NGC 2257

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 2257
Image illustrative de l’article NGC 2257
L'amas globulaire NGC 2257.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Dorade[1]
Ascension droite (α) 06h 30m 13,8s[2]
Déclinaison (δ) −64° 19′ 32″ [2]
Magnitude apparente (V) 13,5[3]
Dimensions apparentes (V) 2,2 [3]

Localisation dans la constellation : Dorade

(Voir situation dans la constellation : Dorade)
Dorado IAU.svg
Astrométrie
Distance 0,049 ± 0,004 (∼)[2]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas globulaire
Dimensions environ 0,08 kpc (∼261 a.l.)[2]
Âge 10 G[4] a
Découverte
Découvreur(s) John Herschel[1]
Date [1]
Désignation(s) ESO 87-SC24[3]
Liste des amas globulaires


NGC 2257 est un amas globulaire situé dans la de la Dorade. Cet amas est situé dans le Grand Nuage de Magellan. L'astronome britannique John Herschel l'a découvert en 1834.

Amas globulaire ou amas ouvert[modifier | modifier le code]

NGC 2257 image capté par l'instrument «Wide Field Imager» du télescope de 2,2 mètres MPG/ESO à l'observatoire de La Silla.

SEDS classe NGC 2257 parmi les amas ouverts[3], mais il a plutôt l'apparence compact d'un amas globulaire. De plus, ses étoiles sont très âgées. On estime d'ailleurs l'âge de NGC 2257 à 10 milliards d'années[4] ou selon cette autre étude à 13 milliards d'années[5]. Une autre indication de son âge avancé est la présence de plusieurs vieilles étoiles géantes rouges[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 2257 » (consulté le ).
  2. a b c et d (en) « Results for object NGC 2257 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  3. a b c et d « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 2200 à 2299 »
  4. a et b (en) « An ancient cluster of stars against a stunning background » (consulté le )
  5. V. Testa, F.R. Ferraro, E. Brocato et Castellani, « The Age of Old Magellanic Cloud Clusters. I: NGC 2257 », Monthly Notice of Royal Astronomy Society, vol. 275 #2,‎ , p. 454-462 (Bibcode 1995MNRAS.275..454T, lire en ligne)
  6. Alessio Mucciarelli, Livia Origlia et Francesco R Ferraro, « CHEMICAL COMPOSITION OF THE OLD GLOBULAR CLUSTERS NGC 1786, NGC 2210, AND NGC 2257 IN THE LARGE MAGELLANIC CLOUD », The Astrophysical Journal, vol. 717 #1,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2249  •  NGC 2250  •  NGC 2251  •  NGC 2252  •  NGC 2253  •  NGC 2254  •  NGC 2255  •  NGC 2256  •  NGC 2257  •  NGC 2258  •  NGC 2259  •  NGC 2260  •  NGC 2261  •  NGC 2262  •  NGC 2263  •  NGC 2264  •  NGC 2265