Bonnemain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonnemain (homonymie).
Bonnemain
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Saint-Malo
Canton Combourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de la Bretagne romantique
Maire
Mandat
Marcel Piot
2014-2020
Code postal 35270
Code commune 35029
Démographie
Gentilé Bonnemainésien
Population
municipale
1 446 hab. (2013)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 01″ N 1° 45′ 57″ O / 48.466944, -1.76583348° 28′ 01″ Nord 1° 45′ 57″ Ouest / 48.466944, -1.765833
Altitude Min. 43 m – Max. 108 m
Superficie 23,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Bonnemain

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Bonnemain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bonnemain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bonnemain
Liens
Site web www.bonnemain.fr

Bonnemain est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en Région Bretagne et peuplée de 1 446 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le massif de Bonnemain[1], massif granitique qui s'étend sous le territoire de la commune et barre le département d'est en ouest, est encore exploité dans la commune voisine de Lanhélin.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est Bonnemainésien.

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse de Bonnemain faisait partie du doyenné de Dol relevant de l'évêché de Dol et était sous les vocables de saint Martin et saint Samson.

L'abbaye Notre-Dame du Tronchet avait le droit de dîmes dans la paroisse[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1977 Poidevin Jacques   Agriculteur
1977 mars 2001[3] Guy Aubry    
mars 2001 mars 2008 Pierre Plusquellec   Retraité
mars 2008[4] mars 2014 Loïc Lebret   Conseiller en assurances
mars 2014[5] en cours
(au 30 septembre 2015)
Marcel Piot   Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 1 446 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Bonnemain[6]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 583 1 308 1 485 1 533 1 663 1 793 1 772 1 710 1 708
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 728 1 832 1 902 1 889 1 931 1 989 2 038 1 950 1 938
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 877 1 812 1 719 1 432 1 429 1 431 1 370 1 293 1 381
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
1 286 1 251 1 094 1 149 1 177 1 138 1 181 1 270 1 377
2013 - - - - - - - -
1 446 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

}

Économie[modifier | modifier le code]

  • Le siège social de l'association Les Castels, chaîne de camping française 4 et 5 étoiles, se situe au lieu-dit des Diablaires[9].
  • Delta Dore, société mondiale dans la gestion de l'énergie et contrôle du bâtiment, a implanté son siège social au lieu-dit du Vieux Chène[10].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint-Martin-et-Saint-Samson, XIXe siècle-XXe siècle sur les plans d'Alfred-Louis Frangeul.
  • Ancien presbytère, 1723.
  • Porche du cimetière du XIVe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Fred Orain, né à Bonnemain (1909-1999), producteur de cinéma.
  • Jacques Poidevin, maire de la commune de 1945 à 1978 et résistant pendant la Seconde Guerre mondiale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013, légale en 2016.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Garreau, Remarque sur la géographie des granites de la péninsule bretonne., in Noirois, n°113,‎ , p. 64 « Version téléchargeable »
  2. Déclarations de 1685 & 1790
  3. « Élections municipales 2001 », sur municipales2001.ouestfrance.fr, Ouest-France (consulté le 23 octobre 2015)
  4. « Ils ont été élus maires hier soir », Ouest-France (éd. Rennes), no 19320,‎ 22-23 mars 2008, p. 7 (ISSN 0999-2138)
  5. « Marcel Piot succède à Loïc Lebret à la tête de la mairie », Ouest-France, 2 avril 2014.
  6. Date du prochain recensement à Bonnemain, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  9. Siège social de l'association Les Castels
  10. Siège social de la société Delta Dore
  11. a et b Louis Diard, La flore d'Ille-et-Vilaine, Atlas floristique de Bretagne, Rennes, Siloë, 2005, p. 64.

Liens externes[modifier | modifier le code]