Justiniac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Justiniac
Justiniac
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Pamiers
Canton Portes d'Ariège
Intercommunalité Les Portes d'Ariège - Pyrénées
Maire
Mandat
Christine Valles
2014-2020
Code postal 09700
Code commune 09146
Démographie
Gentilé Justiniacois
Population
municipale
53 hab. (2016 en augmentation de 3,92 % par rapport à 2011)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 12′ 47″ nord, 1° 29′ 34″ est
Altitude Min. 264 m
Max. 363 m
Superficie 4,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Justiniac

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Justiniac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Justiniac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Justiniac

Justiniac est une commune française située dans le département de l'Ariège en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Justiniacois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située sur les coteaux entre l'Ariège et la Lèze. C'est une commune limitrophe avec le département de la Haute-Garonne.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Jade, le ruisseau Labisse, le ruisseau de Castex sont les principaux cours d'eau parcourant la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Justiniac[1]
Marliac
(Haute-Garonne)
Justiniac[1] Brie
Durfort

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un type toponymique gallo-romain en -(i)acum, suffixe d'origine gauloise indiquant le lieu ou la propriété, et dont le premier élément Justin(i)- représente le nom de personne latin (porté par un indigène) Justinus (« Justin ») que l'on retrouve dans la forme d'oïl du même type toponymique Jutigny (Seine-et-Marne, Justeigni vers 1222) et employé de manière absolue dans Justine (Ardenne, de Justiniis 1310)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Christine Valles DVG Agricultrice
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4]. En 2016, la commune comptait 53 habitants[Note 1], en augmentation de 3,92 % par rapport à 2011 (Ariège : +0,51 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
87189220227254264247265299
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
258268268242238198200198199
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1831801661551281171209991
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
776046365358525150
2013 2016 - - - - - - -
5153-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre. Selon la tradition, y était conservée une clef miraculeuse à laquelle était attribué le pouvoir de préserver de la rage.
  • Château du XVIIe siècle (non ouvert au public) ; à côté de l'église Saint-Pierre était la chapelle des seigneurs propriétaire du château.
  • Stèle des Maquisards du 26 juin 1944.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 372ab
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :