Liste des généraux tués durant l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article présente la liste des généraux tués durant l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022[1],[2].

Selon Le New York Times, les services de renseignements des États-Unis auraient fourni, aux forces ukrainiennes, les informations permettant l'élimination de généraux russes[3].

Liste[modifier | modifier le code]

Généraux russes[modifier | modifier le code]

Morts confirmées par la Russie et l'Ukraine
Nom Grade Commandement Date du signalement
Andreï Soukhovetski Major-général 41e armée (commandant adjoint) [4],[note 1]
Vladimir Frolov Major-général 8e armée interarmes de la Garde (commandant adjoint) [5],[note 2]
Kanamat Botachev Major-général (à la retraite) Soukhoï Su-25 [6]
Roman Koutouzov Major-général 1er corps d'armée de la République populaire de Donetsk [7]
Morts annoncées par l'Ukraine
Nom Grade Commandement Date du signalement
Magomed Touchaïev Major-général Commandant des unités tchétchènes de la Garde nationale de Russie et du 141e régiment motorisé de la Garde nationale tchétchène[8] [9]. Selon le Daily Mail, il aurait été tué lors d'une bataille après la destruction d'un convoi de 56 chars tchétchènes près de Hostomel.
Vitali Guerassimov Major-général 41e armée (chef d'état-major) [10]
Andreï Kolesnikov Major-général 29e armée [11]
Oleg Mitiaïev Major-général 150e division de fusiliers motorisés [12]
Andreï Mordvitchev Lieutenant-général 8e armée interarmes de la Garde [13],[14]
Iakov Rezantsev Lieutenant-général 49e armée combinée [15]
Andreï Simonov Major-général Troupes de lutte électronique de la Fédération de Russie [16]

Généraux ukrainiens[modifier | modifier le code]

Nom Grade Commandement Date du signalement
Dmitry Sergueïevytch Krassilnikov Général de brigade[17] Groupe opérationnel-tactique Nord [18][réf. à confirmer]

Analyse[modifier | modifier le code]

D'après Michel Goya, la mort de généraux russes signifie qu'ils ont été forcés de se rendre au plus près du front pour compenser le manque d'initiative de leurs unités[11].

Il est également possible que le brouillage et/ou des difficultés dans l'utilisation des systèmes de communications sécurisées aient forcé les généraux russes à coordonner les efforts sur le front en personne et en faisant usage de téléphonie non-protégée[19]. Ces communications auraient été interceptées et auraient servi à planifier les attaques ayant causé leur mort[20],[21].

Notes références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. C'est le premier général dont la mort a été officiellement reconnue par les autorités russes.
  2. Les médias russes rapportent son enterrement le 16 avril. C'est le second général dont la mort a été officiellement reconnue par les autorités russes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Qui sont les 18 généraux et commandants russes tués au combat depuis le début de l'invasion de l'Ukraine
  2. List of killed/captured/missing Russian officers, March 24
  3. LES RENSEIGNEMENTS AMÉRICAINS ONT PERMIS À KIEV DE TUER DES GÉNÉRAUX RUSSES
  4. (en) Team, « Deputy Commander of the 41st Army, Major General Sukhovetsky, killed in Ukraine », PravdaReport, (consulté le )
  5. В Петербурге похоронили погибшего на Украине генерала (A Saint-Pétersbourg on a enterré le général mort en Ukraine)
  6. (ru) « "Стингер на выходе из атаки, взрыв в воздухе и… Всё". Российские паблики обсуждают гибель летчика-генерала », sur BBC,‎ (consulté le ).
  7. (en) « Ukraine forces 'kill two Russian generals' amid heavy fighting in east », 9news.com.au, (consulté le )
  8. Un chef de guerre tchétchène, connu pour avoir mené des purges contre les homosexuels, a été tué en Ukraine
  9. Un général tchétchène tué par des soldats ukrainiens
  10. (en) Borger, « Vitaly Gerasimov: second Russian general killed, Ukraine defence ministry claims », The Guardian, (consulté le )
  11. a et b (en) « Russian generals face peril as Ukraine invasion intensfies », France 24, (consulté le )
  12. (en) Philippe Naughton, « Fourth Russian General Killed in Ukraine as Putin’s Losses Mount », The Daily Beast, (consulté le )
  13. sur Business Insider Africa
  14. sur The Independent
  15. Russian general who bragged 'war would be over quickly' killed in Ukraine strike, The Mirror.
  16. http://zhzh.info/news/2022-04-30-48963
  17. (en) « Zelensky awarded the title of Hero of Ukraine to 12 soldiers, six of them posthumously », sur globalhappenings.com, .
  18. D'après les forces de la République populaire de Donetsk : (en) « Operational tactical group North HQ destroyed, DPR’s People’s Militia », sur TASS, .
  19. (en) « The fatal failure of Russia’s ERA cryptophone system »,
  20. (en) « U.S. Intelligence Is Helping Ukraine Kill Russian Generals, Officials Say »
  21. (en) Greg Myre, « How does Ukraine keep intercepting Russian military communications? », NPR.org,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]