGC 2404  •  NGC 2405