La Bazoque (Orne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Bazoque.

La Bazoque
La Bazoque (Orne)
L'église Saint-Christophe.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Flers-1
Intercommunalité Flers Agglo
Maire
Mandat
Martial Loret
2014-2020
Code postal 61100
Code commune 61030
Démographie
Gentilé Bazoquais ou Bazoquois
Population
municipale
262 hab. (2015 en augmentation de 6,07 % par rapport à 2010)
Densité 101 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 09″ nord, 0° 35′ 51″ ouest
Altitude Min. 134 m
Max. 202 m
Superficie 2,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
La Bazoque

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
La Bazoque

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Bazoque

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Bazoque

La Bazoque est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 262 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en Bocage flérien, partie du Bocage normand. Son bourg est à 6,5 km au nord-ouest de Flers, à 9 km au sud-ouest de Condé-sur-Noireau, à 12 km au sud-est de Vassy et à 14 km au nord-est de Tinchebray[1].

La Bazoque est dans le bassin de l'Orne, par trois affluents du Doinus, affluent du Noireau. Le plus septentrional prend sa source dans le petit bourg et, comme les deux autres, quitte le territoire par l'ouest.

Le point culminant (202 m) se situe en limite sud-est, près du lieu-dit la Fouillée. Le point le plus bas (134 m) correspond à la sortie du territoire d'un ruisseau affluent du Doinus, au nord-ouest, au lieu-dit le Clos du Moulin. La commune est bocagère.

Communes limitrophes de La Bazoque[2]
Cerisy-Belle-Étoile Cerisy-Belle-Étoile Caligny
Cerisy-Belle-Étoile La Bazoque[2] Caligny
Cerisy-Belle-Étoile Caligny Caligny

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Basogia en 1229[3], Bazoqua vers 1250[4] et de Basoqua en 1350[3].

Le toponyme est issu de l'ancien français baselche ou basoche, « église », issu lui -même du latin basilica qui avait un sens plus large et a évolué en français vers basilique[5]. Il s'agit d'une forme typique du nord de la ligne Joret, bien que la commune, quoique proche, soit supposée être au sud de l'isoglosse.

Le gentilé est Bazoquais ou Bazoquois[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995 en cours Martial Loret[7] SE Adjoint administratif
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2015, la commune comptait 262 habitants[Note 2], en augmentation de 6,07 % par rapport à 2010 (Orne : -1,72 %, France hors Mayotte : +2,44 %).La Bazoque a compté jusqu'à 352 habitants en 1861.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
260273262295292291324317317
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
328352342312294287271246236
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
223183177123147124111123153
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
130145152174199192238250262
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Christophe vue du sud.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1505
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253247-9), p. 155
  6. « La Bazoque - Communauté d'Agglomération du Pays de Flers - CAPF » (consulté le 22 février 2011)
  7. a et b Réélection 2014 : « La Bazoque (61100) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 mai 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :