La Chapelle-aux-Filtzméens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Chapelle-aux-Filtzméens
La Chapelle-aux-Filtzméens
L'église Saint-Joseph.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Saint-Malo
Canton Combourg
Intercommunalité Communauté de communes Bretagne Romantique
Maire
Mandat
Stéphane Lavrilloux
2019-2020
Code postal 35190
Code commune 35056
Démographie
Gentilé Capelle-Filismontin
Population
municipale
822 hab. (2016 en augmentation de 2,49 % par rapport à 2011en augmentation de 2,49 % par rapport à 2011)
Densité 129 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 23′ 01″ nord, 1° 49′ 32″ ouest
Altitude Min. 21 m
Max. 85 m
Superficie 6,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
La Chapelle-aux-Filtzméens

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
La Chapelle-aux-Filtzméens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-aux-Filtzméens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-aux-Filtzméens
Liens
Site web www.la-chapelle-aux-filtzmeens.fr

La Chapelle-aux-Filtzméens est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, siège de la communauté de communes du Pays de la Bretagne romantique. Elle est peuplée de 822 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La Chapelle-aux-Filtzméens est située dans le département d'Ille-et-Vilaine de la région Bretagne, cette localité se trouve à environ sept kilomètres au nord de Tinténiac et sept kilomètres de la ville de Combourg. La Chapelle-aux-Filtzméens fait partie du canton de Combourg.

La Chapelle-aux-Filtzméens est traversée par le canal d'Ille-et-Rance ainsi que par le Linon.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom français de la commune (et seule forme officielle) est La Chapelle-aux-Filtzméens depuis le  ; avant cette date elle était La Chapelle-aux-Filzméens, sans -t-. Le nom de la commune en gallo est La Chapèll-ez-Fius-Men ou La Chapèl é Fismin selon l'orthographe utilisée, prononcé [laʃapɛlefismɛ̃][1]. Le nom en breton est Chapel-Hilveven[2].

Le nom de la localité est attesté sous les formes Capella filii Meni au XIVe siècle, Capella de Filmen en 1516[réf. à confirmer][3]. Elle fait référence à une chapelle primitive, fondée par des disciples de Saint-Méen, (les Fils de Méen), ou à des moines s’en réclamant[4]. L'ajout du -t- en 1985 n'est pas étymologique, puisque l'adjonction -aux-Fil(t)zméens renvoie à un fils de saint Méen.[réf. nécessaire]

Le gentilé est Capelle-Filismontin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'au XVIIe siècle, La Chapelle-aux-Filzméens était une trève de Meillac qui faisait partie du doyenné de Dol relevant de l'évêché de Dol et était sous le vocable de saint Joseph.

Le bourg pourrait avoir vu le jour grâce à la création d'un prieuré par des moines itinérants venus de Saint-Méen. Ce prieuré appartient ensuite aux chanoines réguliers de Mont-fort.

En 1632, la localité est érigée en paroisse. Sous la Révolution, en 1790, elle est érigée en commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La Chapelle-aux-Filtzméens appartient à l'arrondissement de Saint-Malo et au canton de Combourg depuis le redécoupage cantonal de 2014. Avant cette date, elle faisait partie du canton de Tinténiac.

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la troisième circonscription d'Ille-et-Vilaine, représentée depuis 2012 par François André (app. LREM, maj.prés.).

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Depuis le , La Chapelle-aux-Filtzméens appartient à la communauté de communes Bretagne Romantique et en est le siège.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 500 et 1 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 15[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1993
(démission)
Émile Aubry    
septembre 1993 15 mars 2008 Alain Briot[6] PS Retraité
15 mars 2008 avril 2019[7]
(démission)
Erwan Hercouët[8] SE Agent SNCF
31 mai 2019[9] en cours Stéphane Lavrilloux SE Représentant de commerce
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[11].

En 2016, la commune comptait 822 habitants[Note 2], en augmentation de 2,49 % par rapport à 2011 (Ille-et-Vilaine : +5,55 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
450512486513525567585566587
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
580580584600595609612602567
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
520522487455433403380413408
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
365358302297314382567802822
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016, légale en 2019.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chubri, « ChubEndret — Dictionnaire de noms de lieux » (consulté le 1er avril 2019).
  2. (br + fr) Office public de la langue bretonne, « Roll kumunioù Breizh-Liste des communes de Bretagne », (consulté le 1er avril 2019).
  3. « Etymologie et Histoire de La Chapelle-aux-Filtzméens », infobretagne (consulté le 23 décembre 2016)
  4. Dans le pouillé de Rennes.
  5. Art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. « 352 communes, 352 maires », Ouest-France,‎
    « Alain Briot, 58 ans, retraité, maire sortant a été réinstallé dans le fauteuil qu'il occupe depuis septembre 1993. Il avait été élu il y a presque deux ans, après la démission d'Émile Aubry. »
  7. « Fausse alerte à la bombe à Rennes : le maire de la Chapelle-aux-Filtzméens démissionne », sur France 3 Bretagne,
  8. « Les maires élu du 1er tour », Dimanche Ouest-France, no 534,‎ , p. 10-11 (ISSN 1285-7688)
  9. « La Chapelle-aux-Filtzméens. Stéphane Lavrilloux élu maire par le conseil municipal », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. « Château du Logis », notice no PA00090522, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. « Église paroissiale Saint-Joseph (La Chapelle-aux-Filtzméens) », sur L'inventaire du patrimoine culturel en Bretagne (consulté le 25 mars 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]