Meinier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Meinier
Meinier
Mairie de Meinier
Blason de Meinier
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Genève Genève
Communes limitrophes Corsier, Gy, Jussy, Presinge, Choulex, Collonge-Bellerive
Maire Alain Corthay (Ensemble Meinier)
2020-2025
NPA 1252
No OFS 6629
Démographie
Gentilé Meynite
Population
permanente
2 116 hab. (31 décembre 2019)
Densité 304 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 14′ 00″ nord, 6° 14′ 00″ est
Altitude 441 m
Min. 430 m
Max. 471 m
Superficie 6,96 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Meinier
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Genève
Voir sur la carte administrative du Canton de Genève
City locator 14.svg
Meinier
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Meinier
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Meinier
Liens
Site web www.meinier.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Meinier est une commune suisse du canton de Genève.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), Meinier mesure 6,96 km2[2]. 14,8 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 80,3 % à des surfaces agricoles, 3,3 % à des surfaces boisées et 1,6 % à des surfaces improductives.

La commune comprend les six localités et hameaux de Meinier, Carre-d'Amont, Carre-d'Aval, Corsinge, Essert et Compois[3]. Elle est limitrophe de Corsier, Gy, Jussy, Presinge, Choulex et Collonge-Bellerive.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs seigneuries se partageaient le territoire de Meinier :

  • Château de Rouelbeau ou La Bâtie-Cholay[4] dite aussi La Bâthie-Chollex ou Cholex, Bâtie-Compey, Bâtie-Rouelbeau ou Roillebot, Bâtie-Souveru, Soubeyron, Sonneyro[5]. En 1643, lors de la vente de la maison forte de La Bâthie, elle est décrite comme : « Une maison haute fossaillée autrefois »[6]. Une autre description nous décrit la réserve (domaine retenu du seigneur) de cette maison forte : « Item une maison haute avec le pressoir, la grange, le colombier une basse court, un puits un curtil (jardin), ensemble de 9 poses de vignes et poses de terres cultivées seytines de pré le tout joint au dit Chollex »[7],[8]. Il est le siège d'une châtellenie — ou mandement — du Faucigny delphinal (La Bâtie-Cholay ou Roillebot), au XIVe siècle[9].
  • Compeis ou Compois (voir Compey)[10], dont le nom est issu ou aurait été donné à la Maison de Compey[11]. Girard de Compeis, seigneur de Thollon, lègue ses biens à ses deux filles Perussonne et Jacquette[12]. La première, morte avant 1340, avait refusé de prêter hommage au Comte de Genève, ce qui valut à ses biens d'être saisis. Une partie de ses biens passa à sa sœur Jacquette qui les vendit à Guillaume de Chatillon, seigneur de Larringes entre 1341 et 1342[12].
  • Le Crêt

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Meinier compte 2 116 habitants fin 2019[1]. Sa densité de population atteint 304 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Meinier entre 1850 et 2018[13] :

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La commune comprend un maire et deux adjoints, qui constituent l'exécutif de la commune, ainsi qu'un conseil municipal de 17 membres, tous élus au suffrage universel pour un mandat de cinq ans.

Élections de l’exécutif communal (15 mars et 5 avril 2020)[modifier | modifier le code]

Résultats du premier tour de l'exécutif du [14]
Nom des candidats Suffrages Fonction Parti Statut
CORTHAY Alain Maire ENSEMBLE MEINIER Élu tacitement
PIERREHUMBERT Coranda 481 Adjointe ENSEMBLE MEINIER Élue
JACQUET Marc 311 Adjoint UNIS POUR MEINIER Élu
CASTELLI Enrico 262 Adjoint UNIS POUR MEINIER Non élu
Majorité absolue 352
Participation 47,09%

Membres de l’exécutif communal (législature 2020-2025)[modifier | modifier le code]

L'exécutif de la commune, entré en fonction le , se compose de la façon suivante:

Membres de l’exécutif communal actuel (législature 2020-2025)
Identité Étiquette Fonction Dicastères
Alain Corthay Ensemble Meinier Maire Administration générale (délégué)
Finances (délégué)
École, Jeunesse et Citoyenneté (délégué)
Coranda Pierrehumbert Ensemble Meinier Adjointe Cohésion sociale et Culture (déléguée)
Développement durable et Environnement (déléguée)
Communication (déléguée)
Marc Jaquet Unis pour Meinier Adjoint Bâtiments (délégué)
Assainissement (délégué)
Routes et Agriculture (délégué)
Manifestations, Sport et Événements (délégué)

Conseil municipal (législature 2020-2025)[modifier | modifier le code]

À la suite des élections municipales du 15 mars 2020, le conseil municipal, composé de 17 membres (ainsi que d'un bureau avec un président, un vice-président et un secrétaire), est renouvelé, et est représenté de la manière suivante:

Parti Voix Suffrages en % +/- Sièges +/-
ENTENTE COMMUNALE 407 61,51 % en augmentation 18,19
11  /  17
en augmentation 3
AGIR ENSEMBLE 173 29,74 % en augmentation 29,74
5  /  17
en augmentation 5
PENSEZ MEINIER ! 39 8,75 % en augmentation 8,75
1  /  17
en augmentation 1

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs (depuis 1794) [15]
Période Identité Étiquette Qualité
1794 1820 Joseph Dentand    
1820 1835 Maurice Lance    
1835 1847 Jean Ducellier    
1847 1850 Antoine Chevrand   Député au Grand Conseil du canton de Genève de 1848 à 1850 et de 1852 à 1856 [16]
1850 1864 François Grand    
1864 1867 Joseph Blanc   Député au Grand Conseil du canton de Genève de 1850 à 1862 et de 1864 à 1872 [17]
1867 1882 Joseph Chappuis    
1882 1896 John Blanchot    
1896 1898 Paul Joseph Mermillod    
1898 1910 Pierre-Jules Daniel    
1910 1924 William Martin   Député au Grand Conseil du canton de Genève de 1913 à 1919 et de 1923 à 1948 [18]
1924 1931 Louis Dusseiller    
1931 1933 Louis Roulet    
1933 1946 Charles Girod    
Gustave Favre   Député au Grand Conseil du canton de Genève de 1927 à 1930 [19]
Daniel Corthay    
1968 Georges Girod    
André Chanson    
Marc Michela    
1er juin 2015 en cours Alain Corthay Ensemble Meinier Adjoint au maire de 2007 à 2015

L'église de Meinier[modifier | modifier le code]

L'église Saints-Pierre-et-Paul se trouve au centre du village de Meinier. Elle fut pour la première fois mentionnée en 1153 dans un écrit du pape Eugène III. Les écrits pastoriaux nous informent que l'église était placée sous le vocable de Saint-Pierre et que le curé n'était pas toujours résident. En 1443 celui-ci était établi à Annecy. En 1536 la réforme est imposée par l'armée Bernoise lors de leur venue. Ce n'est qu'à la suite du traité de Lausanne en 1564 que la région de Meinier retrouve la souveraineté savoyarde ainsi que le retour au catholicisme au cours du XVIIIe siècle[20].

C’est lors de la venue de saint François de Salle que sera consacré l’autel le 11 octobre 1611. À l’occasion de sa deuxième visit, il dédia l’église de Meinier à saint Pierre et saint Paul. L’église fut ensuite entièrement reconstruite au début du XVIIIe siècle et déplacée vers le sud de la parcelle. En 1826 l’église sera dotée d’un autel érigé côté sud dédié à saint François de Salle. Vers la fin du XIXe siècle le canton de Genève est l’objet de tensions religieuses dues à une politique anticléricale du gouvernement. Les tensions entre l’état et les catholiques romain persisteront durant seize années, le maire de l’époque François Dusselier sera même destitué car celui-ci ne voulait pas remettre les clefs de l’église à l’état. Une restauration générale concernant l’intérieur et l’extérieur de l’église eut lieu en 1984, celle-ci fut accompagnée de fouilles archéologiques. En ce qui concerne le retable, celui-ci est l’élément le plus remarquable du monument, il est lié à l’expansion de la réforme catholique en Savoie[20].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le )
  3. Pierre Bertrand, Histoire du territoire de Meinier, Meinier, Mairie de Meinier, , 47 p.
  4. Louis Blondel, Châteaux de l'ancien diocèse de Genève, vol. 7, Société d'histoire et d'archéologie de Genève (réimpr. 1978) (1re éd. 1956), 486 p., p. 313.
  5. Martine Piguet, « Carre, Le » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  6. Élisabeth Sirot 2007, p. 79.
  7. Élisabeth Sirot 2007, p. 83.
  8. Archives départementales de Côte-d'Or, 10745.
  9. Matthieu de la Corbière, L'invention et la défense des frontières dans le diocèse de Genève : Étude des principautés et de l'habitat fortifié (XIIe - XIVe siècle), Annecy, Académie salésienne, , 646 p. (ISBN 978-2-901102-18-2), p. 195.
  10. Paul Lullin et Charles Le Fort, Régeste genevois : Répertoire chronologique et analytique des documents imprimés relatifs à l'histoire de la ville et du diocèse de Genève avant l'année 1312, Société d'histoire et d'archéologie de Genève, , 542 p. (lire en ligne)
  11. de Foras 1863, p. 124-125.
  12. a et b de Foras 1863, p. 136.
  13. [zip] « Évolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le )
  14. « Résultats de l'élection du 15 mars 2020 », sur www.ge.ch (consulté le )
  15. https://www.meinier.ch/politique/executif
  16. https://ge.ch/grandconseil/gc/depute/932/
  17. https://ge.ch/grandconseil/gc/depute/726/
  18. https://ge.ch/grandconseil/gc/depute/1684/
  19. https://ge.ch/grandconseil/gc/depute/1258/
  20. a et b Pierre Monnoyeur, Jean Terrier et Théo-Antoine Hermanès, Église saints-pierre-et-Paul Maison de la Tour, Meinier (GE), Genève

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Élisabeth Sirot, Noble et forte maison : L'habitat seigneurial dans les campagnes médiévales du milieu du XIIe siècle au début du XVIe siècle, Paris, Editions Picard, , 207 p. (ISBN 978-2-7084-0770-1).
  • Comte [Foras] Amédée de Foras, Armorial et nobiliaire de l'ancien duché de Savoie, vol. 5, Grenoble, Allier Frères, 1863-1966

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :