Liste d'attentats meurtriers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Attentat (homonymie).
Cet article devrait être scindé en plusieurs articles distincts. (août 2016)

Pour plus d’informations, se reporter à la discussion présente sur Pages à scinder.

Liste d'attentats meurtriers
Image illustrative de l'article Liste d'attentats meurtriers

Type Attentat-suicide, détournement d'avion, terrorisme, tuerie de masse

Cet article comprend une liste non exhaustive d'attentats meurtriers dans l'ordre chronologique.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Attentats-suicides[modifier | modifier le code]

Depuis l'attaque contre l'ambassade américaine à Beyrouth, en avril 1983, le politologue Robert A. Pape a recensé[n 1], en 2003, 188 différents attentats-suicides dans le monde, qui ont touché le Liban, Israël, le Sri Lanka, l'Inde, le Pakistan, l'Afghanistan, le Yémen, la Turquie, la Russie, les États-Unis[1] , la Belgique ainsi que la France. Il en comptait 31 dans les années 1980, 104 dans les années 1990, et 53 en 2000 et 2001, indiquant ainsi une diffusion constante de ce modèle tactique[1].

Mais si Pape comptait 188 attentats-suicides sur deux décennies, ceux-ci ont atteint un pic inégalé après les attentats du 11 septembre 2001. Ainsi, 80 % des attentats-suicides depuis 1968 ont eu lieu après le 11 septembre 2001, selon Bruce Hoffmann, vice-président de la RAND Corporation[2]. De 2000 à 2004, il y a eu 472 attentats-suicides, dans 22 pays, qui ont massacré plus de 7 000 personnes[2], soit plus du double que lors des deux décennies précédentes. En 2004, il y avait plus d'un attentat-suicide par jour en Irak[2].

Dans le même temps, le nombre total d'actes de terrorisme baissait d'un pic de 666 en 1987 à 274 en 1998, remontant à 348 en 2001[3].

Les Tigres Tamouls ont été responsables de 75 des 186 attentats-suicides de 1980 à 2001[1], soit près de la moitié pendant cette période. En moyenne, les 188 attentats-suicides qui ont eu lieu de 1980 à 2001 ont tué 13 personnes chacun (sans compter les attaques du 11 septembre 2001 ni leurs auteurs eux-mêmes)[1]. Pendant le même laps de temps, il y eut en tout, dans le monde, 4 155 attentats, qui ont tué 3 207 personnes (en excluant toujours le 11 septembre), soit moins d'une victime par attentat[1]. Ainsi, de 1980 à 2001, les attentats-suicides représentaient 3 % des attentats (ou attaques terroristes), mais étaient responsables de 48 % des morts dus au terrorisme (toujours en excluant le 11 septembre)[4]. Ces chiffres indiquent clairement la nature beaucoup plus mortifère des attentats-suicides que des autres formes d'attentats.

Autres types d'attentats[modifier | modifier le code]

Liste chronologique[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Années 1910[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

Années 1920[modifier | modifier le code]

1920[modifier | modifier le code]
1925[modifier | modifier le code]
1927[modifier | modifier le code]

Années 1930[modifier | modifier le code]

1934[modifier | modifier le code]
1939[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

1944[modifier | modifier le code]
1946[modifier | modifier le code]
1948[modifier | modifier le code]
1949[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Pays (en rouge) victimes d'au moins une attaque terroriste meurtrière sur leur sol au XXIe siècle (au 7 mai 2016).

Années 2000[modifier | modifier le code]

Dans les années 2000, il y a eu 24 992 attaques terroristes à travers le monde tuant 72 566 personnes[16].

Années 2010[modifier | modifier le code]

Les années 2010 sont marquées par différentes guerres comme la Guerre civile syrienne, la guerre civile yéménite, la fin de la première guerre d'Irak et le début de la Seconde guerre civile irakienne. Durant ces années, la guerre se déclare en Libye. En 2011 et pendant 8 mois, la guerre fait rage dans le pays. En 2014, la guerre recommence. Toutes ces guerres voient grandir des groupes islamistes comme l'État islamique, Boko Haram, le front al-Nosra, et bien d'autres. Ces groupes islamistes en Afrique et Moyen-Orient deviennent une menace pour tous les pays du monde. En effet, ces groupes arrivent à recruter des milliers de jeunes occidentaux, médiatiser leur assassinats et provoquer des attentats meurtriers n'importe où, n'importe quand et par n'importe qui. La prolifération de ces groupes oblige les forces des pays occidentaux, arabes (sunnites), l'Iran et la Russie à intervenir en Syrie et en Irak pour "éteindre l'État islamique". Les pays occidentaux et sunnites souhaitent aussi la destitution de Bachar el-Assad. La guerre est aussi de retour en Europe durant cette décennie avec la Guerre du Donbass.

2010[modifier | modifier le code]
Voir aussi : Terrorisme en 2010.

Le nombre de victimes d'attentats est toujours en baisse. Il y a eu 7697 victimes pour 4819 attentats[19].

2011[modifier | modifier le code]
Voir aussi : Terrorisme en 2011.

L'année 2011 est marquée par plus de 5000 attentats ayant fait 8176 victimes [19]

2012[modifier | modifier le code]
Voir aussi : Terrorisme en 2012.

2012 est l'année de l'explosion du nombre d'attentats et de victimes. Ceci est dû en grande partie à la guerre faisant rage en Syrie et en Irak. Il y eut en tout, cette année-là, 15 457 victimes pour 8 491 attentats perpétrés[réf. souhaitée].

2013[modifier | modifier le code]
Voir aussi : Terrorisme en 2013.

En 2013, les nombres de décès et d'attentats sont de plus en plus grands. 22 211 personnes ont perdu la vie dans les 11 999 attentats de cette année-là[19].

2014[modifier | modifier le code]
Voir aussi : Terrorisme en 2014.

En 2014, la Guerre civile syrienne et la Seconde guerre civile irakienne continuent. La Guerre civile yéménite, la Deuxième guerre civile libyenne et la Guerre du Donbass voient le jour cette même année. Cela explique, sans doute, le nombre énorme d'attentats et de victimes. En effet, en 2014, il y a eu 43 512 victimes (presque le double que l'année précédente) pour 16 818 attaques terroristes. Il y a eu plus de victimes en 2014 que durant les 7 premières années des années 2000[19].

2015[modifier | modifier le code]
Voir aussi : Terrorisme en 2015.

Malgré les différents attentats de l'État islamique dans différents pays occidentaux, 2015 voit marquer la première baisse de nombre d'attentats et de victimes depuis 2010. La coalition en Syrie et en Irak arrive à réduire les forces de certains groupes islamistes engagés sur le terrain. En 2015, il y a eu 11 772 attaques terroristes qui ont provoqué 28 328 décès[20].

2016[modifier | modifier le code]
Voir aussi : Terrorisme en 2016.
2017[modifier | modifier le code]
Voir aussi : Terrorisme en 2017.
Janvier[modifier | modifier le code]
Article principal : Liste d'attentats en janvier 2017.
  • 1er janvier 2017, Turquie : 39 morts et 65 blessés dans un attentat au fusil automatique dans une boîte de nuit à Istanbul pour le jour de l'an. L'assaillant est en fuite. L'EI revendique l'attaque[21].
  • 2 janvier 2017, Irak : 32 morts et 61 blessés dans un attentat à la voiture piégée dans un marché de Bagdad. L'EI revendique l'attaque[22].
  • , Syrie : 9 morts et 25 blessés dans un attentat à la voiture piégée à Jablé[23].
  • 5 janvier 2017, Turquie : 2 morts et une dizaine de blessés dans un attentat à la voiture piégée à Izmir[24].
  • , Syrie : entre 48 et 60 morts et des dizaines de blessés dans un attentat à la voiture piégée à Azaz[25].
  • , Irak : Au moins 12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Bagdad[26].
  • 8 janvier 2017, Israël : 4 morts et 17 blessés dans un attentat au camion-bélier à Jérusalem[27].
  • , Égypte : 8 morts dont 7 policiers dans un attentat à la voiture piégée à El-Arich dans le Sinaï[28].
  • , Afghanistan : 57 morts dans trois attentats commis à Kaboul , à Kandahar et à Lashkar Gah.
  • 18 janvier 2017, Mali : l'attaque d'un camp militaire à Gao tue 54 personnes.
  • 21 janvier 2017, Pakistan : un attentat à la bombe sur un marché de Parachinar fait 27 morts et 87 blessés.
  • 29 janvier 2017, Canada : 6 morts et 19 blessés dans un attentat au AK-47 dans une mosquée dans la province de Québec[29].
Février[modifier | modifier le code]
  • 7 février 2017, Afghanistan : 19 morts et 41 blessés dans un attentat suicide visant la Court Suprême à Kaboul[30].
  • 16 février 2017, Irak : 52 morts dans un attentat à la voiture piégée dans une zone de concessions automobiles à Bagdad.
  • 16 février 2017, Pakistan : 88 morts et plus de 250 blessés après un attentat-suicide dans un sanctuaire soufi à Sehwan.
  • 17 février 2017, Turquie : 2 personnes, dont un enfant, sont tuées dans l'explosion d'un mini-bus piégé à Viranşehir.
  • 19 février 2017, Somalie : une explosion à la voiture piégée sur un marché de Mogadiscio tue 39 personnes et fait 27 blessés.
  • 25 février 2017, Syrie : 42 militaires sont tués dans une attaque contre le siège du service de sécurité de l’État, dans un quartier de Homs.
Mars[modifier | modifier le code]
  • 1er mars 2017, Afghanistan : Deux attaques, contre un poste de police et un centre de renseignements dans la capitale, menées par deux kamikazes, font au moins 16 morts et 44 blessés.
  • 8 mars 2017 Afghanistan : Un hôpital militaire de Kaboul est attaqué par 4 membres de l'État Islamique, 49 personnes sont tuées et une soixantaine sont blessées.
  • 11 mars 2017, Syrie : Double attentat à Damas fait 74 morts et une centaine de blessés.
  • 22 mars 2017, Royaume-Uni : Attentat à Londres : un policier poignardé devant le parlement, une voiture a foncé dans les jardins du Palais de Westminster ayant fait 4 morts et une vingtaine de blessés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le recensement de Robert A. Pape a été effectué à partir de la base de LexisNexis. Pour des raisons d'ordre politique, il exclut de sa définition du terrorisme les actes perpétrés par un État, considérant en effet que la prise en compte de ces derniers n'intéresse pas les policy-makers (responsables politiques) qui veulent savoir « comment combattre la menace posée par des groupes subnationaux à la sécurité de l'État (state security). » (Pape, 2003, op.cit.)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e [PDF] (en) Robert A. Pape, « The Strategic Logic of Suicide Terrorism », American Political Science Review, p. 323-361,‎ (consulté le 23 août 2016)
  2. a, b et c (en) [PDF] Scott Atran, The Moral Logic and Growth of Suicide Terrorism, originellement publié dans The Washington Quarterly, printemps 2006, 29:2 p. 127–147.
  3. Département d'État américain, 2001, cité par Robert Pape, 2003 (op.cit.).
  4. Département d'État américain, 1983-2001, cité par R. Pape, 2003, op.cit..
  5. « 24 décembre 1800 - L'attentat de la rue Saint-Nicaise », sur www.herodote.net (consulté le 15 juin 2010).
  6. « Napoléon III : biographie - La question italienne », sur vbonhushist.11vm-serv.net (consulté le 28 juin 2010).
  7. « Page du figaro du lundi 20 juin 1914 relatant le double attentat contre l'archiduc d'Autriche et sa femme en Bosnie », sur Le Figaro,,‎ .
  8. (en) Beverly Gage, The Day Wall Street Exploded : A Story of America in its First Age of Terror, New York, Oxford University Press, , p. 160-161
  9. « La Bulgarie après la libération du joug turc : 16 avril 1925 », sur jeanclaude.ruch.free.fr (consulté le 28 juin 2010).
  10. André Larané, « 9 octobre 1934 - Le roi de Yougoslavie est assassiné », sur herodote.net, herodote.net,‎ (consulté le 15 août 2016)
  11. [PDF] René Neuville (Consul général de France en Palestine), Attentat du 22 juillet contre le siège du Gouvernement et le Quartier Général britannique, Paris, Diplomatie France, , 16 p. (lire en ligne)
  12. (fr) « Écrasement d'un avion à Sault-au-Cochon », sur bilan.usherbrooke.ca (consulté le 29 juin 2010)
  13. « Chronologie des événements en Algérie (1954-1962) », sur cvce.eu, CVCE,‎ (consulté le 22 octobre 2016)
  14. Michel Bitzer, « Dallas, 22 novembre 1963 », sur republicain-lorrain.fr, Le Républicain lorrain,‎ (consulté le 1er octobre 2016)
  15. « Carrefour du 23 février 1970 : Coronado SR330 », sur rts.ch, RTS,‎ (consulté le 19 septembre 2016)
  16. « INFOGRAPHIE. Le nombre d'attentats flambe-t-il depuis 2015? », sur nouvelobs.com (consulté le 7 mai 2016)
  17. Marine Lamoureux, « En 2002, la « tuerie de Nanterre » avait marqué la campagne présidentielle », sur la-croix.com, La Croix,‎ (consulté le 23 août 2016)
  18. (fr) « Pays-Bas : attentat contre la famille royale lors de la Fête de la reine », sur www.lemonde.fr (consulté le 28 juin 2010)
  19. a, b, c et d INFOGRAPHIE. Le nombre d'attentats flambe-t-il dans le monde depuis 2015 ? Bamako, Ouagadougou, Djakarta... Pas un jour sans attentat ou presque. Pic statistique ou changement de regard de la part des médias ? Décryptage. [1], sur L'OBS. Consulté le 20 décembre 2016.
  20. http://www.lacote.ch/articles/monde/le-nombre-d-attentats-terroristes-et-de-victimes-a-baisse-en-2015-541372
  21. « Ce que l’on sait de l’attentat du Nouvel An dans un club d’Istanbul », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  22. « Bagdad : de nombreux morts dans un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  23. « Syrie : attentat dans la ville côtière de Jablé, un fief du régime », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  24. « Turquie : explosion à la voiture piégée à Izmir », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  25. « Syrie : un attentat à la voiture piégée fait 19 morts », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  26. « Attentat à la voiture piégée à Bagdad », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  27. Piotr Smolar (Jérusalem correspondant), « Quatre morts dans une attaque au camion à Jérusalem », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  28. « Egypte : huit policiers tués par un camion piégé », Le Figaro.fr,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  29. Kathleen Frenette, Taïeb Moalla, Félix Séguin, Éric Thibault, Pierre-Paul Biron, Jean-François Racine, Cédric Bélanger, Valérie Bidégaré, Pierre-Olivier Fortin, « 11 chefs d'accusation contre Alexandre Bissonnette : 6 de meurtre prémédité et de 5 de tentative de meurtre », sur Le Journal de Québec (consulté le 30 janvier 2017)
  30. http://www.lepoint.fr/monde/afghanistan-au-moins-12-morts-dans-un-attentat-suicide-a-kaboul-07-02-2017-2103019_24.php

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]