Bataille de Tchornobaïvka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bataille de Tchornobaïvka

Informations générales
Date -
(1 mois et 5 jours)
Lieu Tchornobaïvka et oblast de Kherson (Ukraine)
Issue 14 ont revendiqué des attaques ukrainiennes contre les forces russes, qui auraient détruit de grandes quantités d'équipements
Belligérants
Drapeau de la Russie RussieDrapeau de l'Ukraine Ukraine
Forces en présence
Flag of the Russian Federation Ground Forces.svg Forces armées de la fédération de RussieEnsign of the Ukrainian Armed Forces.svg Forces armées de l'Ukraine
Pertes
InconnuInconnu

Invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022

Batailles


Offensive de Kiev


Offensive du Nord-Est


Offensive du Donbass


Offensive du Sud


Frappes aériennes dans l'Ouest de l'Ukraine


Guerre navale


Débordement


La bataille de Tchornobaïvka est une confrontation militaire en cours qui a débuté le , lors de l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022, dans le cadre de l'offensive du Sud de l'Ukraine. Tchornobaïvka, située dans l'Oblast de Kherson en Ukraine, a connu un total de 12 attaques de positions russes par les Forces armées ukrainiennes.

Contexte[modifier | modifier le code]

Tchornobaïvka est une petite ville de l'Oblast de Kherson en Ukraine. C'est une porte d'entrée vers la ville de Kherson et son contrôle donne un avantage stratégique et tactique en cas d'attaque hypothétique sur Mykolaïv. Cela est principalement dû à l'aérodrome qui s'y trouve, que les Forces armées russes avaient l'intention d'utiliser comme point d'atterrissage lors de l'invasion russe de l'Ukraine en 2022. C'est pourquoi Alexander Lemenov, un analyste ukrainien, a défini Tchornobaïvka comme l'une des cibles militaires de la Russie pendant sa guerre avec l'Ukraine[1].

Bataille[modifier | modifier le code]

Tchornobaïvka a vu son premier engagement militaire le . Ce jour-là, les forces ukrainiennes ont bombardé l'armée russe avec l'utilisation de Bayraktar TB2 (drone de combat de fabrication turque). L'armée ukrainienne a diffusé une vidéo des drones effectuant des frappes aériennes sur les positions russes, qui s'est avérée être la première séquence de drones Bayraktar en action depuis le début de la guerre. Cet événement s'est produit à l'occasion du deuxième anniversaire des frappes aériennes de Balyun en 2020 par l'armée russe qui ont tué 34 soldats turcs en Syrie. L'Ambassade de Turquie à Kiev a décrit les frappes aériennes à Tchornobaïvka comme une « vengeance » de l'incident de Baylun en 2020 et a déclaré qu'« il existe une justice divine »[2].

L'événement suivant à Tchornobaïvka s'est produit le 7 mars, lorsque l'armée ukrainienne détruit 30 hélicoptères militaires russes qui avaient atterri sur l'aérodrome de la ville. L'armée ukrainienne a également signalé des frappes sur l'équipement et la main-d'œuvre russes[3].

Par la suite, le 15 mars, l'Ukraine inflige une attaque aux forces russes à Tchornobaïvka. Il a été signalé au gouverneur de l'oblast de Mykolaïv Vitaliy Kim qu'à la suite de cela, des soldats russes ont commencé à fuir vers la banlieue de Kherson, alors occupée par la Russie[4].

Un jour plus tard, le 16 mars, les forces ukrainiennes ont de nouveau bombardé les forces russes, endommageant sept de leurs hélicoptères militaires[5].

Le 18 mars, il y a eu une nouvelle attaque ukrainienne sur Tchornobaïvka qui s'est soldée par la cinquième défaite de la Russie dans la ville. La position de la 8e armée combinée de la Garde a été attaquée et son commandant, lieutenant général Andreï Mordvitchev, aurait été tué dans l'incident[6].

Le 19 mars, le lendemain, l'Ukraine a de nouveau vaincu les forces russes à Tchornobaïvka. Oleksiy Arestovytch, conseiller du chef du Bureau du président de l'Ukraine, a déclaré : « Ne riez tout simplement pas. Nous les avons encore attrapés à Tchornobaïvka. Pour la sixième fois »[7].

Le sixième a été suivi du septième, survenu le 21 mars. Ce jour-là, les forces ukrainiennes ont de nouveau attaqué l'aérodrome, ce qu'Arestovytch a annoncé en disant « Rassemblez-vous. Maintenant, vous aurez besoin de tout votre courage. Tchornobaïvka. La septième fois »[8].

Les Russes ont de nouveau été attaqués à l'aérodrome de Tchornobaïvka par l'Ukraine le 22 mars, faisant des victimes et des pertes d'équipement. Arestovytch a expliqué les incidents dans la ville en expliquant que de nombreux hélicoptères russes allant de la Crimée à l'Ukraine étaient contraints d'utiliser l'aérodrome de Tchornobaïvka pour atterrir. En raison du terrain plat et plat de l'Ukraine, les forces ukrainiennes pourraient facilement attaquer les forces russes, avec des difficultés rencontrées pour atterrir sans être découvertes[9].

Le neuvième incident à Tchornobaïvka a eu lieu le 23 mars au milieu d'une nouvelle attaque ukrainienne à l'aérodrome. Arestovytch a déclaré cette fois que le matériel russe qui y était stocké était moins nombreux qu'auparavant[10].

Le lendemain, le 24 mars, l'armée ukrainienne a de nouveau attaqué l'armée russe à Tchornobaïvka. Arestovytch a déclaré qu'immédiatement après l'attaque ukrainienne, il y avait eu un grand mouvement de troupes sur le pont Antonovskiy voisin, pour lequel il a affirmé que les troupes russes avaient fui[11]. Il a également été affirmé qu'un deuxième général russe avait été tué à Tchornobaïvka lors de cette attaque. Si cela était confirmé, l'armée ukrainienne aurait tué le lieutenant-général Iakov Rezantsev, commandant de la 49e armée combinée[12].

Du au , Arestovytch annonce quatre autres frappes avaient eu lieu à Tchornobaïvka[13],[14],[15],[16]. Le 28 mars, date à laquelle l'une de ces attaques a eu lieu, la Russie a également déclaré avoir abattu un drone et cinq missiles ukrainiens à Tchornobaïvka. Après les attaques du , Arestovytch affirme que les forces ukrainiennes ont réussi à détruire un bataillon russe entier à Tchornobaïvka[16].

Le 14 avril, Arestovytch annonce que la quinzième frappe de l'armée ukrainienne sur Tchornobaïvka avait eu lieu, détruisant des dépôts de munitions du 22e corps d'armée russe. Arestovytch affirme ensuite que, dans la nuit du 17 avril, les forces ukrainiennes ont à nouveau détruit du matériel militaire russe stocké dans l'aéroport de Tchornobaïvka. Arestovytch déclare que le 2 mai, l'armée ukrainienne avait détruit un autre dépôt de munitions russe à la suite d'une autre attaque[17].

Réactions[modifier | modifier le code]

En raison du grand nombre d'attaques subies par les forces russes à Tchornobaïvka, la commune a été décrite comme ayant atteint un statut « légendaire » en Ukraine. Sur les réseaux sociaux en ukrainien, une vague de mèmes est apparue se moquant des échecs de la Russie à prendre Tchornobaïvka[18],[19].

Le président de l'Ukraine Volodymyr Zelensky a déclaré que « la Tchornobaïvka ukrainienne entrera dans l'histoire de la guerre » et que « c'est un endroit où l'armée russe, ses commandants, se sont montrés complètement… comme ils sont - incompétents, capables de simplement conduire leur peuple à l'abattoir »[20].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (uk) Katya Kapustina, « Село Чорнобаївка як феномен війни росії з Україною », sur Zemliak,‎
  2. « Russia-Ukraine war: 'First footage ever' shows Turkish drone strike Russian forces », sur Middle East Eye,
  3. (uk) « Українські воїни знищили 30 гелікоптерів ворога на аеродромі Чорнобаївка біля Херсону », sur ArmyInform,‎
  4. (uk) Liza Brovko, « ЗСУ завдали удару по окупантах під Херсоном: колони ворога біжать із міста », sur Apostrophe,‎
  5. (uk) « П'ятий за три тижні: ЗСУ ліквідували ще одного генерала РФ », sur Volyn News,‎
  6. Sadraddin Ismayilov, « Ukraine destroys 12 Russian air targets, killing lieutenant-general », Report Information Agency,
  7. (uk) « Чорнобаївка, де ЗСУ 6 разів знищили окупантів, увійде в історію воєн », sur RUDANA,‎
  8. (uk) Margarita Leps, « Сім бід - одна відповідь: Чорнобаївка. Мережа знову вибухнула мемами та фотожабами на сьомий розгром окупантів », sur Apostrophe,‎
  9. (uk) « Розгром ворога восьмий раз поспіль: Арестович пояснив феномен Чорнобаївки », sur Slovo i Dilo,‎
  10. (uk) « "Було яскраво": ЗСУ вдев'яте вдарили по окупантах в Чорнобаївці », Television Service of News,‎
  11. (uk) « Місце сили ЗСУ на Херсонщині: увечері 24 березня у Чорнобаївці наші знову розгатили рашистів », sur 0552.ua,‎
  12. (uk) Igor Berezhanskiy, « ЗСУ у Чорнобаївці ліквідували ще одного російського генерала - Арестович », Television Service of News,‎
  13. (uk) « Чорнобаївка - 11:0: Арестович повідомив, що ЗСУ вчергове вдарили по окупантах », Television Service of News,‎
  14. (uk) Violetta Orlova, « ЗСУ знову знищили російські війська у Чорнобаївці – це вже 12-й раз », Ukrainian Independent Information Agency,‎
  15. (uk) Marina Konoplyova, « Чорнобаївка 13:0. ЗСУ знову розгромили росіян під Херсоном », ShoTam,‎
  16. a et b (uk) Petro Synyeokyy, « За минулу добу у Чорнобаївці знищили майже батальйон окупантів », Channel 24,‎
  17. (uk) « Чорнобаївка-18: ЗСУ знищили черговий склад боєприпасів росіян », Slovo i Dilo,‎
  18. (uk) Kateryna Rodak, « Побачити Чорнобаївку і вмерти », sur Zaxid.net,‎
  19. (uk) Kateryna Hranatova, « Побачити Чорнобаївку і вмерти. Мережа вибухнула мемами через низку поразок російських загарбників (фото) », sur Chas News,‎
  20. (uk) Ivan Boyko, « Зеленський: Чорнобаївка увійде в історію », Ukrainian Independent Information Agency,‎