NGC 2441

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 2441
La galaxie spirale intermédiaire NGC 2441.
La galaxie spirale intermédiaire NGC 2441.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Girafe
Ascension droite (α) 07h 51m 54,7s[1]
Déclinaison (δ) 73° 00′ 56″
Distance 48,5 ± 3,6 Mpc (∼158 millions d'a.l.) [2]
Magnitude apparente (V) 12,1 [3]
12,9 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 13,3 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 2,0 × 1,8[3]
Décalage vers le rouge 0,011575 ± 0,000057[1]
Angle de position 45°[3]
Vitesse radiale 3 470 ± 17 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Girafe

(Voir situation dans la constellation : Girafe)
Camelopardalis IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale intermédiaire
Type de galaxie SAB(r)b?[1] SBb[3] SAB(r)b[5]
Dimensions 92 000 a.l.[6]
Découverte
Découvreur(s) Wilhelm Tempel [5]
Date 8 aout 1882[5]
Désignation(s) PGC 22031
UGC 4036
MCG 12-8-15
ZWG 331.17
IRAS07460+7308 [3]
Liste des galaxies spirales intermédiaires
NGC 2441 par le télescope spatial Hubble.

NGC 2441 est une galaxie spirale intermédiaire située dans la constellation de la Girafe à environ 158 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome allemand Wilhelm Tempel en 1882[5].

La classe de luminosité de NGC 3441 est II et elle présente une large raie HI[1].

NGC 2441 fait partie du groupe de NGC 2523. Outre NGC 2441 et NGC 2523, les autres galaxies du groupe sont PGC 23781 (NGC 2550A), UGC 4041 et UGC 4199[7].

De nombreuses mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 54,012 ± 20,604 Mpc (∼176 millions d'a.l.) [8], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [2].

SN 1995E, une supernova peu commune dans NGC 2441[modifier | modifier le code]

Emplacement de la supernova SN 1995E.

SN 1995E est une supernova de type Ia découverte en 1995 comme son nom l'indique. Ce type de supernova se produit dans un système binaire d'étoiles où une naine blanche arrache de la matière à une étoile compagne en orbite jusqu'à ce que la masse de la naine blanche dépasse la masse de Chandrasekhar. L'étoile explose alors littéralement et il ne reste aucun débris. La luminosité intrinsèque des supernovas thermonucléaires est uniforme, faisant de ce type de supernova une chandelle cosmique pour mesurer les distances, d'où l'importance de leur observation.

Mais, SN 1995E peut nous être très utile d'une autre façon. De récentes observations de la région de cette supernova révèlent qu'il pourrait s'y produire un écho lumineux, produit par la réflexion de la lumière par une coquille de poussière interstellaire qui entoure probablement l'étoile compagne. En effet, les observations réalisées en 2006 à l'aide du télescope spatial Hubble ont révélé que la luminosité de l'étoile diminuait d'une façon qui suggère une dispersion de sa lumière par une coquille sphérique de poussière. Les échos lumineux peuvent nous fournir des renseignements au sujet de l'environnement d'objets cosmiques comme une supernova et aussi des caractéristiques des étoiles génitrices.

S'il s'avère que SN 1995E est effectivement le siège d'un écho lumineux, la supernova fera partie d'un club très restreint. En effet, seules deux autres supernovas montrent un phénomène d'écho lumineux : SN 1991T et SN 1998bu[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2441 (consulté le 23 mars 2018)
  2. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e f et g (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 23 mars 2018)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 23 mars 2018)
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  7. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)
  8. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 23 mars 2018)
  9. (en) « A curious supernova in NGC 2441 » (consulté le 24 mars 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2433  •  NGC 2434  •  NGC 2435  •  NGC 2436  •  NGC 2437  •  NGC 2438  •  NGC 2439  •  NGC 2440  •  NGC 2441  •  NGC 2442  •  NGC 2443  •  NGC 2444  •  NGC 2445  •  NGC 2446  •  NGC 2447  •  NGC 2448  •  NGC 2449