La Chapelle-au-Moine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle.
La Chapelle-au-Moine
L'église.
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Flers-1
Intercommunalité Flers Agglo
Maire
Mandat
Annie Grosse
2014-2020
Code postal 61100
Code commune 61094
Démographie
Gentilé Capellois
Population
municipale
571 hab. (2014)
Densité 107 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 29″ nord, 0° 35′ 04″ ouest
Altitude Min. 214 m – Max. 306 m
Superficie 5,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
La Chapelle-au-Moine

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
La Chapelle-au-Moine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-au-Moine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-au-Moine

La Chapelle-au-Moine est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 571 habitants[Note 1] (les Capellois[1]).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au sud du Bocage flérien. Son bourg est à 4,5 km à l'ouest de Messei, à 5 km au sud de Flers et à 16 km au nord de Domfront[2].

Le point culminant (306/309 m) se situe en limite sud-ouest, au sommet d'une colline dans la forêt de Halouze. Le point le plus bas (214 m) est en limite nord, dans un vallon alimentant le Plancaïon, un affluent de la Vère. La commune est bocagère.

Communes limitrophes de La Chapelle-au-Moine[3]
La Chapelle-Biche Flers Flers
La Chapelle-Biche La Chapelle-au-Moine[3] Messei
Saint-Clair-de-Halouze Saint-Clair-de-Halouze, Le Châtellier Le Châtellier

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme La Chapelle, très commun en France, se réfère à un lieu de culte, le plus souvent une petite église[4]. Au-Moine est lié au desservant de cette chapelle[4] ou au patronyme Lemoine[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? 1995 M. Bertrand   Agriculteur
1995 mars 2014 Gérard Huet   Ingénieur agricole
mars 2014[6] en cours Annie Grosse SE Conseillère financière retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et deux adjoints[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 571 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour La Chapelle-au-Moine[8]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. La Chapelle-au-Moine a compté jusqu'à 651 habitants en 1861.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
420 426 477 483 447 498 521 538 608
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
630 651 587 559 523 437 431 378 353
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
340 311 345 305 300 303 311 302 267
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
243 280 349 519 625 633 606 576 571
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame-des-Armées, du XIXe siècle.
  • Forêt de Halouze.
  • Étang des Petites Noës.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Site officiel de la communauté d'agglomération - La Chapelle-au-Moine » (consulté le 4 février 2012)
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 92
  6. « Annie Grosse élue maire sans surprise », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 22 août 2014)
  7. « La Chapelle-au-Moine (61100) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 mai 2014)
  8. Date du prochain recensement à La Chapelle-au-Moine, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :