Bolhrad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bolhrad
Болхрад
Blason de Bolhrad
Héraldique
Drapeau de Bolhrad
Drapeau
La mairie de Bolhrad
La mairie de Bolhrad
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Odesa Oblast.svg Oblast d'Odessa
Raïon Raion de Bolhrad
Maire Serhiï Korolov
Code postal 68700 — 68706
Indicatif tél. +380 4846
Démographie
Population 15 423 hab. (2016)
Densité 163 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ nord, 28° 37′ est
Altitude 66 m
Superficie 9 447 ha = 94,47 km2
Divers
Fondation XVe siècle
Première mention 1538
Statut Ville depuis 1821
Ancien(s) nom(s) Palada (Паллада)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast d'Odessa

Voir sur la carte administrative de l'Oblast d'Odessa
City locator 14.svg
Bolhrad

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Bolhrad

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Bolhrad
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Bolhrad (en ukrainien : Болград) ou Bolgrad (en russe : Болград) est une ville de l'oblast d'Odessa, en Ukraine, et le centre administratif du raion de Bolhrad. Sa population s'élevait à 15 423 habitants en 2016.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bolhrad se trouve dans le Boudjak, dans la région historique de Bessarabie. Elle est située à 185 km au sud-ouest d'Odessa et à 7 km de la frontière moldave, sur la route M15 ou E87 qui relie Odessa aux ports ukrainien de Reni et roumain de Galaţi.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bolhrad est la capitale des Bulgares d'Ukraine et c'est dans ces parages, sur les rives du bras de Chilia dans le delta du Danube, qu'au VIIe siècle eut lieu la bataille d'Ongal, victoire bulgare décisive sur les byzantins, qui ouvrit aux Bulgares les portes des Balkans[1].

Au Moyen Âge, il y avait ici une ville moldave nommée Palada. Détruite au XVIe siècle lors des guerres entre Moldaves d'une part, Turcs et Tatars d'autre part, Palada laisse place en 1538 à un proche village tatar nommé Tobak (actuelle Tabaki-Zaliznitchne). Toutefois Palada figure encore sur la carte Descriptio Moldaviae du voïvode Dimitrie Cantemir, ainsi que sur des cartes russes du géographe impérial A. Zachtchouk (Паллада, Pallada)[2], et plusieurs navires de guerre de l'Empire russe ont porté ce nom, en raison de la victoire ici du général russe Alexandre Souvorov le 24 juin 1770 contre les turcs, pendant la Guerre russo-turque de 1768-1774. En 1812, l'Empire russe annexe la région et un échange de populations a lieu : les musulmans turco-tatars doivent quitter le Boudjak pour s'installer en Dobrogée et en Bulgarie, d'où des chrétiens orthodoxes, Gagaouzes (de langue turque) et surtout Bulgares (de langue slave) viennent repeupler le Boudjak. En 1821, les Bulgares fondent, un peu au sud du village abandonné de Tobak, l'actuelle Bolhrad, qui devient leur capitale économique et culturelle.

Bolhrad fut russe jusqu'en 1856, moldave de 1856 à 1859, roumaine de 1859 à 1878, russe de 1878 à 1917, moldave de 1917 à 1918, roumaine de 1918 à 1940 et de 1941 à 1944, soviétique de 1940 à 1941 et de 1944 à 1991. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville est occupée le par les forces soviétiques dans le cadre du pacte Hitler-Staline, puis par les forces roumaines, alliées de l'Allemagne nazie le . Alors que la Roumanie rejoint les Alliés le [3], l'Armée rouge revint à Bolhrad, qui fut alors rattachée à la république socialiste soviétique d'Ukraine. Depuis 1991, elle fait partie de l'Ukraine indépendante.

Contrairement à d'autres villes du Boudjak, Bolhrad n'a pas subi, en dépit de toutes ces vicissitudes, de remplacement quasi-total de sa population. Seuls ont été déportés les Moldaves de la ville (par le NKVD, en 1940-1941 et 1944-1947, vers le Kazakhstan) et les Juifs (par l'armée roumaine, en 1941-43, vers la Transnistrie, mais la majorité des Bulgares a été épargnée, et aujourd'hui ils sont toujours majoritaires dans la population de la ville et du raion. Bolgrad a été le théâtre, depuis 1991, d'une dynamique renaissance culturelle des Bulgares d'Ukraine, qui sont majoritaires dans une douzaine d'autres localités du Boudjak[4].

Personnalité[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[5] :

Évolution démographique
1959* 1970* 1979* 1989* 2001* 2010
14 053 17 345 17 152 18 093 17 353 15 470
2011 2012 2013 2014 2015 2016
15 479 15 629 15 631 15 584 15 499 15 423

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georg Ostrogorsky, Histoire de l'État byzantin, éditions Payot, 1996.
  2. (А. Защук: Материалы для географии и статистики России, собранные офицерами Генерального штаба. Бессарабская область, часть 2, Тип. Э. Веймара (« Matériaux pour la géographie et la statistique de l'Empire », ed. E. Weimar), St-Petersbourg 1862, [1].
  3. [2]
  4. Bulgares d'Ukraine: [3]
  5. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(uk) « Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2010, 2011 et 2012 », sur database.ukrcensus.gov.ua« Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2011, 2012 et 2013 », sur database.ukrcensus.gov.ua

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :