Berjou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Berjou
Berjou
La gare.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Athis-de-l'Orne
Intercommunalité Flers Agglo
Maire
Mandat
Didier Vieceli
2014-2020
Code postal 61430
Code commune 61044
Démographie
Population
municipale
471 hab. (2016 en diminution de 1,87 % par rapport à 2011)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 01″ nord, 0° 28′ 51″ ouest
Altitude Min. 58 m
Max. 257 m
Superficie 8,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Berjou

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Berjou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Berjou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Berjou

Berjou est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 471 habitants[Note 1] (les Berjouins[réf. nécessaire]).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Situation de Berjou.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Berjou
Saint-Denis-de-Méré
Saint-Pierre-du-Regard Berjou Cahan
Sainte-Honorine-la-Chardonne

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Berjou se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune était autrefois reliée à Caen, Flers et Falaise par les lignes de chemin de fer Caen - Flers et Falaise - Berjou.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Berjou dés le XIIe siècle[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la bataille de Normandie pendant l'été 1944, les hauteurs de Berjou et de la commune voisine de Cahan sont données comme objectifs à la 214e brigade de la 43e Wessex Division. Le 30e British Corps franchit l’Orne à Thury-Harcourt le 13 août. Au même moment, l’opération Blackwater doit permettre d’établir une tête de pont sur le Noireau. La 43e Wessex Infantry Division du Major-General Ivor Thomas combat à l’est de Condé-sur-Noireau. Les Britanniques se préparent à franchir la rivière. Dans cette région, le Noireau est très encaissé et dominé par des hauteurs boisées et les Allemands ont détruit tous les ponts.

Les combats commencent le 15 août à 17 h 30. La 214e Infantry Brigade tente la traversée en plusieurs endroits, avec le soutien des mortiers et des mitrailleuses. La bataille se poursuit lors de la traversée du Noireau ainsi que dans les bois sur les pentes.

Au nord de Berjou, près du pont de chemin de fer effondré, les hommes du 1er Battalion The Worcestershire Regiment sont pilonnés par les Allemands de la 276e Infanterie-Division. Le Major Mowbray Morris Souper, à la tête de la D Company galvanise ses hommes et force le passage. Le 5e Battalion The Duke of Cornwall’s Light Infantry suit dans la foulée. Les Britanniques installent un périmètre défensif pour la nuit. Le 16 au matin, le Grenadier-Regiment 986 lance une violente contre attaque. La bataille se déroule toute cette journée du 16 sur les hauteurs, et les Britanniques subissent des pertes mais sont sauvés par l’arrivée des chars Sherman du Sherwood Rangers Yeomanry de la 8e brigade blindée britannique. Le Lieutenant-colonel Osborne Smith et son régiment arrivent devant Berjou, où sont retranchés fantassins et blindés allemands. Après un puissant barrage d’artillerie, les soldats du 1er Battalion The Worcestershire Regiment délivrent le village et font une soixantaine de prisonniers. Entre 1 600 et 2 200 civils trouvent abri dans le tunnel des Gouttes pendant les combats et les jours qui les ont précédés. Cet épisode marque pour les deux unités britanniques la fin de la bataille de Normandie et prennent dans les hameaux alentour une pause de quelques jours avant de s'élancer vers la Seine et la Belgique.

Le bilan des tués est estimé à plus de cinquante Britanniques dans les quatre bataillons engagés (1er Worcesters Regiment, 5e Duke of Cornwall Light Infantry, 7e Somerset Light Infantry, Sherwood Rangers Yeomanry), plus du double (voire triple, sans source disponible) pour les groupes de combats allemands (soldats appartenant à la 276e div. d'infanterie et à la 3e div. parachutiste) et environ une trentaine de civils, y compris des communes environnantes, à cause des mitraillages et autres tirs d'artillerie. Plusieurs milliers d'impacts d'obus de tout calibre ont marqué les deux communes où se sont déroulés les combats. Le bourg de Berjou est fortement détruit.

Cette bataille a fait l'objet de commémorations avec les vétérans britanniques au monument aux morts de la commune en 1994, 2004 et 2014. Un musée leur est dédié à Berjou.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Lucien Ouvry   Agriculteur
  mars 1995 Gilbert Goret   Agriculteur
1995 mars 2008 Benoît Duquesne   Imprimeur
mars 2008 En cours Didier Vieceli[4] SE Enseignant
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2016, la commune comptait 471 habitants[Note 2], en diminution de 1,87 % par rapport à 2011 (Orne : -1,92 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9051 0121 0741 1021 1161 2121 1351 0971 127
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1491 1011 1411 1171 001960880834795
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
705642594501486459476463455
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
500473522535525508479475483
2016 - - - - - - - -
471--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint Michel et son perron circulaire en granite.
  • La gare de Berjou.
  • Le monument aux morts des deux guerres mondiales et les plaques commémoratives à la 43e Wessex Division et au Sherwood Rangers Yeomanry.
  • Le musée de la Libération, consacré à la bataille du Noireau en août 1944.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Plan séisme
  2. Archives de l'Orne, t. LXXIX, 1961, p. 5.
  3. Ernest Nègre - 1990 - Toponymie générale de la France - Volume 1 - Page 616.
  4. Réélection 2014 : « Berjou (61430) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 mai 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.