NGC 2023

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 2023
La nébuleuse par réflexion NGC 2023. NGC 2023 est le spot blanc entouré de bleu situé au nord-est de la célèbre nébuleuse de la nébuleuse de la Tête de Cheval.
La nébuleuse par réflexion NGC 2023. NGC 2023 est le spot blanc entouré de bleu situé au nord-est de la célèbre nébuleuse de la nébuleuse de la Tête de Cheval.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Orion [1]
Ascension droite (α) 05h 41m 38,4s[2]
Déclinaison (δ) −02° 15′ 33″
Distance ∼1 500 a.l. (∼460 pc)[3]
Magnitude apparente (V) ?
Dimensions apparentes (V) 10,0 x 10,0 [4][4]

Localisation dans la constellation : Orion

(Voir situation dans la constellation : Orion)
Orion IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Nébuleuse par réflexion
Galaxie hôte Voie lactée
Dimensions 4,3 a.l.[5]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel [1]
Date 6 janvier 1785 [1]
Désignation(s) LBN 954 [4]
Liste des nébuleuses par réflexion

NGC 2023 est une nébuleuse par réflexion située dans la constellation d'Orion. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785. Cette nébuleuse est à ∼1 500 a.l. (∼460 pc)[3] de nous et sa taille réelle est de 4,3 années-lumière.
La nébuleuse NGC 2023 est éclairée par une étoile massive et très jeune de type B appelée HD 37903. En plus d'être l'étoile la plus lumineuse du grand nuage moléculaire Lynds 1630, cette étoile est aussi extrêmement chaude, plusieurs fois plus chaude que notre Soleil[6]. La nébuleuse émet aussi des radiations provenant de l'hydrogène moléculaire dans le domaine du proche infrarouge[7].

NGC 2023 par le télescope spatial Hubble. L'étoile HD 37903 est en dehors du cadre de cette image.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 19 avril 2017)
  2. (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2023 (consulté le 19 avril 2017)
  3. a et b (en) « Sunset glow in Orion » (consulté le 19 avril 2017)
  4. a b et c (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 19 avril 2017)
  5. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  6. (en) « Astronomy Photo of the Day (APotD): 11/07/14 — NGC 2023 » (consulté le 19 avril 2017)
  7. Michael G. Burton, J.E. Howe, T.R. Geballe et P.W.J.L. Brand, « Near-IR Fluorescent Molecular Hydrogen Emission from NGC 2023 », Publication of the Astronomical Society of Australia, vol. 15 (2),‎ , p. 194-201 (DOI 10.1071/AS98194, Bibcode 1998PASA...15..194B, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2015  •  NGC 2016  •  NGC 2017  •  NGC 2018  •  NGC 2019  •  NGC 2020  •  NGC 2021  •  NGC 2022  •  NGC 2023  •  NGC 2024  •  NGC 2025  •  NGC 2026  •  NGC 2027  •  NGC 2028  •  NGC 2029  •  NGC 2030  •  NGC 2031