Massacre de Louxor du 17 novembre 1997

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Massacre de Louxor
Image illustrative de l'article Massacre de Louxor du 17 novembre 1997
Le temple d'Hatshepsut à Deir el-Bahari, site de l'attaque

Localisation Deir el-Bahari, près de Louxor en Égypte
Cible touristes
Coordonnées 25° 44′ 18″ nord, 32° 36′ 23″ est
Date
Type Fusillade
Armes Armes automatiques, couteaux
Morts 62
Blessés >26
Organisations Gamaa al-Islamiya
Mouvance Terrorisme islamiste

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
Massacre de Louxor du 17 novembre 1997

Le massacre de Louxor du 17 novembre 1997 est un attentat terroriste islamiste qui a eu lieu au célèbre site archéologique de Deir el-Bahari, près de Louxor en Égypte.

Six assaillants déguisés en forces de sécurité tuent 62 personnes, des touristes principalement (dont 36 Suisses, 10 Japonais, 5 ressortissants britanniques, 4 Allemands, 1 Français, et 1 Colombien) et 4 Égyptiens piégés dans le temple. En quittant les lieux, le groupe terroriste tombe sur un check-point armé qui blesse un des assaillants et fait fuir les autres. Les corps de ces derniers sont retrouvés dans une cave, après un suicide collectif[1].

L'attaque, qui est attribuée à la Gamaa al-Islamiya, visait à endommager l'économie égyptienne et provoquer une répression gouvernementale qui aurait accru le soutien pour les forces anti-gouvernementales[1].

Si l'industrie touristique égyptienne fut durement affectée, en revanche l'attentat eut pour effet de soulever l'opinion publique contre les terroristes. L'attaque contribua à diviser les militants qui annoncèrent ultérieurement un cessez-le feu[2].

Attaque[modifier | modifier le code]

Victimes[modifier | modifier le code]

Nationalité Morts
Drapeau de la Suisse Suisse 36
Drapeau du Japon Japon 10
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 6
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 4
Drapeau de l'Égypte Égypte 4
Drapeau de la France France 1
Drapeau de la Colombie Colombie 1
Total 62

Enquête[modifier | modifier le code]

Réactions[modifier | modifier le code]

Scandale journalistique[modifier | modifier le code]

Le massacre de Louxor donna lieu à une manipulation photographique de la part du tabloïd suisse alémanique Blick montrant des flots de sang s'écoulant le long des escaliers d'accès au temple d'Hatchepsout[3]. La révélation du trucage photographique contraignit le journal à des excuses publiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Lawrence Wright, The Looming Tower : Al-Qaeda and the Road to 9/11, New York, Alfred A. Knopf, (ISBN 0-375-41486-X), p. 256-258
  2. El-Zayyat, Montasser, "The Road to al-Qaeda", 2004. tr. by Ahmed Fakry
  3. article du site empa.ch montrant la supercherie.