Saint-Domineuc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Domineuc
Saint-Domineuc
L'église Saint-Domineuc.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Saint-Malo
Canton Combourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de la Bretagne romantique
Maire
Mandat
Benoît Sohier
2014-2020
Code postal 35190
Code commune 35265
Démographie
Gentilé Docmaëlien
Population
municipale
2 499 hab. (2015 en augmentation de 11,46 % par rapport à 2010)
Densité 159 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 27″ nord, 1° 52′ 34″ ouest
Altitude Min. 17 m
Max. 90 m
Superficie 15,70 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Saint-Domineuc

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Saint-Domineuc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Domineuc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Domineuc
Liens
Site web www.saintdomineuc.fr

Saint-Domineuc est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 2 499 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint Domineuc est une commune située à 34,4 km de Rennes, à 36,5 km de Saint-Malo et à 10,9 km de Combourg.

Communes limitrophes de Saint-Domineuc
Pleugueneuc
Trévérien Saint-Domineuc La Chapelle-aux-Filtzméens
Saint-Thual Tinténiac Québriac

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est de langue bretonne. Les formes anciennes attestées de Saint-Domineuc sont Lann de Domnech au VIIIe siècle et Sans Domenoch au XIe siècle[1]. La commune de Saint-Domineuc ayant progressivement abandonné la langue bretonne au Haut Moyen Âge, elle était située à la limite de la zone bilingue[1], le préfixe Lann- bien connu en Bretagne que l'on trouve au VIIe siècle a été abandonné au profit de Saint. La forme bretonne actuelle est Landoveneg. 9,5% des toponymes de la commune sont de langue bretonne.

Le gentilé est Docmaëlien[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Dès l'Antiquité, le site de Saint-Domineuc est occupé : les médailles gauloises enfermées dans un vase de terre noire, ainsi que les haches celtiques en pierre et en bronze retrouvées, en témoignent. Un passage à gué primitif est découvert lors du tracé de la voie express Rennes-Saint-Malo.

Dans la première moitié du VIe siècle, un petit monastère est créé par un moine breton, Dom(e)nec arrivé de Grande-Bretagne. Cet édifice religieux est à l'origine de la commune moderne.

Au XIe siècle, Terra Sancti Domell dépend de l'abbaye Saint-Georges de Rennes. Elle est alors probablement placée sous l'autorité de la paroisse de Tinténiac, à laquelle elle échappe au début du XIIIe siècle, lorsqu'elle est érigée en paroisse indépendante.

En 1665, les religieuses de l'abbaye Saint-Georges jouissent toujours du grand bailliage de Saint-Domineuc et, en 1790, les mêmes religieuses afferment leurs dîmes en la commune pour un peu plus de 2 000 livres.

En 1858, la congrégation de l'Immaculée-Conception de Saint-Méen-le-Grand fonde une école communale de filles avec trois religieuses, dont les salles de classe sont ultérieurement transformées en écurie[3].

Le village a été desservi de 1901 à 1950 par la ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique Rennes-Croix-Mission -La Mézière - Saint-Malo des Tramways d'Ille-et-Vilaine.
On en voit ici la gare, au début du XXe siècle.

Les habitants, qui vivent principalement de l'agriculture, profitent néanmoins d'une situation propice au négoce, sur l'axe routier Rennes-Saint-Malo et sur le canal d'Ille-et-Rance.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
? ? Joseph Robert RG Négociant
1977 1989 Roger Nogues Rad. puis DVD Professeur
1989 1995 Thérèse Nogues DVD  
1995 mars 2001[4] Pierre Saget    
mars 2001[5] mars 2014[6] Michel Fraboulet UMP Médecin généraliste
mars 2014[7],[8] en cours
(au 14 décembre 2014)
Benoît Sohier PS[8] Professeur d'histoire-géographie

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10].

En 2015, la commune comptait 2 499 habitants[Note 2], en augmentation de 11,46 % par rapport à 2010 (Ille-et-Vilaine : +5,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5001 3371 3691 4561 5021 4421 4551 4791 505
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5881 6871 6601 5471 5791 6021 6201 6211 608
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5901 5651 5471 2861 2621 2341 1061 0851 085
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 0471 0131 1271 3331 3391 4371 9622 0372 112
2013 2015 - - - - - - -
2 4722 499-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015, légale en 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Les Noms bretons de Haute-Bretagne par Jean-Yves Moing.
  2. « Associations sportives », sur saintdomineuc.fr, la mairie de Saint-Domineuc (consulté le 27 août 2016)
  3. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine, Éditions Le Flohic, Paris, 2000.
  4. « Élections municipales 2001 », sur municipales2001.ouestfrance.fr, Ouest-France (consulté le 27 août 2016)
  5. « Ils ont été élus maires hier soir », Ouest-France (éd. Rennes), no 19320,‎ 22-23 mars 2008 pages=7 (ISSN 0999-2138)
  6. Brigitte Saverat-Guillard, « Le Zinc, centre culturel de la discorde, sera rebaptisé : L'ancienne municipalité avait choisi de l'appeler le Zinc, mais les élections sont passées par là et le centre culturel va changer de nom. Une décision qui cristallise un profond désaccord entre les deux équipes. », Ouest-France, édition de Rennes,‎ (ISSN 0999-2138, lire en ligne) :

    « Entre-temps, Michel Fraboulet, maire depuis 2001 (sans étiquette, centre - centre-droit) a été battu par Benoît Sohier (PS), ancien élu d'opposition, « à cinq voix près » et le centre culturel changera de nom à la rentrée »

    .
  7. « L'annuaire des élus 2014 d'Ille-et-Vilaine », Dimanche Ouest-France, 20 avril 2014
  8. a et b « Benoît Sohier élu maire de Saint-Domineuc », Ouest-France, édition de Rennes,‎ (ISSN 0999-2138, lire en ligne).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.