Puplinge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Puplinge
Puplinge
Blason de Puplinge
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Genève Genève
Communes limitrophes Thônex, Choulex, Presinge, Ville-la-Grand, Ambilly
Maire Gilles Marti (Groupement Intérêts communaux)
2020-2025
NPA 1241
N° OFS 6636
Démographie
Gentilé Puplingeois/Puplingeoise
Population
permanente
2 468 hab. (31 décembre 2018)
Densité 928 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 36″ nord, 6° 14′ 00″ est
Altitude 433 m
Min. 431 m
Max. 448 m
Superficie 2,66 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Puplinge
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Genève
Voir sur la carte administrative du Canton de Genève
City locator 14.svg
Puplinge
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Puplinge
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Puplinge
Liens
Site web www.puplinge.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]
Eglise de Puplinge

Puplinge est un village et une commune suisse du canton de Genève

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Puplinge mesure 2,66 km2[2]. 20,8 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 74,6 % à des surfaces agricoles et 4,5 % à des surfaces boisées.

La commune comprend également le hameau des Petoux, de Cornière et le quartier de Mon-Idée. Elle est limitrophe de Choulex, Presinge et Thônex, ainsi que de la France (Ville-la-Grand et Annemasse).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le traité de Turin de 1816 attribue la moitié nord de Ville-la-Grand à Genève. Cette partie à laquelle est ajouté le nord-ouest de Juvigny est érigée en commune. Le la commune est divisée en communes de Presinge et de Puplinge

Fêtes villageoises[modifier | modifier le code]

Puplinge est un village connu pour sa célèbre fête de l'artisanat [3]et celle des Patenailles, qui se tiennent une année sur deux. En 2016, les Patenailles, soit la fête des carottes, a été arrêtée. Cependant, une vogue devait refaire son grand retour en cette année 2020 (une vogue antécédente a existé jusqu'aux années 70). Elle a malheureusement été repoussée pour 2022 à cause du Covid-19. D'autres événements tel que le festival caritatif Foxymore ont également eu lieu. Le Festival Puplinge Classique est un évènement phare de l'été depuis 2010, avec 12 concerts par édition.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune s'appellent les Puplingeois et leur sobriquet est les Patenailles (signifiant "carottes" en patois genevois) [4].

Selon l'Office fédéral de la statistique, Puplinge compte 2 468 habitants fin 2018[1]. Sa densité de population atteint 928 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Puplinge entre 1850 et 2018[5] :


Politique et administration[modifier | modifier le code]

L'exécutif de la commune de Puplinge compte trois membres: le maire de la commune et deux adjoints. Les membres sont élus pour une période de cinq ans. Le conseil municipal d'Hermance (pouvoir législatif de la commune) compte 17 membres. Les conseillers municipaux sont élus pour une période de cinq ans. Le Conseil municipal exerce des fonctions délibératives et consultatives mais il ne peut pas rédiger des lois.

Election de l'exécutif communal (15 mars et 5 avril 2020)[modifier | modifier le code]

Résultats du premier tour de l'exécutif du 15 mars 2020[6]
Noms des candidats Suffrages Fonction Parti Statut
MARTI Gilles Maire GIC Élu tacitement
NUSSBAUM Nicolas 455 Adjoint GIC Élu
GRAND Jérôme 417 Adjoint PUPLINGE BOUGE Non élu
GARNIER Gérard 394 Adjoint GIC Non élu
LUISONI Lucas 326 Adjoint PUPLINGE BOUGE Non élu
Majorité absolue 426
Participation 49,80%
Résultats du deuxième tour de l'exécutif du 5 avril 2020[7]
Noms des candidats Suffrages Fonction Parti Statut
MARTI Gilles Maire GIC Élu tacitement
NUSSBAUM Nicolas Adjoint GIC Élu au premier tour
GRAND Jérôme 487 Adjoint PUPLINGE BOUGE Élu
GARNIER Gérard 311 Adjoint GIC Non élu
Participation 46,42%

Membres de l’exécutif communal (législature 2020-2025)[modifier | modifier le code]

L'exécutif de la commune, entré en fonction le , se compose de la façon suivante[8] :

Membres de l’exécutif communal actuel (législature 2020-2025)
Identité Étiquette Fonction Dicastères
Gilles Marti GIC Maire Administration générale (délégué)
Bâtiments (délégué)
Sécurité (délégué)
Mobilité (délégué)
Agriculture et Aménagement du territoire (délégué)
Gestion des eaux (délégué)
Information et Sociétés communales (délégué)
Nicolas Nussbaum GIC Adjoint École et Parascolaire (délégué)
État civil et Nauturalisations (délégué)
Finances et Logement (délégué)
Taxe Professionnelle communale (délégué)
Jérôme Grand Puplinge Bouge Adjoint Culture (délégué)
Sports (délégué)
Cohésion sociale (délégué)
Voirie (délégué)
Énergie (délégué)

Conseil municipal (2020-2025)[modifier | modifier le code]

À la suite des élections municipales du 15 mars 2020, le conseil municipal, composé de 17 membres (ainsi que d'un bureau avec un président, un vice-président et un secrétaire), est renouvelé, et est représenté de la manière suivante[9]:

Parti Voix Suffrages en % +/- Sièges +/-
Groupement interêts communaux (GIC) 432 56,71% Increase2.svg 1,21
10 / 17
Steady.svg 0
Puplinge Bouge 329 43,29% Increase2.svg 18,76
7 / 17
Increase2.svg 3

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs (depuis 1975)
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Denis Choisy    
Michel Pitteloud GIC  
1er juin 2011 en cours Gilles Marti GIC Adjoint au maire de 1999 à 2011

Complexe pénitentiaire[modifier | modifier le code]

La commune accueille sur son territoire plusieurs établissements pénitentiaires genevois. A la fin des années 1970, c'est d'abord la prison de Champ-Dollon qui est construite sur le territoire communal (inauguration en 1977). Plus récemment, deux nouveaux établissements ont été inaugurés : l'établissement fermé de la Brenaz (inauguration en 2008 avec une extension en 2015) et l'établissement fermé Curabilis (inauguration en 2014). Les trois établissements réunis comptent 1132 places de détention et accueillent des détenus dans tous les régimes (détention avant jugement, exécution de peine, traitement thérapeutique institutionnel).

En 2016, le conseiller d'état Pierre Maudet annonce son intention de construire un nouvel établissement de 450 places sur le site des Dardelles, contigüe au complexe existant[10],[11]. Voulu pour décharger la prison de Champ-Dollon en surpopulation carcérale chronique, le projet est attaqué par des élus cantonaux qui dénoncent l'orientation carcérale de la politique genevoise et le coût des travaux[12],[13],[14],[15]. De son côté, le conseiller d'état défend la nécessité pour le canton de construire de nouvelles places de détention modernes et intégrées dans une planification pénitentiaire globale[16]. En 2019, les débats parlementaires laissent entrevoir un redimensionnement du projet avec un établissement de 200 places[17].

La présence des établissements engendrent une série de désagréments pour les habitants de la commune, comme du bruit et l'empiètement du complexe sur les zones forestières communales[18]. Pour préserver le confort de vie des habitants, plusieurs mobilisation ont lieu afin de limiter les nuisances engendrées par les extensions du complexe[19],[20]. Par exemple, une association locale a contraint l'État de Genève à réaliser des aménagements et une replantation forestière lors de l'extension de l'établissement de la Brenaz en 2014[21].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidente du canton de Genève, selon l'origine et le sexe, par commune, en mars 2017 », sur Site officiel de l’État de Genève.
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. « Puplinge fête l'artisanat », sur Puplinge fête l'artisanat (consulté le 22 mai 2020)
  4. Paul Fehlmann, Ethniques, surnoms et sobriquets des villes et villages en Suisse romande, Haute-Savoie et alentour, dans la vallée d'Aoste et au Tessin, Genève, Jullien, , 274 p. (ISBN 2884120009)
  5. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)
  6. « Puplinge - Résultats détaillés - Élection des exécutifs communaux (premier tour) du 15 mars 2020 - République et canton de Genève - GE.CH », sur www.ge.ch (consulté le 12 avril 2020)
  7. « Puplinge - Résultats détaillés - Second tour de l'élection des exécutifs communaux du 05 avril 2020 - République et canton de Genève - GE.CH », sur www.ge.ch (consulté le 12 avril 2020)
  8. « Puplinge en ligne: Exécutif », sur www.puplinge.ch (consulté le 6 avril 2020)
  9. « Puplinge - Résultats détaillés - Élection des conseils municipaux du 15 mars 2020 - République et canton de Genève - GE.CH », sur www.ge.ch (consulté le 6 juin 2020)
  10. ats / ruff, « La nouvelle prison des Dardelles à Puplinge (GE) coûtera 227 millions de francs », RTS Info,‎ (lire en ligne)
  11. Sophie Rosselli, « Une nouvelle prison moins chère et plus compacte répond aux critiques », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne)
  12. « Pour ou contre un établissement pénitentiaire de 450 places? », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le 5 juin 2020)
  13. Cédric Guigon / oang, « La gauche se mobilise à Genève contre le projet de prison des Dardelles », RTS Info,‎ (lire en ligne)
  14. Fati Mansour, « A Genève, le projet d’une méga-prison prend l’eau », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  15. leo, « Facture en hausse pour la prison des Dardelles », 20 Minutes,‎ (lire en ligne)
  16. Georges Cabrera, « Pour Pierre Maudet, la prison des Dardelles est une nécessité », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le 5 juin 2020)
  17. Eric Lecoultre, « Le mégaprojet carcéral redimensionné? », Le Courrier,‎ (lire en ligne)
  18. Chloé Dethurens, « Extension de la prison: Puplinge se mobilise », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne)
  19. Fati Mansour, « Le village qui résiste aux visées carcérales de Genève », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  20. Sophie Roselli, « Puplinge refuse un parking près des prisons », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne)
  21. Sophie Roselli, « les travaux de La Brenaz 2 restent bloqués », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :