M37 (amas ouvert)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M37.

M37
L'amas ouvert M37
L'amas ouvert M37
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Cocher[1]
Ascension droite (α) 05h 52m 18,3s[2]
Déclinaison (δ) 32° 33′ 11″
Distance environ 1 383 pc (∼4 510 a.l.) [3]
Magnitude apparente (V) 5,6[4]
Dimensions apparentes (V) 15,0[4]

Localisation dans la constellation : Cocher

(Voir situation dans la constellation : Cocher)
Auriga IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas ouvert
Classe II1r[4]
Galaxie hôte Voie lactée
Âge 347 M a[3]
Découverte
Découvreur(s) Giovanni Battista Hodierna [1]
Date Avant 1654 [1]
Désignation(s) M37
OCL 451 [4]
Liste des amas ouverts

M37 aussi appelé NGC 2099 est un amas ouvert[3],[2] situé dans la constellation du Cocher. Il a été découvert par l'astronome sicilien Giovanni Battista Hodierna avant l'année 1654. Charles Messier a découvert indépendamment cet amas en 1764[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Selon la classification des amas ouverts de Robert Trumpler, cet amas renferme plus de 100 étoiles (lettre r) dont la concentration est moyenne (II) et dont les magnitudes se répartissent sur un petit intervalle (le chiffre 1). M37 est situé à environ 1 383 pc (∼4 510 a.l.) du système solaire et les dernières estimations donnent un âge de 347 millions d'années[3]. La taille apparente de l'amas est de 15,0 minutes d'arc, ce qui, compte tenu de la distance, donne une taille réelle maximale d'environ 19,7 années-lumière.

Observation[modifier | modifier le code]

L'amas, de magnitude apparente égale à 5,6, est observable à l'œil nu dans d'excellentes conditions. Des jumelles ne révèlent qu'une nébulosité. En revanche, un télescope de 114 mm permet de déceler quelques étoiles et la vision devient plus précise avec un instrument de 150 mm. Avec un 300 mm on peut apercevoir une étoile jaune au centre.

M37 par Ole Nielsen

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 16 novembre 2017)
  2. a et b (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2099 (consulté le 16 novembre 2017)
  3. a b c et d (en) « WEBDA page for open cluster NGC 2099, A site Devoted to Stellar Clusters in the Galaxy and the Magellanic Clouds » (consulté le 16 novembre 2017)
  4. a b c et d (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 15 novembre 2017)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2091  •  NGC 2092  •  NGC 2093  •  NGC 2094  •  NGC 2095  •  NGC 2096  •  NGC 2097  •  NGC 2098  •  NGC 2099  •  NGC 2100  •  NGC 2101  •  NGC 2102  •  NGC 2103  •  NGC 2104  •  NGC 2105  •  NGC 2106  •  NGC 2107