Terrorisme en 2021

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Éphémérides
Chronologie du terrorisme
2018 2019 2020 2021  2022 2023 2024
Décennies du terrorisme :
1990 2000 2010  2020  2030 2040 2050
Chronologie dans le monde
2018 2019 2020  2021  2022 2023 2024
Décennies :
1990 2000 2010  2020  2030 2040 2050
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre

Cet article comprend une liste non exhaustive d'attentats et attaques notables ayant eu lieu dans le monde en 2021, dans l'ordre chronologique, qu'ils aient été ou non meurtriers.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

  • Niger : le 2 janvier, deux villages près de la frontière malienne sont visés par des raids de djihadistes faisant au moins cent morts et une vingtaine de blessés[1].
  • États-Unis : le 6 janvier, durant l'Assaut du Capitole des États-Unis par des partisans de Donald Trump à Washington, une bombe artisanale est posée devant le siège du Parti républicain et deux autres au sein même du Capitole des États-Unis. Elles sont toutes désamorcées par les forces de sécurité[2]. Des enquêtes ultérieures prouvent que, de plus, certains des émeutiers avaient pour projets d'enlever ou tuer des élus démocrates ou républicains non-trumpistes.
  • Cameroun :
    • le 7 janvier, sur la route Bamenda-Mbengwi, à une trentaine de kilomètres au nord de Bamenda, des bonbonnes de gaz explosent à côté du convoi du préfet du département du Momo, provoquant au moins cinq morts (dont quatre militaires et une civile) et trois blessés. Le préfet et une partie du convoi arrivent à s'enfuir alors que des hommes armés ouvrent le feu sur les véhicules encore en état de rouler. Les autorités camerounaises francophones accusent les séparatistes anglophones, ce qui en ferait le plus lourd bilan en un an pour les militaires camerounais engagés contre la rébellion ambazonienne[3].
    • le 8 janvier, une kamikaze de Boko Haram se fait exploser dans un village proche de la Frontière entre le Cameroun et le Nigeria, faisant treize morts dont huit enfants[4].
  • Afghanistan : le 17 janvier, deux femmes juges de la Cour suprême afghane sont assassinées par balle à Kaboul et leur chauffeur est blessé, l'attentat n'est pas revendiqué, les autorités accusent les Talibans en incluant ces meurtres à une série d'assassinats ciblés en cours depuis septembre 2020 dont la plupart ont été attribués aux Talibans[5].
  • Irak : le 21 janvier, durant la campagne pour les élections législatives anticipées, un double-attentat-suicide à la ceinture d'explosifs sur le marché de vêtements d'occasion de la place Tayaran de Bagdad cause 32 morts et 110 blessés, il est revendiqué par l'État islamique[6] ; il s'agit du plus lourd attentat commis en Irak depuis un autre, commis sur la même place le , également durant une campagne pour des élections législatives avec le même mode opératoire[6].
  • Ambassade d'Israël en Inde : le , une explosion a lieu devant l'ambassade d'Israël à New Delhi (déjà visée par un attentat à la bombe qui avait fait quatre blessés en 2012) et à proximité d'une cérémonie où se trouvaient plusieurs responsables gouvernementaux et militaires dont le Premier ministre de l'Inde Narendra Modi, ne causant toutefois que des dégâts matériels[7] ; selon l'enquête il s'agit d'un acte malveillant mené avec un engin de « très faible intensité »[7].
  • Syrie (zone contrôlée par la Turquie et ses alliés) :
    • le 30 janvier, à Afrine, l'explosion d'un véhicule piégé tue huit civils[8] ;
    • le 31 janvier, un attentat à la voiture piégée contre un centre culturel d'Azaz tue sept civils et en blesse environ 30[8] ;
    • le même jour, près d'Al-Bab, une voiture piégée explose sur un barrage de rebelles pro-turcs, tuant cinq d'entre eux[8].
  • Somalie : le 31 janvier, une voiture piégée explose contre l'Afrikhotel à Mogadiscio, un hôtel très fréquenté par les officiels somaliens, qui est ensuite attaqué par un commando armé, suivi d'un siège de six heures par la police[9] ; l'attaque provoque la mort d'au moins cinq civils (dont un agent de sécurité et le général à la retraite célèbre en Somalie Mohamed Nur Galal) et en blesse dix, sur les quatre membres du commando trois sont abattus par la police et un se fait exploser, les Shebabs revendiquent l'attentat[9],[10].

Février[modifier | modifier le code]

  • Mali : le 3 février à 6h du matin, des djihadistes à moto et avec un véhicule blindé attaquent un poste de Boni (entre Douentza et Hombori dans la région de Mopti), tuant 10 militaires maliens et en blessant 8 autres ; des frappes aériennes françaises de représailles tuent une vingtaine de djihadistes et détruisent le véhicule blindé et 16 des motos utilisées ; Taydat, l'organe de propagande d'Al-Qaïda, revendique l'attaque au nom du groupe qui leur est allié GSIM[11].
  • Tunisie : le 3 février, alors que l'Armée tunisienne menait une opération de ratissage antiterroriste contre la la phalange Okba Ibn Nafaa, une branche locale d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, sur le Mont Mghila, 4 militaires meurent en explosant sur une mine artisanale[12].
  • Liban : le 4 février, l'intellectuel chiite modéré Lokman Slim, régulièrement menacé car il était opposé aux partis politiques chiites parfois violents Hezbollah et Amal, est retrouvé tué par balle dans sa voiture dans la région d'Al-Adoussiyeh (Gouvernorat du Liban-Sud), la piste d'un assassinat de la part du Hezbollah en raison des positions politiques de Slim est privilégiée par son entourage[13].
  • Afghanistan :
    • le 11 février, un convoi de la Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan qui se dirigeait de Kaboul à Jalalabad est attaqué dans le village de Tang-e Habreshim (district de Surobi), 5 policiers membres du service de protection des diplomates étrangers (mais aucun membre de l'ONU) sont tués, l'État islamique revendique l'attentat, les autorités afghanes disent soupçonner également une participation du Réseau Haqqani ce que ce dernier nie[14] ;
    • le 13 février, profitant d'un immense incendie de plus de 300 camions-citernes au poste-frontière d'Islam Qala, le principal poste-frontière entre l'Iran et l'Afghanistan - incendie d'origine inconnue qui en lui-même cause au moins 50 morts et 20 blessés - les Talibans y attaquent un poste de sécurité, le bilan de l'assaut n'a pas été communiqué[15],[16] ;
  • République démocratique du Congo : dans la nuit du 15 au 16 février, au moins 10 civils sont massacrés par balles et par arme blanche à Kalembo (Territoire de Beni) ; Donat Kibuana, l'administrateur du territoire de Beni, accuse les ADF car celles-ci ont perpétré une tuerie par jour dans le territoire depuis le 5 février, causant environ 50 morts[17].
  • Nigeria : le 17 février à Kagara, 42 personnes, dont 27 élèves, sont enlevées par des hommes armés.
  • Afghanistan :
    • le 20 février, trois explosions de mines dans trois quartiers différents de Kaboul provoquent 5 morts (2 militaires, 2 policiers, 1 civile) et 2 blessés civils, l'attentat n'est pas revendiqué[18] ;
    • le 21 février, l'explosion à Kaboul d'une voiture de police avec une bombe aimantée activée à distance provoque 2 morts (1 policier et 1 enfant civil) et 5 blessés civils, l'attentat n'est pas revendiqué[19] ;
    • le 21 février également, une explosion sur un marché de la province du Helmand tue 1 civil et blesse 15 personnes (dont 2 policiers), cet attentat n'est pas revendiqué non plus[19].
  • Niger : le 22 février, jour du second tour de l'élection présidentielle nigérienne de 2020-2021, 7 membres de la Commission électorale nationale indépendante de Tillabéri meurent dans l'explosion de leur véhicule, qui avait roulé sur une mine à Waraou, un village proche de Dargol (région de Tillabéri), 3 autres personnes sont blessées, la date et le fait que l'accident ait eu lieu dans la "région des trois frontières" où les groupes djihadistes commettent de très nombreuses exactions fait penser aux autorités nigériennes à un acte terroriste, un suspect est arrêté[20].
  • République démocratique du Congo : le 22 février, dans le Parc national des Virunga, un convoi de la Mission de l'Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo est attaqué par des hommes armés, qui tuent 1 chauffeur congolais puis tentent d'enlever Luca Attanasio, l'ambassadeur d'Italie en RDC ; lui et son garde du corps italien seront mortellement blessés peu après lors d'un échange de tirs entre les assaillants - qui parviennent à s'échapper - et les rangers du parc, et décèderont dans un hôpital de Goma ; le fait que certains assaillants parlaient le kinyarwanda fait soupçonner aux autorités congolaises qu'il s'agissait d'un groupe armé rwandais sans savoir lequel[21].

Mars[modifier | modifier le code]

  • Pays-Bas : le 3 mars, une explosion qualifiée de « démentielle » ravage un centre de vaccination à Bovenkarspel. L'explosion a eu lieu au petit matin, il n'y a pas de victime[22].
  • Suède : le 3 mars, 8 personnes ont été blessés, dont 2 grièvement, dans une attaque au couteau à Vetlanda. L'assaillant a été blessé par balles aux jambes lors de son arrestation. Les autorités suspectent fortement un « crime terroriste »[23].
  • Niger : le 15 mars, des attaques djihadistes font au moins 66 morts dans la région de Tillabéri, près de la zone tri-frontalière avec le Mali et le Burkina Faso[24].
  • États-Unis : le 16 mars, 3 fusillades successives ont lieu dans la région d'Atlanta visant des salons de massage asiatiques et faisant 8 morts. Un suspect de 21 ans est arrêté, selon le FBI la motivation raciale dans ces fusillades fait peu de doute[25].
  • Niger : le 21 mars, 3 villages ont été attaqués par des groupes djihadistes dans la région de Tahoua, près du Mali. Ces raids ont causé la mort d'au moins 137 personnes[26].
  • Indonésie : le 28 mars, après la messe des rameaux, un kamikaze se fait exploser devant la cathédrale de Makassa, blessant au moins 14 personnes[27].

Avril[modifier | modifier le code]

  • Mali : le correspondant français pour Libération et Le Point Olivier Dubois disparaît le 8 avril, le GSIM diffuse une vidéo le 5 mai de lui qui révèle à la fois qu'il est vivant et qu'il s'agit d'un enlèvement que l'organisation revendique[28].
  • Pakistan : le 18 avril 2021, des militants du parti islamiste et d'extrême-droite pakistanaise Tehreek-e-Labbaik Pakistan (TLP) - dont le chef venait d'être arrêté et qui venait d'être classé par le gouvernement pakistanais comme groupe terroriste à la suite de manifestations anti-françaises qui ont provoqué la mort de 6 policiers pakistanais - prennent en otage 11 policiers pakistanais dans une mosquée privée de Lahore ; tous les policiers seront libérés vivants le 19 avril, à la suite de négociations selon le ministère de l'intérieur, ou à la suite d'une intervention de la police qui aurait provoqué 3 mort et 20 blessés par balle parmi les militants selon les chefs du TLP[29].
  • Royaume-Uni (Irlande du Nord) : alors que l'Irlande du Nord est agitée depuis des jours par des émeutes unionistes, une bombe est placée sous la voiture d'une policière dans la ville de Dungiven, mais découverte le 19 avril avant qu'elle n'explose, la piste terroriste est largement privilégiée par rapport à la piste criminelle[30].
  • Pakistan : le 21 avril, une bombe explose dans le parking d'un hôtel de luxe de Quetta (capitale du Baloutchistan) où séjournait une délégation de représentants chinois dont l'ambassadeur de Chine, faisant 4 morts et 12 blessés - dont l'ambassadeur ne fait pas partie - l'attentat n'est pas revendiqué[31], bien que les indépendantistes du Front de libération du Baloutchistan aient multiplié les attaques contre les représentants de la Chine depuis quelques années.
  • France : le 23 avril à Rambouillet un ressortissant tunisien, Jamel Gorchane, tue au couteau une fonctionnaire de police, Stéphanie Monfermé, en criant "Allah Akbar" avant d'être lui-même abattu.[32]
  • Burkina Faso : le 27 avril, 3 ressortissants européens - 2 journalistes espagnols et un humanitaire irlandais - sont enlevés et exécutés par des terroristes dans l'est du pays, à la suite d'une confrontation avec les autorités burkinabaises, AQMI est suspecté d'être l'auteur de cette prise d'otage[33].

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

  • Ouganda : le 1er juin, quatre hommes armés sur une voiture ont ouvert le feu contre un convoi transportant le ministre ougandais des transports Katumba Wamala, le blessant, la fille de Wamala et son chauffeur sont tués lors de l'attaque.
  • Burkina Faso : le 5 juin, le village de Solhan est attaqué dans la nuit par des jihadistes, le raid cause la mort d'au moins 160 villageois, un poste de l'armée est aussi attaqué[40].
  • Canada : le 6 juin, à London (Ontario), un homme fonce volontairement et de façon prémédité sur une famille avec son pick-up faisant 4 morts et 1 blessé grave puis est interpellé ; il justifie son acte par une haine des musulmans[41].
  • Afghanistan : le 15 juin, plusieurs attaques ont visées des équipes médicales chargées de la campagne de vaccination contre la poliomyélite faisant au moins 5 morts. Les Talibans sont accusés, ceux-ci étant opposés à toute campagne de vaccination[42].
  • Niger : le 24 juin, dans la région de Tillabéri, plusieurs attaques d'hommes à motos ont lieu et font 19 morts au moins parmi les civils des villages[43].

Juillet[modifier | modifier le code]

  • Haïti : le 7 juillet, le président haïtien, Jovenel Moïse, est assassiné dans sa résidence de Pétion-Ville, les membres du commando (des Haïtiens et des mercenaires colombiens) l'ayant tué sont tous arrêtés ou tués durant les jours suivants.
  • Pakistan : le 17 juillet 2021, Silsila Alikhil, la fille de l'ambassadeur d'Afghanistan au Pakistan Najibullah Alikhil, est enlevée à Islamabad, dès le lendemain l'ambassadeur et plusieurs hauts-diplomates sont rappelés à Kaboul le temps que les ravisseurs soient arrêtés[44].
  • Irak : le 18 juillet, veille de l'Aïd al-Adha, l'explosion d'un engin artisanal sur un marché de Sadr City, une banlieue chiite pauvre de Bagdad, provoque au moins 18 morts ; il s'agit du deuxième attentat dans l'agglomération de Bagdad commis en 2021[45].

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

  • Nouvelle-Zélande : le 3 septembre 2021, à Auckland, un homme attaque à l'arme blanche des personnes dans un supermarché, faisant 6 blessés. Le suspect connu des services de sécurité pour sa proximité avec l’État islamique a été abattu par les forces de l'ordre et l'acte a été qualifié d'attaque terroriste[47].

Octobre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Niger: 56 civils tués lors d’une attaque de jihadistes près de la frontière malienne », sur RFI, (consulté le ).
  2. TG, « Invasion au Capitole : l'avis de recherche du FBI pour retrouver les principaux émeutiers », sur lci.fr, (consulté le ).
  3. « Cameroun: une attaque meurtrière vise le convoi du préfet de Momo en région anglophone », sur rfi.fr, (consulté le ).
  4. AFP, « Cameroun : 13 civils tués dans un attentat de Boko Haram dans le nord », sur laprovence.com, (consulté le ).
  5. « Deux juges afghanes tuées par balle à Kaboul », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  6. a et b « L'organisation État islamique revendique le double attentat suicide de Bagdad », sur france24.com, (consulté le ).
  7. a et b AFP, « Inde : explosion devant l’ambassade israélienne à New Delhi », (consulté le ).
  8. a b et c Ph. L., « Syrie : 12 morts, dont sept civils, dans deux attentats à la voiture piégée », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  9. a et b AFP, « En Somalie, au moins cinq civils tués lors d’une attaque des chabab dans un hôtel de Mogadiscio », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  10. « Somalie : attaque mortelle d'islamistes radicaux shebab dans un hôtel de Mogadiscio », sur france24.com, (consulté le ).
  11. « Au Mali, 10 soldats tués dans l'attaque jihadiste la plus meurtrière de l'année contre l'armée », sur france24.com, (consulté le ).
  12. « Quatre soldats tunisiens tués dans l'explosion d'une mine », sur france24.com, (consulté le ).
  13. « Lokman Slim, l'intellectuel critique du Hezbollah, assassiné au Liban-Sud », sur france24.com, (consulté le ).
  14. Jacques Follorou, « Un convoi de l’ONU attaqué en Afghanistan », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  15. Siavosh Ghazi, « Gigantesque incendie au principal poste-frontière entre l'Iran et l'Afghanistan », sur rfi.fr, (consulté le ).
  16. « Afghanistan : au moins 100 camions-citernes détruits dans un incendie à la frontière iranienne », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  17. « RD Congo : au moins dix civils tués dans un massacre au Nord-Kivu », sur france24.com, (consulté le ).
  18. « Afghanistan: 5 morts et 2 blessés dans trois attaques à Kaboul », sur rfi.fr, (consulté le ).
  19. a et b (es) « Atentados en Afganistán dejan tres muertos y 20 heridos », sur jornada.com.mx, (consulté le ).
  20. « Niger : sept membres locaux de la Céni tués dans l’explosion de leur véhicule », sur france24.com, (consulté le ).
  21. « RD Congo : l'ambassadeur d'Italie à Kinshasa tué dans une attaque par balles », sur france24.com, (consulté le ).
  22. Le Point magazine, « Pays-Bas : explosion « démentielle » près d’un centre de dépistage du Covid-19 », sur Le Point, (consulté le )
  23. « Suède: 8 personnes blessées à l'arme blanche dans une "attaque terroriste" présumée selon la police », sur BFMTV (consulté le )
  24. « Niger : plusieurs dizaines de morts dans des attaques près du Mali », sur France 24, (consulté le )
  25. « Etats-Unis : ce que l'on sait des fusillades qui ont fait huit morts dans des salons de massages asiatiques autour d'Atlanta », sur Franceinfo, (consulté le )
  26. « Niger : les attaques de dimanche ont fait au moins 137 morts, selon le gouvernement », sur France 24, (consulté le )
  27. « En Indonésie, un attentat suicide vise une cathédrale après la messe des Rameaux », sur France 24, (consulté le )
  28. Elise Vincent, Morgane Le Cam, « Comment le journaliste Olivier Dubois a été enlevé au Mali », sur 5 mai 2021, .
  29. « Au Pakistan, plusieurs policiers pris en otage par des membres du parti TLP, puis libérés », sur france24.com, (consulté le ).
  30. « Irlande du Nord : Une bombe découverte sous la voiture d’une policière », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  31. « Pakistan : une bombe explose dans le parking d'un hôtel de luxe, au moins quatre morts et des dizaines de blessés », sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
  32. « Rambouillet : la terreur islamiste frappe encore la police », (consulté le ).
  33. « Burkina Faso : dans quelles conditions les 3 ressortissants européens ont-ils été tués ? », sur France 24, (consulté le ).
  34. « Burkina Faso : une attaque jihadiste fait "plusieurs dizaines de morts" », sur France 24, (consulté le ).
  35. « Maldives: l’ex-président Mohamed Nasheed, victime d'un attentat, dans un «état critique» », sur rfi.fr, (consulté le ).
  36. « Afghanistan : au moins 50 morts dans des explosions devant une école à Kaboul », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  37. « Afghanistan : plusieurs morts après l'explosion d'une bombe au passage d'un bus », sur France 24, (consulté le ).
  38. « Afghanistan : explosion mortelle dans une mosquée, le cessez-le feu vole en éclats », sur France 24, (consulté le ).
  39. « Pérou : 18 villageois tués dans une région de production de coca », sur France 24, (consulté le ).
  40. « Burkina Faso : une attaque, la plus meurtrière depuis 2015, fait une centaine de morts », sur France 24, (consulté le )
  41. « Canada : quatre membres d'une famille musulmane tués dans une attaque "préméditée" », sur France 24, (consulté le )
  42. Maxime Biosse Duplan, « Des attaques contre des équipes de vaccination anti-polio en Afghanistan font plusieurs morts », sur euronews, (consulté le ).
  43. « Des attaques à moto font 19 morts dans l'ouest du Niger », sur France 24, (consulté le )
  44. « Kaboul rappelle son ambassadeur à Islamabad tant que pèsent «des menaces» sur sa «sécurité» », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  45. « Irak : un attentat fait au moins 18 morts sur un marché de Bagdad », sur france24.com, (consulté le ).
  46. « En direct : le groupe État islamique revendique l'attaque près de l'aéroport de Kaboul », sur France 24, (consulté le )
  47. « Attaque "terroriste" dans un supermarché en Nouvelle-Zélande, l'assaillant tué, six blessés », sur France 24, (consulté le ).
  48. (en) « Deadly explosion targets memorial service near Kabul mosque », Al Jazeera, (consulté le )
  49. (tr) « Kabil'deki cami bombalamasını DAİŞ üstlendi », Doğruhaber, (consulté le )
  50. « Afghanistan : le groupe État islamique revendique l'attentat meurtrier de Kunduz », sur France 24, (consulté le )
  51. « Afghanistan : au moins 55 morts après un attentat-suicide dans une mosquée de Kunduz », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  52. « En Afghanistan, un attentat-suicide fait au moins quarante et un morts dans une mosquée chiite à Kandahar », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  53. « Le député britannique David Amess poignardé à mort, la police évoque un acte terroriste », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  54. « Assassinat du député britannique David Amess : le passé du suspect décortiqué », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )