Scott Atran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Scott Atran (né le à New York aux États-Unis) est un anthropologue franco-américain et directeur de recherche en anthropologie au Centre National de la Recherche Scientifique à Paris, co-fondateur du Centre for the Resolution of Intractable Conflict à l'université d'Oxford , professeur adjoint à l'université du Michigan, et directeur de recherche de Artis International.

Éducation[modifier | modifier le code]

Scott Atran obtient son PhD en anthropologie de l'Université Columbia. Encore étudiant il devient l’assistant de Margaret Mead au muséum américain d'histoire naturelle.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1974, Scott Atran est à l'origine d'un débat tenu à l'Abbaye de Royaumont sur la nature des universaux dans la pensée humaine et la société[1]. Ce débat auquel participent Noam Chomsky, Jean Piaget, Gregory Bateson, Claude Lévi-Strauss[2], François Jacob, Jacques Monod est considéré par Howard Gardner entre autres comme une étape importante du développement des sciences cognitives[3].

Scott Atran a mené des expériences sur les façons dont les scientifiques et les personnes ordinaires catégorisent et raisonnent à propose de la nature[4],[5],[6] sur la psychologie cognitive et la psychologie évolutionniste de la religion[7],[8],[9],[10].

Ses travaux ont été largement publiés internationalement dans la presse populaire et dans des revues scientifiques dans diverses disciplines. Il a informé les membres du Congrès des États-Unis et le personnel du Conseil national de sécurité des États-Unis à la Maison Blanche sur L'acteur dévoué comparé à l'acteur rationnel dans la gestion des conflits du monde[11] sur l'anatomie comparée et l'évolution du réseaux global terroriste[12] et sur les passerelles avec l'extrémisme violent[13].

Il critique dès ses débuts l'intervention américaine en Irak[14] et le renforcement des forces militaires en Afghanistan[15].

Atran a également été un fervent adversaire des politiques visant à éliminer le financement public des sciences sociales, en faisant valoir qu'il est essentiel à l'intérêt national, dans les domaines de l'innovation, de la sécurité informatique, de la technologie, de la médecine et de la défense [16].

Recherche sur la négociation lors des conflits[modifier | modifier le code]

Scott Atran a publié des résultats de recherches sur les limites du choix rationnel dans les conflits politiques et culturels[17],[18],[19],[20],[21].En avril 2015, il est devenu le premier anthropologue à prendre la parole lors d'une réunion ministérielle du Conseil de sécurité des Nations unies, se penchant sur ce qui motive les "acteurs dévoués" (plutôt que des acteurs strictement rationnels) dans le contexte de "Jeunesse, Paix, et sécurité."[22]

Recherche sur le terrorisme[modifier | modifier le code]

Il étudie et écrit sur le terrorisme[23], la violence[24] et la religion[25]. Il a réalisé des études de terrain avec des terroristes et des fondamentalistes islamistes[26],[27] et des personnalités politiques[28].

En ce qui concerne l'analyse par Scott Atran de l'État islamique comme un mouvement révolutionnaire d'échelle mondiale[29],[30] le New York Times écrit:

« "Cet essai remarquable, persuasif et effrayant d'un anthropologue parisien combine ses recherches parmi les jeunes mécontents avec des rapprochements disparates avec Hitler, Burke, Darwin et Hobbes, ainsi que l'observation attentive de l'évolution de l’État islamique en un «archipel Djihadiste mondial». Il fait valoir que nous rejetons ISIS à nos risques et périls, et qu'en fait, nous faisons beaucoup pour promouvoir sa croissance. Certaines de ses conclusions historiques seront controversées, mais c'est la côté le plus profond et le plus utile de l'intellectualisme français. Voici une anecdote révélatrice : lorsque Charlie Chaplin et le cinéaste français René Clair ont regardé Le Triomphe de la volonté ( 1935 ) de Leni Riefenstahl, Charlie Chaplin rit, mais Clair est frappé de terreur, craignant que, si elle était montrée à un large public alors tout pourrait être perdu dans l'Ouest"[31]. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

  • Fondements de l'histoire naturelle, Bruxelles, éditions Complexe, , 244 p. (ISBN 2-87027-180-8)[32]
  • (en) Cognitive Foundations of Natural History: Towards an Anthropology of Science, Cambridge University Press, (ISBN 978-0-521-43871-1)[33]
  • (en) In Gods We Trust: The Evolutionary Landscape of Religion, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-803405-6)[34]
  • (en) Talking to the Enemy: Violent Extremism, Sacred Values, and What it Means to Be Human, Penguin, (ISBN 0241951763)[35]
  • Au nom du Seigneur: La religion au crible de l'évolution, Odile Jacob, coll. « sciences humaines », , 423 p. (ISBN 978-2738120502)[36]
  • L'Etat islamique est une révolution, Liens qui libèrent, , 96 p. (ISBN 979-1020903983)[37]

Éditeur ou co-auteur[modifier | modifier le code]

  • Histoire du concept d’espèce dans les sciences de la vie, ed. (1987)
  • (en) Douglas Medin, Scott Atran, Folkbiology, The MIT Press, , 514 p. (ISBN 9780262631921)
  • (en) Scott Atran, Ximena Lois, Edilberto Ucan, Plants of the Peten Itza Maya, Université du Michigan, (ISBN 978-0915703562)
  • (en) Scott Atran, Douglas Medin, The Native Mind and the Cultural Construction of Nature, Bradford, , 344 p. (ISBN 978-0262514088)
  • (en) Scott Atran, Oscar Vilarroya, Arcadi Navarro, Kevin Ochsner, Adolf Tobena, Values, Empathy, and Fairness Across Social Barriers, Annals of the New York Academy of Sciences, Wiley-Blackwell, , 352 p. (ISBN 978-1-57331-760-3)

Contributions[modifier | modifier le code]

  • « Devoted actors in an age of rage: social sciences on the ISIS Front Line and elsewhere » in (en) Richard A. Burridge, Jonathan Sacks, Confronting Religious Violence : A counternarrative, Baylor University Press, (ISBN 9781481308953), p. 103 – 130
  • « Valeurs sacrées » in Gloria Origgi (dir.), Passions sociales, Paris, PUF, 2019.

Articles[modifier | modifier le code]

Autres auteurs[modifier | modifier le code]

  • (en) M. Stausberg (ed.), Contemporary Theories of Religion: A Critical Companion, Routledge,
  • (en) Scott Atran, Ara Norenzayan, Religion's Evolutionary Landscape: Counterintuition, commitment, compassion, communion, vol. 27, BEHAVIORAL AND BRAIN SCIENCES, (lire en ligne), p. 713 – 770
  • (en) Howard Gardner, Art, Mind, and Brain: A Cognitive Approach to Creativity, New York, Basic Books, , 400 p. (ISBN 978-0-465-00444-7 et 978-0465004454)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lawrence Kritzman, The Columbia History of Twentieth-Century French Thought, New York, Columbia University Press, (ISBN 978-0-231-10791-4), p. 179-180
  2. (en) Emily Kwong, « Columbia antro dept. remembers Claude Lévi-Strauss », Columbia Spectator, (consulté le 5 juillet 2013)
  3. Harold Gardner, Encounter at Royaumont in (Gardner 1982, p. 16-26)
  4. (en) Etienne Benson, « Thinking Green », American Psychological Association, (consulté le 31 mars 2016)
  5. (en) Scott Atran, « Folkbiology and the anthropology of science: Cognitive universals and cultural particulars », Behavioral and Brain Sciences, vol. 21,‎ , p. 547–609 (DOI 10.1017/s0140525x98001277, lire en ligne)
  6. (en) Scott Atran, Douglas Medin, Norbert Ross, Elizabeth Lynch, John Coley, Edilberto Ucan Ek’‖, Valentina Vapnarsky, « Folkecology and commons management in the Maya Lowlands », Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, vol. 96, no 13,‎ , p. 7598–7603 (DOI 10.1073/pnas.96.13.7598, lire en ligne)
  7. (en) Joseph Bulbulia, « Religion as Evolutionary Cascade: On Scott Atran » in (Stausberg 2009)
  8. (en) Scott Atran, Ari Norenzayan, « Religion's Evolutionary Landscape: Counterintuition, commitment, compassion, communion" », Behavioral and brain sciences, , p. 713-770
  9. (en) « The Evolution of Religion », Mitpressjournals.org (consulté le 31 mars 2016)
  10. « Religious and Sacred Imperatives in Human Conflict », Sciencemag.org (consulté le 31 mars 2016)
  11. (en) « Devoted Actor Versus Rational Actor for Understanding World Conflict », Cstsp.aaas.org, (consulté le 9 décembre 2011)
  12. (en) « Terrorism and Radicalization: What Not to DO, What to DO », Edge.org (consulté le 9 décembre 2011)
  13. « Microsoft Word – Atran Statement 3-10-10 ETC Hearing » (consulté le 31 mars 2016)
  14. Scott Atran, « US off Target in Terror War », Detroit Free Press,
  15. (en) Scott Atran, « To Beat Al Qaeda, Look to the East », The New York Times, Pakistan;Indonesia;Afghanistan,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2011)
  16. (en) « Social Warfare », Foreign Policy, (consulté le 18 mars 2013)
  17. (en) Scott Atran, « Genesis of Suicide Terrorism », Sciencemag.org (consulté le 9 décembre 2011)
  18. (en) « Sacred Bariers to Conflict Resolution » (consulté le 9 décembre 2011)
  19. (en) « Biology of Cultural Conflict », royalsocietypublishing.org (consulté le 28 mai 2012)
  20. (en) John Bohannon, « Survey Says: War is the Irrational Choice », Sciencemag.org, (consulté le 18 mars 2013)
  21. (en) Sara Reardon, « Psychologists Seek Roots of Terror: Studies Raise Prospects of Intervention in the Radicalization Process », nature.com, (consulté le 17 avril 2015)
  22. (en) Greg Downey, « Scott Atran on Youth, Violent Extremism and Promoting Peace », (consulté le 21 mai 2018)
  23. (en) Bond Michael, « How to catch the ‘jihadi bug’ », New Scientist, (consulté le 18 mars 2013)
  24. (en) Begley Sharon, « Science Journal: Key to peace in Mideast may be ‘sacred beliefs’ », The Wall Street Journal, (consulté le 18 mars 2013)
  25. (en) Robin Marantz Henig, « Darwin’s God », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2013)
  26. (en) « U.S. Government Efforts to Counter Violent Extremism, Committee on Armed Services United States Senate, Government Printing Office » (consulté le 17 décembre 2015)
  27. Marie-Laure Théodule, « Scott Atran : « Les terroristes kamikazes, des gens plutôt équilibrés...» », La Recherche, no 364,‎ , p. 23 (lire en ligne, consulté le 2 avril 2016)
  28. (en) John Bohannon, « Should Social Scientists Help the U.S. Fight Terror? », Sciencemag.org, (consulté le 30 mars 2016)
  29. (en) Scott Atran, « ISIS is a Revolution », AEON,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2016)
  30. Scott Atran, « L'Etat islamique est une révolution, par Scott Atran », L'OBS,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2016)
  31. (en) Ron Nordland, « The Allure of ISIS », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2016)
  32. (en) Joseph Caron, Book Reviews Philosophy and Sociology of Science - Fondements de l'histoire naturelle: Pour une anthropologie de la science. Scott Atran, (lire en ligne)
  33. (en) David Hull, « A Review of Scott Atran, Cognitive Foundations of Natural History. Toward an Anthropology of Science, Cambridge University Press, Cambridge, London and New York, 1990, 360 pp., $49.50. », Biology and Philosophy (consulté le 1er février 2014)
  34. (en) David Livingstone Smith, Book Reviews In Gods We Trust: The Evolutionary Landscape of Religion by Scott Atran - Oxford University Press, 2002, (lire en ligne)
  35. (en) Jason Burke, Talking to the Enemy by Scott Atran – Review. Rather than being brainwashed by militant recruiters, terrorists tend to be ordinary people driven by their peer group, argues anthropologist Scott Atran, The Guardian, (lire en ligne)
  36. Valéry Rasplus, Religion et anthropologie cognitive. Une réflexion fondamentale sur la naissance et les origines de nos croyances religieuses, (lire en ligne)
  37. L'Etat islamique est une révolution, L'Obs, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]