Massacre de Louxor du 17 novembre 1997

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Massacre de Louxor
Image illustrative de l'article Massacre de Louxor du 17 novembre 1997
Le temple d'Hatshepsut à Deir el-Bahari, site de l'attaque

Localisation Deir el-Bahari, près de Louxor en Égypte
Cible touristes
Coordonnées 25° 44′ 18″ nord, 32° 36′ 23″ est
Date
Type Fusillade
Armes Armes automatiques, couteaux
Morts 62
Blessés >26
Organisations Gamaa al-Islamiya
Mouvance Terrorisme islamiste

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
Massacre de Louxor du 17 novembre 1997

Le massacre de Louxor du 17 novembre 1997 est un attentat terroriste islamiste qui a eu lieu au célèbre site archéologique de Deir el-Bahari, près de Louxor en Égypte.

Six assaillants déguisés en forces de sécurité tuent 62 personnes, des touristes principalement (dont 36 Suisses, 10 Japonais, 5 ressortissants britanniques, 4 Allemands, 1 Français, et 1 Colombien) et 4 Égyptiens piégés dans le temple. En quittant les lieux, le groupe terroriste tombe sur un check-point armé qui blesse un des assaillants et fait fuir les autres. Les corps de ces derniers sont retrouvés dans une cave, après un suicide collectif[1].

L'attaque, qui est attribuée à la Gamaa al-Islamiya, visait à endommager l'économie égyptienne et provoquer une répression gouvernementale qui aurait accru le soutien pour les forces anti-gouvernementales[1].

Si l'industrie touristique égyptienne fut durement affectée, en revanche l'attentat eut pour effet de soulever l'opinion publique contre les terroristes. L'attaque contribua à diviser les militants qui annoncèrent ultérieurement un cessez-le feu[2].

l'Attaque[modifier | modifier le code]

Vers 08h45 le matin de l'attaque, six assaillants armés d'armes automatiques et de couteaux[3] et déguisés en forces de sécurité pénètrent sur le site du temple de Hatshepsut et tuent deux agents de sécurité. S'en suit pendant 45 minutes la tuerie systématique des touristes pris au piège dans le temple. En parallèle, de nombreux corps, en particulier de femmes, sont mutilés à l'aide de couteaux et de machettes. Plus tard, une note encensant l'Islam sera retrouvée sur un corps éviscéré[4].

Suite à l'attaque, les assaillants capturent un bus mais se trouvent rapidement bloqués par un checkpoint garni de policiers et de militaires égyptiens. S'en suit un échange de tir qui blesse par balle un des assaillants. Forcés d'abandonner leur véhicule, le reste du commando prend la fuite à pied. Leurs corps sans vie seront retrouvés par la suite dans une grotte. Ils semblent qu'ils se soient suicidés ensemble[5].

Victimes[modifier | modifier le code]

Au total, l'attaque fait 62 victimes[3] dont 58 touristes étrangers et 4 égyptiens. On compte notamment 36 touristes suisses, un enfant britannique de 5 ans ainsi que 4 couples japonais en lune de miel[6].

Nationalité Morts
Drapeau de la Suisse Suisse 36
Drapeau du Japon Japon 10
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 6
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 4
Drapeau de l'Égypte Égypte 4
Drapeau de la France France 1
Drapeau de la Colombie Colombie 1
Total 62

Enquête[modifier | modifier le code]

Réactions[modifier | modifier le code]

Scandale journalistique[modifier | modifier le code]

Le massacre de Louxor donna lieu à une manipulation photographique de la part du tabloïd suisse alémanique Blick montrant des flots de sang s'écoulant le long des escaliers d'accès au temple d'Hatchepsout[7]. La révélation du trucage photographique contraignit le journal à des excuses publiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Lawrence Wright, The Looming Tower : Al-Qaeda and the Road to 9/11, New York, Alfred A. Knopf, (ISBN 0-375-41486-X), p. 256-258
  2. El-Zayyat, Montasser, "The Road to al-Qaeda", 2004. tr. by Ahmed Fakry
  3. a et b www.wrmea.org/wrmea-archives/191-washington-report-archives-1994-1999/january-february-1998/2814-egyptian-government-continues-to-blame-west-for-iiis-after-luxor-massacre-.html
  4. PhilipJDayFilms, « Phil Day - Massacre in Luxor - 3 of 7 », (consulté le 15 novembre 2017)
  5. Wright, Lawrence, The Looming Tower, (2006), p. 257–58
  6. https://www.nytimes.com/1997/11/19/world/at-ancient-site-along-the-nile-modern-horror.html
  7. article du site empa.ch montrant la supercherie.